La logique entrepreneuriale : une opportunité et une démarche

La logique entrepreneuriale : une opportunité et une démarche

20.00 / 20
Publié le 11 déc. 2013 - Donne ton avis

Ce document aborde le thème de la logique entrepreneuriale. Il est destiné aux étudiants de BTS ayant comme matière le management. Ce document vous permettra de différencier les 2 logiques : la logique managériale de la logique entrepreneuriale.

 

Cette dernière mise tout sur le concept d'innovation. En effet, la démarche entrepreneuriale consiste à innover afin de créer de la valeur. Cette innovation peut se décliner sous 5 formes (de produits, de procédés, de modes de production, de débouchés, de matières premières).
Photo de profil de Superdoc
Fiche rédigée par
Superdoc
15 téléchargements

Ce document est-il utile ?

20 / 20

Contenu de ce document de Commerce > Management

I) La logique entrepreneuriale et ses fondements

 

I.1) Qu’est ce qu’un entrepreneur

 

Un entrepreneur est un agent économique qui observe son environnement économique de manière active pour être en mesure de détecter les opportunités d’affaire et les saisir. Joseph A. Schumpeter, économiste Autrichien (1883-1950), a écrit dans ses ouvrages de référence :

 

Théorie de l’évolution économique (1911), ou encore Les Cycles des affaires (1939) et Capitalisme, socialisme et démocratie (1942) que l’entrepreneur est la cheville ouvrière du capitalisme. C’est-à- dire, le personnage central qui permet au système de se maintenir et de progresser.

 

I.2) L'entrepreneuriat comme état d’esprit

 

Pour mériter le qualificatif d’entrepreneur, il faut réunir des qualités particulières. L’entrepreneur doit avoir la capacité d’analyser son environnement pour y détecter les opportunités actuelles et futures. Mieux, il doit anticiper les changements en détectant des besoins que le marché n’exprime pas encore de manière expresse et massive. A titre d’illustration, les nouveaux entrepreneurs de l’économie numérique ont pu détecter des besoins non encore exprimés par l’environnement. Les créateurs de Google, de Facebook ou encore d’Amazon sont de cette trempe car ils ont su anticiper les besoins que l’environnement laissait a peine entrevoir au début de l’internet, de la cyber-communication.

 

I.3) L'innovation au coeur de processus entrepreneurial

 

La démarche entrepreneuriale consiste à innover pour créer de la valeur. L’innovation peut d’ailleurs se décliner de manière diverse et variée. A ce propos Schumpeter, distingue cinq formes d’innovation :

 

  • Innovation de produits
  • Il s’agit de la création d’un nouveau produit

     

  • Innovation de procédés
  • Il s’agit par exemple d’inventer un nouveau procédé de fabrication ou de distribution

     

  • Innovation de modes de production
  • La production robotisée constitue une innovation de mode de production

     

  • Innovation de débouchés
  • Le fait par exemple de trouver de nouveaux usages ou débouchés pour ses produits

     

  • Innovation de matières premières
  • Peut concerner une amélioration de la qualité ou de l’usage d’une matière

     

    Depuis longtemps, les innovations ne sont plus le fait d’un entrepreneur isolé dans son atelier, mais le fruit de la recherche dans des laboratoires privés ou publics. La recherche notamment appliquée est logée dans le cadre de clusters comme ceux de la Silicon Valley aux Etas-Unis ou des pôles de compétitivité en France comme le pôle de compétitivité de Lyon autour des biotechnologies ou celui Grenoble autour des Nanotechnologies.

     

    2) la mise en oeuvre d’un projet entrepreneurial

     

    2.1) Les formes d’entrepreneuriat

     

    Entreprendre consiste souvent à mener un projet qui nécessite le déploiement d’efforts, et la mobilisation de ressources humaines, financières et matérielles, mais aussi des compétences en organisation et en coordination.

     

  • Création pure
  • L’entrepreneur crée une activité indépendante nouvelle. La création pure d’entreprise est risquée, car 50 % des créations ont une espérance de vie qui ne dépasse pas 5 ans. 

     

  • Reprise
  • L’entrepreneur rachète une entreprise pour la développer. Il s’agit le plus souvent du rachat d’un fonds de commerce. La reprise peut être risquée aussi car 6 reprises sur 10 ne survivent pas après 5 ans.

     

  • Franchise
  • L’entrepreneur devient franchisé d’une activité déjà existante en signant un contrat de franchise avec un franchiseur

     

  • Essaimage
  • Le créateur est salarié d’une grande entreprise qui l’aide à créer une entreprise indépendante. On parle aussi d’intrapreneuriat.

     

    2.2) les étapes du processus entrepreneurial

     

    Les grandes phases du processus entrepreneurial :

     

  • Phase 1 :
  • L’entrepreneur est à l'affût d’une opportunité ou d’une idée nouvelle lui permettant d’entreprendre une activité nouvelle ou une reprise 

     

  • Phase 2 :
  • Traduction concrète de l’opportunité en projet cohérent, réaliste et faisable 

     

    
  • Phase 3 :
  • Estimation et évaluation des ressources nécessaires à la mise en place du projet 

     

    
  • Phase 4 :
  • Sélection et validation des ressources nécessaires, des délais et des prévisions dans le cadre d’un business plan 

     

  • Phase 5 :
  • Entamer les démarches administratives, les déclarations sociales et fiscales obligatoires et choisir le statut juridique de l’entreprise 

     

  • Phase 6 :
  • Démarrage de l’activité et validation du modèle d'affaire 

     

    
  • Phase 7 :
  •  Vérifier l'adaptation des produits ou des services au marché et réaliser les ajustements nécessaires 

     

  • Phase 8 :
  • Mettre en place la stratégie de conquête du marché, ainsi que le plan de croissance et de développement 

     

    2.3) Les facteurs structurels favorables à l’entrepreneuriat 

     

    Les vecteurs de l’entrepreneuriat peuvent être renforcés par des considérations stratégiques liées par exemple à la volonté d’une institution telle que L’Etat, d’encourager les initiatives entrepreneuriales par des simplifications réglementaires, sociales et fiscales. L’intervention de l’Etat est parfois indispensable pour favoriser l’entrepreneuriat et l’innovation.       

    2 commentaires


    xismer
    xismer
    Posté le 1 juil. 2015

    pas mal 

    popetye
    popetye
    Posté le 12 déc. 2013

    super document niveau BTS ! c'est pile poil le programme donc merci beaucoup

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte