Fiche de lecture : La légende des siècles de Victor Hugo

Fiche de lecture : La légende des siècles de Victor Hugo

16.00 / 20
Publié le 28 févr. 2014 - Donne ton avis

Doc-étudiant vous propose cette fiche de lecture de Victor Huho " La légende des siècles résumant l'ensemble des connaissances à connaître si vous passez un examen de français tel que le bac. Vous ne l'avez pas lu ? Pas d'agitation, des professeurs de français ont sélectionnés pour vous tous les éléments de l'intrigue pour que vous puissiez comprendre l'oeuvre de Victor Hugo.


Allant d'un résumé détaillé, aux personnages principaux en passant par les principaux thèmes abordés, tous est dans cette fiche de lecture à télécharger gratuitement où à lire en ligne.

Photo de profil de Superdoc
Fiche rédigée par
Superdoc
105 téléchargements

Ce document est-il utile ?

16 / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

I. La légende des siècles


La Légende des siècles est un recueil de poèmes écrits par Victor Hugo entre 1855 et 1876. Victor Hugo a rédigé l’ensemble de ces poèmes parallèlement à de nombreuses autres activités d’écriture, d’où un processus long.

L’œuvre a été publiée à trois reprises en 1859, en 1877 et en 1883. L’édition définitive apparaît ainsi en 1883, du vivant de l’auteur. La première série, publiée en 1859, contient le recueil nommé les Petites Épopées. La Nouvelle série paraît en 1877 et la Dernière série en 1883. L'ouvrage commence par une préface de la première série, puis par le poème La vision d’où est sorti ce livre. Dans ces vers, Hugo relate sa vision du mur des siècles et sa démarche d’exploration poétique.


La Légende des siècles a pour but de retracer l’histoire de l'homme, de sa naissance à l’époque où ont été rédigés les poèmes. Hugo veut faire apparaître l’humanité dans son intégralité en évoquant de nombreux thèmes dont la création, l’Histoire, la religion, l’aspiration de l’homme au progrès, l’évolution, le chemin de l’obscurité à la lumière (de Satan à Dieu), le châtiment et l’orgueil.


II. Les thèmes abordés


1. La création


Hugo évoque les débuts de l’homme à travers la création. La naissance de la race humaine est notamment citée dans le Sacre de la Femme. Extrait du Sacre de la femme : « Et les rayons tombaient caressants et charmants/ Sur un frais vallon vert, où, débordant d’extase, / Adorant ce grand ciel que la lumière embrase, / Heureux d’être, joyeux d’aimer, ivres de voir, / Dans l’ombre, au bord d‘un lac, vertigineux miroir, / Étaient assis, les pieds effleurés par la lame, / Le premier homme auprès de la première femme. »


2. L'histoire et la religion


L’Histoire tient une place conséquente dans cette œuvre hugolienne. Elle est abordée principalement par la création, l’Antiquité, l’histoire des religions et des mythes, la Révolution et la troisième République. Extrait du Mariage de Roland : « Charlemagne, empereur à la barbe fleurie, / Revient d’Espagne ; il a le cœur triste, il s’écrie : / - Roncevaux ! Roncevaux ! ô traître Ganelon ! / Car son neveu Roland est mort dans ce vallon / Avec les douze pairs et toute son armée. »


Extrait d’Eviradnus : « L’histoire est là ; ce sont toutes les panoplies / Par qui furent jadis tant d’œuvre accomplies ; / Chacune, avec son timbre en forme de delta, / Semble la vision du chef qui la porta ;/ Là sont les ducs sanglants et les marquis sauvages / Qui portaient pour pennons au milieu des ravages / Des saints dorés et peints sur des peaux de poissons./ Voici Geth, qui criait aux slaves : Avançons ! / Mundiaque, Ottocar, Platon, Ladislas Cunne, / Welf, dont l’écu portait : « Ma peur se nomme Aucune. » / Zultan, Nazamustus, Othon le Chassieux ;/ Depuis Spignus jusqu’à Spartibor aux trois yeux, / Toute la dynastie effrayante d’Antée / Semble là sur le bord des siècles arrêtée. »


3. L'évolution et l'aspiration de l'homme au progrès


Un des grands thèmes marquants de La Légende des siècles est l’aspiration de l’homme au progrès. Cet idéal le pousse à évoluer de manière favorable, à devenir meilleur. Selon Hugo, l’homme est guidé par cette trajectoire. Extrait d’Aux rois : « L’humanité marche et s’éclaire ; / Le progrès est l’immense aimant ;/ À ce qui vient tranquillement / N’ajoutez pas de la colère. » Extrait du Temple : « Moïse pour l’autel cherchait un sanctuaire ;/ Dieu dit : - Il en faut deux ; et dans le sanctuaire/ Conduisit Oliab avec Béliséel. L’un sculptait l’idéal et l’autre le réel. » Extrait de La vision d’où est sorti ce livre : « Il n’est pas de brouillards, comme il n’est point d’algèbres, / Qui résistent, au fond des nombres ou des cieux,/ À la fixité calme et profonde des yeux. »


Extrait de Tout le passé et tout l’avenir : « Homme, si tu pouvais, tu tenterais l’espace. / Ce globe, si ta force égalait ton audace, / S’évaderait sous ton orteil, / Et la création irait à l’aventure / Si ton souffle pouvait, ô folle créature, / Casser l’amarre du soleil ! »


De l'obscurité à la lumière, de Satan à Dieu


Hugo revient fréquemment sur la dichotomie opposant le bien et le mal, l’obscurité et la lumière, Satan et Dieu. L’homme est attiré par ces forces contraires. La lutte pour faire triompher la lumière est nécessaire à l’homme, à son accomplissement et à son progrès. Extrait de Booz endormi : « Le vieillard, qui revient vers la source première, / Entre aux jours éternels et sort des jours changeants ;/ Et l’on voit dans la flamme aux yeux des jeunes gens, / Mais dans l’œil du vieillard on voit de la lumière. »


Extrait de Clarté d’âmes : « Chacun tâchait de rompre un anneau de la chaîne ;/ Plus d’imposture ! plus de guerre ! plus de haine !/ Il sortait de chacun de ces séditieux / Une sommation qui s’en allait aux cieux. / La vérité faisait, claire, auguste, insensée,/ De chacun de ces fronts jaillir une pensée, / La justice, la paix, l’enfer amnistié. / Ces cerveaux lumineux dégageaient la pitié, / La bonté, le pardon aux vivants éphémères,/ L’espérance, la joie et l’amour, des chimères,/ Des rêves comme en font les astres, s’ils en font ;/ Cela se répandait sous le zénith profond ; / Tous ces hommes étaient plongés dans les ténèbres ;/ Seuls et noirs, combinant les rythmes, les algèbres, / Le chiffre avec le chant, le passé, le présent,/ Ajoutant quelque chose à l’homme, agrandissant/ La prunelle, l’esprit, la parole, l’ouïe, / Ils songeaient ; et l’aurore apparut, éblouie. »


5. Orgueil et châtiment


Le romancier accuse l’orgueil des hommes de les mener à leur perte. Pour celui qui s’est cru trop fort, puissant ou au-dessus des autres, le châtiment est inéluctable. Extraits du Travail des captifs : « Et le roi vint trouver les captifs, et leur dit : / - En est-il un de vous qui sache faire un temple ?/ - Non, dirent-ils. – J’en vais tuer cent pour l’exemple,/ Dit le roi. Dieu demande un temple en son courroux. / Ce que Dieu veut du roi, le roi le veut de vous. / C’est juste. C’est pourquoi l’on fit mourir cent hommes. […] Alors le roi cria : - Plus de jour, plus de bruit, / Tout est noir, je ne vois plus rien. Pourquoi la nuit / Est-elle dans ce temple ainsi qu’en une cave ? – Pourquoi ? – Parce que c’est ta tombe, dit l’esclave. »


10 commentaires


sief21
sief21
Posté le 4 janv. 2016

bonne fiche de lecture

mohamedhgh
mohamedhgh
Posté le 30 mars 2015

,cvhnjfc

mohamedhgh
mohamedhgh
Posté le 30 mars 2015

kn,f

mohamedhgh
mohamedhgh
Posté le 30 mars 2015

jhnf

mohamedhgh
mohamedhgh
Posté le 30 mars 2015

carjack chiraq

mohamedhgh
mohamedhgh
Posté le 30 mars 2015

dkjhjf

mohamedhgh
mohamedhgh
Posté le 30 mars 2015

fff

mohamedhgh
mohamedhgh
Posté le 30 mars 2015

jf

 

harlemquinn
harlemquinn
Posté le 26 déc. 2014

Bonne fiche de lecture sur la Légende des Siècles, merci ! 

yotarki
yotarki
Posté le 28 févr. 2014

bonne fiche de lecture dommage qu'elle soit un peu courte mais toutes les informations essentielles sont là !

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte