Stratégie d'externalisation des entreprises

Stratégie d'externalisation des entreprises

Publié le 23 sept. 2010 - Donne ton avis

souvent en la sous-traitance des activités jugées non-essentielles et non stratégiques : pour une entreprise, il s\'agit de celles qui sont les moins productrices de revenus. Il s\'agit d\'un outil de gestion stratégique qui se traduit par la restructuration d’une entreprise au sein de sa sphère d’activités : ses compétences de base et son cœur de métier (core business en anglais).
L\'externalisation diffère de la simple prestation extérieure de services, et de la simple sous-traitance, dans la mesure où il y a :
▪ pilotage étroit par l\'entreprise donneuse d\'ordre ;
▪ engagement du prestataire externe.
Le terme d’infogérance désigne quant à lui les services d\'externalisation informatique proposés par des SSII.
Le processus inverse, c\'est-à-dire la reprise à l\'interne de l\'entreprise des activités externalisées est parfois observé. On parle alors de backsourcing.

Les motifs d\'externalisation dans une entreprise sont multiples :
▪ assurer une plus grande disponibilité pour se concentrer sur le cœur de métier (sur les activités à valeur ajoutée) ;
▪ bénéficier de compétences étendues : par-rapport à la structure interne, le prestataire de services peut mettre les meilleurs spécialistes en face de problèmes parfois complexes ;
▪ disposer pour sa structure économique d\'une meilleure flexibilité en cas d’augmentation ou de diminution du nombre de collaborateurs/d\'activité de l\'entreprise ; le prestataire peut s’adapter plus facilement à toute modification de la marche de l’entreprise ; l\'entreprise qui externalise n\'a d\'autre part pas les soucis d’absence du personnel interne pour vacances, maladie ou autre ;
▪ enfin et surtout avec la montée en puissance d\'une compétitivité globalisée, favoriser un meilleur contrôle des coûts liés à la fonction, à l\'infrastructure, au processus externalisé; étant contractuels, donc connus d’avance et fixes (engagements très souvent forfaitaires), ils peuvent être à terme moins élevés que des coûts internes grâce à leur mutualisation.

Photo de profil de succi
Fiche rédigée par
succi
80 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Commerce > Stratégie

Plan :

L\'externalisation, (en anglais outsourcing ; au Québec: impartition), désigne le transfert de tout ou partie d\'une fonction d\'une organisation (entreprise ou administration) vers un partenaire externe. Elle consiste très souvent en la sous-traitance des activités jugées non-essentielles et non stratégiques : pour une entreprise, il s\'agit de celles qui sont les moins productrices de revenus. Il s\'agit d\'un outil de gestion stratégique qui se traduit par la restructuration d’une entreprise au sein de sa sphère d’activités : ses compétences de base et son cœur de métier (core business en anglais).
L\'externalisation diffère de la simple prestation extérieure de services, et de la simple sous-traitance, dans la mesure où il y a :
▪ pilotage étroit par l\'entreprise donneuse d\'ordre ;
▪ engagement du prestataire externe.
Le terme d’infogérance désigne quant à lui les services d\'externalisation informatique proposés par des SSII.
Le processus inverse, c\'est-à-dire la reprise à l\'interne de l\'entreprise des activités externalisées est parfois observé. On parle alors de backsourcing.

Les motifs d\'externalisation dans une entreprise sont multiples :
▪ assurer une plus grande disponibilité pour se concentrer sur le cœur de métier (sur les activités à valeur ajoutée) ;
▪ bénéficier de compétences étendues : par-rapport à la structure interne, le prestataire de services peut mettre les meilleurs spécialistes en face de problèmes parfois complexes ;
▪ disposer pour sa structure économique d\'une meilleure flexibilité en cas d’augmentation ou de diminution du nombre de collaborateurs/d\'activité de l\'entreprise ; le prestataire peut s’adapter plus facilement à toute modification de la marche de l’entreprise ; l\'entreprise qui externalise n\'a d\'autre part pas les soucis d’absence du personnel interne pour vacances, maladie ou autre ;
▪ enfin et surtout avec la montée en puissance d\'une compétitivité globalisée, favoriser un meilleur contrôle des coûts liés à la fonction, à l\'infrastructure, au processus externalisé; étant contractuels, donc connus d’avance et fixes (engagements très souvent forfaitaires), ils peuvent être à terme moins élevés que des coûts internes grâce à leur mutualisation.


1 commentaire


logisticienne
logisticienne
Posté le 18 janv. 2015

mercii

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte