Le loup garou - Boris Vian

Le loup garou - Boris Vian

Publié le 31 mai 2016 - Donne ton avis

Le loup-garou est une nouvelle de Boris Vian. Elle a été publiée pour la première fois en 1947. Le récit est fantastique. Il se déroule en région parisienne, à l’époque où il a été écrit.

Pour consulter toutes les autres fiches de lecture disponibles, rendez-vous dans l'ongletfrançais.
Photo de profil de digiSchool documents
Fiche rédigée par
digiSchool documents
20 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

Partie 1 : Les personnages principaux

  • Denis
  • Denis est un loup vivant au bois de Fausses-Reposes. Il vit discrètement et évite de se faire voir des hommes. Il habite dans une grotte dans laquelle il a rapporté des morceaux de voitures accidentées. Il sort pour se nourrir et se balader. Il apprécie particulièrement la quiétude de sa vie.

  • Le Mage du Siam
  • Le mage du Siam est un loup-garou, dont le vrai nom s’écrit Étienne Pample. Il croise Denis durant un soir de pleine lune alors qu’il est dans une humeur exécrable. Les circonstances l’encouragent ainsi à mordre Denis. Cette morsure entraînera la transformation de Denis en homme les soirs de pleine lune.

  • Une exquise demoiselle
  • La demoiselle, qui n’en est plus une, rencontre Denis au restaurant et l’attire dans ses filets pour mieux lui dérober son portefeuille.


    Partie 2 : Le résumé de l'histoire

    Denis aime vivre paisiblement. Il sort pour manger et se promener tranquillement dans le bois de Fausses-Reposes. Il observe parfois discrètement et avec une curiosité amusée les émois amoureux visiblement compliqués des hommes et des femmes se cachant dans les bois. Il habite dans une grotte et apprécie d’y ramener des morceaux de mécaniques diverses. Il espère les collectionner et bénéficier de la sorte d’un beau garage. Par ailleurs, il est un loup cultivé qui lit avec régularité les plus grands classiques de la littérature, dont Mauriac.

    Un soir de pleine lune, à minuit, il a la malchance de croiser la route du mage du Siam. Ce dernier, excédé, peine à se contenir. Empli de rage, il saute sur Denis et le mord. Le temps passe et Denis finit par oublier cet événement. Toutefois, ses nuits sont de plus en plus perturbées par des cauchemars de toutes sortes. Un soir, ces cauchemars sont bien plus intenses et Denis se réveille en grelottant. Il se redresse et ne comprend pas pourquoi il se lève uniquement sur ses deux pattes. Il remarque avec horreur qu’il n’a plus de poils. Il a terriblement froid. Il se rapproche du rétroviseur qu’il utilise pour s’observer. Denis constate avec stupéfaction qu’il s’est transformé en homme.

    Il trouve son allure plutôt correcte. Il prend un complet élégant blanc qu’il a récupéré et l’enfile. Son corps se réchauffe enfin. Ses oreilles sont encore un peu trop grandes et poilues, mais hormis ce détail rien ne semble révéler sa réelle identité. Ses yeux détiennent une couleur identique à celle d’avant, mais leur clarté ne le trahira pas. Denis remarque que c’est un soir de pleine lune et se fie à la légende : une fois minuit arrivé, il redeviendra un loup. Il décide de cette occasion pour découvrir le monde des hommes envers lequel il éprouve beaucoup de curiosité.

    Il est très rapidement emmené en ville par une voiture, son allure témoignant certainement de son honnêteté et de son statut. Denis est ébahi par tout ce qu’il observe et profite pleinement de ses découvertes. Il se munit d’une bicyclette et se balade avec plaisir et frénésie.

    Il s’installe à un restaurant. Il préfère une table dans un coin un peu reculé, car il craint tout de même encore la foule. Il n’a pas de chance : un groupe d’hommes bruyants arrive à proximité. Dans ces conditions, le serveur lui demande s’il est d'accord pour accueillir à sa table une jeune femme. Denis accepte.

    La jeune demoiselle en question est exquise. Elle ne tarde pas à montrer à Denis tout l’intérêt qu’elle lui porte. Ils conversent et leurs échanges prennent rapidement un tour badin. Très rapidement, la jeune femme l’invite à venir chez elle. Denis est enthousiaste, il va pouvoir essayer de s’adonner à ce qu’il a vu maintes fois dans le bois de Fausses-Reposes.

    Alors qu’elle monte les escaliers de sa résidence, Denis la laisse avancer et regarde se profiler ses bas sur ses jambes. Ils arrivent dans sa chambre et ils ont des rapports. Puis Denis s’endort. Lorsqu’il rouvre l’oeil, la demoiselle fouille dans sa veste. Se demandant ce qu’elle est en train de faire, il se réfère à ses lectures pour ne pas avoir l’air pris de court.


    Partie 2 : Le thème abordé

  • L'inversion
  • Boris Vian a utilisé dans ses oeuvres toutes sortes de figures de style et de fantaisies destinées notamment à évoquer l’absurde ou à faire entrevoir des situations sous un autre angle. Dans cette nouvelle, il a recours à l’inversion. Habituellement, les hommes, à la suite d’une morsure, se transforment en loup durant les soirs de pleine lune. Dans Le loup-garou, un loup se mue en homme. Cette inversion met en évidence que les hommes ne sont pas toujours de bonne nature. Au cours de la nuit, le loup fait, malgré lui, uniquement de mauvaises rencontres. Par ailleurs, alors qu’il tente de régler les nouvelles situations qui se présentent à lui en devenant un homme, il ressent une forme de colère qu'il ne maîtrise pas vraiment. Il regrette ainsi d’avoir été mordu par le mage du Siam, car il éprouve désormais des sentiments agressifs, qui le dépassent. Contre toute attente, il aurait pour lui été préférable de rester un loup durant toute son existence. L’inversion engendre dans ce récit que la bête est civilisée et l’homme violent. De cette manière, le caractère parfois mauvais des hommes est mis en avant.


    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte