Attitudes et pratiques du personnel de santé vis-à-vis du dépistage vih des enfants

Attitudes et pratiques du personnel de santé vis-à-vis du dépistage vih des enfants

Publié le 19 août 2011 - Donne ton avis

Objectif: Décrire les attitudes et pratiques du personnel de santé vis-à-vis du dépistage VIH des enfants de moins de six mois dans les services de pesée, vaccination et de consultations pédiatriques, à Abidjan, Côte d’Ivoire. Méthodes: Il s'agit d'une étude transversale effectuée à l'aide d'un questionnaire standardisé auprès du personnel de santé de quatre formations sanitaires (la FSU-com HKB d’Abobo Avocatier, les hôpitaux généraux de Bonoua, Koumassi et Port-Bouët). L'échantillon est réparti en 28 (26,7%) médecins, 25 (23,8%) infirmiers/sage-femme, 32 (30,5%) Aides-soignants/assistants sociaux/conseillés et 20 (19,1%) autres personnels (laborantins, filles de salle, etc.) travaillant dans les services de pesée/vaccination et de consultation de pédiatrie générale. Résultats: Les résultats montrent que huit personnels de santé sur dix ont déjà eu à proposer un test de dépistage VIH à une personne et 61% du personnel soignant réalise une activité liée au dépistage du VIH. 79,81% du personnel ne prescrit pas de test de dépistage du VIH à un patient sans son consentement. Plus de la majorité du personnel (58,3%) pense que les services de consultation de pédiatrie générale et de pesée/vaccination pourraient être le lieu idéal pour proposer en routine le dépistage du VIH des enfants de moins de six mois. Plus des deux tiers du personnel soignant (67,4%) se disent capables de proposer un test de dépistage VIH à un enfant de moins de six mois. 64,8% du personnel éprouve des difficultés à proposer un test dé pistage du VIH. La presque totalité (96,2%) des enquêtés pensent qu’il est important de faire du dépistage VIH chez les enfants et 70,5% trouvent un intérêt à s’investir encore d’avantage dans le dépistage VIH des enfants de moins de six mois. Conclusion: Notre étude met en évidence que plus de la majorité du personnel de santé des formations sanitaires a déjà eu à proposer un test de dépistage VIH à une personne. Moins du tiers du personnel soignant quelle que soit la formation initiale manifeste un intérêt à s’investir dans le dépistage des enfants de moins de six mois. Plus de la majorité du personnel de santé des services de consultation de pédiatrie générale et de pesée/vaccination se sent capable de proposer un test de dépistage VIH à un enfant de moins de six mois.
Photo de profil de salmon_ama
Fiche rédigée par
salmon_ama
8 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Social > Sciences sociales

Plan :

RESUME ix INTRODUCTION 1 Chapitre 1: CADRE THEORIQUE ET METHODOLOGIQUE 3 1.1 Problématique 3 1.2 Objectif 4 1.3 Hypothèse 4 1.4 Etat actuel des connaissances 5 1.5 Le projet Pédi-Test/ANRS 12165 9 1.6 Méthodologie 10 1.7 Outils d’analyse 12 Chapitre 2 : ANALYSE DES RESULTATS 14 2.1 Caractéristiques socioprofessionnelles du personnel de santé 14 2.2 Formation du personnel de santé en matière VIH/SIDA 17 2.3 Attitudes du personnel vis-à-vis du dépistage VIH/SIDA 18 2.4 Pratiques du personnel vis-à-vis du dépistage VIH/SIDA 31 2.5 Facteurs déterminants du personnel de santé de se sentir capable à proposer un test de dépistage à un enfant de moins de six mois Chapitre 3 DISCUSSION 44 CONCLUSION 46 REFERENCES 47 ANNEXES I TABLE DES MATIERES VI

1 commentaire


Giovasaint
Giovasaint
Posté le 23 déc. 2014

Ce document est vraiment riche, merci de m'avoir donner la possibilité de le consulter

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte