L'industrie de recyclage en France

L'industrie de recyclage en France

18.00 / 20
Publié le 12 mars 2016 - Donne ton avis

Etudier l’industrie du recyclage en France et son potentiel de création d’emplois, c’est
d’abord en préciser les contours et donc en formuler une définition. Le mot de recyclage
évoque en effet la circularité mais l’économie circulaire, idéal parfois réalisé localement
d’une économie en boucle parfaite, va bien au-delà des limites de notre sujet. Dans le cadre
fixé par notre lettre de mission, nous entendons par recyclage l’ensemble des opérations
permettant d’extraire de produits en fin de vie un certain nombre de matières qui seront
incorporées dans la fabrication de produits semblables ou différents. L’industrie du recyclage
relève donc de l’économie circulaire dans la mesure, très générale, où elle part de produits
marchands pour revenir à des produits marchands, mais elle ne retourne au produit d’origine
que dans des cas limités, qui correspondent aux seuls vrais cercles de cette économie et qu’on
décrit parfois comme des « boucles courtes ». L’industrie du recyclage, telle que nous la
définissons, n’est guère circulaire et possède comme la plupart des autres industries un amont
et un aval. En amont, les déchets sont recyclés au lieu de subir d’autres traitements. En aval,
les matières recyclées sont utilisées de préférence à des matières premières vierges.
L’industrie du recyclage en France occupe moins de trente-mille personnes à temps plein et le
développement de cet emploi est contrarié par un certain nombre de facteurs qui pèsent à la
fois sur l’amont, sur l’aval et sur la position compétitive du territoire français dans la filière.
En amont, trop peu de déchets vont au recyclage. Certes, tous ne peuvent pas y aller et c’est le
rôle de l’éco-conception, encore insuffisamment développée en France, que de donner
naissance à des produits aisément recyclables. Cependant, la recyclabilité théorique ne
garantit pas le recyclage effectif et des déchets qui pourraient être recyclés finissent très
souvent en décharge ou incinérés, ces deux modes de traitement nécessitant bien moins
d’emplois que le recyclage. A cet égard, c’est dans le secteur du bâtiment et des travaux
publics que se trouve le plus grand potentiel de recyclage encore largement inexploité, pour
des raisons qui tiennent toutes à une prise en compte trop faible de la nécessité du recyclage
dans la vie des chantiers. Par ailleurs, la mise en décharge en France est encore trop peu
coûteuse et forme donc dans bien des cas une solution de facilité économique. Enfin, les écoorganismes des filières de responsabilité élargie du producteur (filières REP) ne visent pas
toujours à optimiser le recyclage et touchent une part limitée des volumes de déchets recyclés
en France.
En aval, l’intérêt est encore trop faible pour l’utilisation de matière recyclée. Les interdictions
d’utilisation de matière recyclée demeurent et sont le plus souvent injustifiées. A l’inverse,
l’exigence d’emploi de matières recyclées est encore rare dans les cahiers des charges. Les
industriels préfèrent communiquer sur le caractère théoriquement recyclable de leurs produits
plutôt que sur leur utilisation effective de matières recyclées. Les labels verts intègrent peu,
ou pas du tout, cet aspect, ce qui empêche une sensibilisation du consommateur et donc une
compétition commerciale bénéfique au recyclage.
Enfin la libre circulation des déchets non dangereux, dont nous ne remettons pas en cause le
principe, produit cependant le paradoxe d’une éco-industrie mondiale qui recourt
L’industrie du recyclage en France : changer de dimension pour créer des emplois ? 6
abondamment aux transports, et souvent aux installations de traitement peu respectueuses de
l’environnement ou des conditions de travail. Cette situation nuit bien évidemment à l’emploi
en France.
Si l’on ajoute à ces handicaps structurels la conjoncture de prix des matières, souvent
favorable aux acheteurs sur les dernières années, et l’importance d’activités illégales étudiées
par une mission concomitante à la nôtre, on mesure le défi à relever pour développer l’emploi
dans le recyclage en France. Nous pensons néanmoins que ce défi peut être relevé, davantage
toutefois par une approche globale de la filière que par une panoplie de mesures favorisant le
recyclage de produits particuliers. Il convient en effet d’avoir à l’esprit des ordres de grandeur
qui distinguent fondamentalement la déconstruction de la construction. Dans la plupart des
industries de construction mécanique, par exemple dans l’industrie automobile, il faut
plusieurs centaines d’employés pour fabriquer dix mille tonnes de produits. Selon les produits
et les matières, il en suffit de quelques-uns, tout au plus quelques dizaines, pour déconstruire
dix-mille tonnes. Trente mille employés ont suffi à produire en 2012 quarante-cinq millions
de tonnes de matière recyclée. La déconstruction prend moins de temps que la construction :
les chiffres de productivité confirment cette intuition et incitent à rechercher un changement
de taille de toute la filière par une action publique portant à la fois sur l’amont, sur l’aval, et
sur l’emploi en France.
En amont, il convient de décourager bien plus fortement la mise en décharge
(recommandation 1) et de lancer avec le secteur du bâtiment et des travaux publics un plan
d’action spécifique pour y mobiliser le gisement de déchets recyclables (recommandation 2).
Les filières REP doivent toutes se voir assigner des objectifs de recyclage auxquels elles
puissent intéresser les collectivités (recommandations 3 & 4), et au moins dans l’emballage
elles doivent être étendues de manière à capter davantage de gisement (recommandation 5).
L’éco-conception doit être davantage prise en compte dans le soutien public à la recherche
(recommandation 6) et la sortie du statut de déchet doit pouvoir être utilisée quand elle permet
une meilleure flexibilité économique et des créations d’emplois (recommandation 7).
En aval, les interdictions d’utilisation de matière recyclée doivent devenir exceptionnelles
(recommandations 11 & 12) et les obligations d’utilisation de matière recyclée doivent être
développées dans la commande privée comme publique (recommandations 13 & 14). Il
convient d’encourager l’information sur l’incorporation de matières recyclées dans les
produits, tant par les labels dans la grande consommation (recommandations 9 & 10) que par
des normes de communication précises et européennes dans la construction automobile
(recommandation 8).

Photo de profil de daban
Fiche rédigée par
daban
27 téléchargements

Ce document est-il utile ?

18 / 20

Contenu de ce document de Sciences > Geoenvironnement

SYNTHESE..................................................................................................................... 5
TABLEAU DES RECOMMANDATIONS...................................................................... 8
1 ECONOMIE DE LA FILIERE DU RECYCLAGE EN FRANCE................................................. 11
1.1 Le contexte mondial et européen. ........................................................................................................... 11
1.2 Volumes et emplois du recyclage en France........................................................................................... 17
1.2.1 Les volumes.................................................................................................................................. 17
1.2.2 Les emplois. ................................................................................................................................. 20
1.2.3 Les filières de responsabilité élargie du producteur (REP) et l’emploi....................................... 24
1.3 Rentabilité des entreprises et capacités industrielles............................................................................... 27
2 ANALYSE DE DIFFERENTS SEGMENTS DE LA FILIERE .................................................... 33
2.1 Les moyens de transport ......................................................................................................................... 33
2.1.1 Les véhicules hors d’usage (VHU) .............................................................................................. 33
2.1.1.1 La réglementation applicable aux VHU .......................................................................................................... 33
2.1.1.2 Le segment des véhicules hors d’usage (VHU) ............................................................................................... 34
2.1.1.3 La filière illégale est importante...................................................................................................................... 34
2.1.1.4 Le segment se structure et se professionnalise ................................................................................................ 34
2.1.1.5 Les perspectives .............................................................................................................................................. 35
2.1.1.6 Un potentiel de création d’emplois pour le moment limité.............................................................................. 36
2.1.2 Les avions .................................................................................................................................... 39
2.1.2.1 Tarmac Aerosave (SITA, Airbus) ................................................................................................................... 39
2.1.2.2 Aéroport de Châteauroux-Déols (Bartin Recycling Group, Europe Aviation, Boeing) ................................... 40
2.1.3 Les bateaux.................................................................................................................................. 40
2.1.3.1 Les navires de plaisance.................................................................................................................................. 41
2.1.3.2 Les navires de pêche ....................................................................................................................................... 41
2.1.3.3 Les navires de commerce ................................................................................................................................ 41
2.1.3.4 Les navires militaires ...................................................................................................................................... 42
2.1.3.5 Les navires fluviaux ........................................................................................................................................ 42
2.1.4 Les trains ..................................................................................................................................... 42
2.2 Les déchets d’emballages ménagers ....................................................................................................... 42
2.2.1.1 Marges de progrès........................................................................................................................................... 44
2.2.1.2 Données sur l’emploi ...................................................................................................................................... 44
2.2.1.3 Valorisation..................................................................................................................................................... 45
2.3 Les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) ........................................................... 45
2.3.1 Organisation de la filière REP des DEEE................................................................................... 45
2.3.1.1 Les producteurs d’EEE ménagers.................................................................................................................... 45
2.3.1.2 Les producteurs d’EEE professionnels............................................................................................................ 46
2.3.2 La collecte.................................................................................................................................... 46
2.3.3 La valorisation............................................................................................................................. 48
2.3.3.1 Le bilan ........................................................................................................................................................... 48
2.3.3.2 Le ré-emploi.................................................................................................................................................... 49
2.3.3.3 Les acteurs du recyclage ................................................................................................................................. 49
2.3.3.4 Le recyclage du cuivre .................................................................................................................................... 50
2.3.3.5 Le traitement des câbles électriques ................................................................................................................ 50
2.3.3.6 Le traitement des cartes électroniques............................................................................................................. 51
2.3.3.7 Trois exemples de centres de traitement de DEEE .......................................................................................... 52
2.3.3.8 Le cas particulier des terres rares. ................................................................................................................... 52
2.3.4 Les emplois .................................................................................................................................. 53
2.4 Les papiers graphiques............................................................................................................................ 54
2.4.1 Le gisement .................................................................................................................................. 54
L’industrie du recyclage en France : changer de dimension pour créer des emplois ? 4
2.4.2 La collecte.................................................................................................................................... 55
2.4.3 L’exportation ............................................................................................................................... 56
2.4.4 La filière REP « Déchets d'imprimés papiers et de papiers à usage graphique destinés à être
imprimés » ................................................................................................................................... 57
2.4.5 Valorisation ................................................................................................................................. 58
2.4.6 Perspectives ................................................................................................................................. 58
2.5 Les pneumatiques.................................................................................................................................... 59
2.5.1 Organisation de la filière de traitement....................................................................................... 59
2.5.2 Le marché des pneumatiques....................................................................................................... 59
2.5.3 Le gisement des pneumatiques usagés......................................................................................... 60
2.5.4 La collecte des pneumatiques usagés .......................................................................................... 61
2.5.5 Le traitement des pneumatiques usagés....................................................................................... 61
2.5.5.1 La valorisation matière.................................................................................................................................... 62
2.5.5.2 La valorisation énergétique ............................................................................................................................. 63
2.5.5.3 Valorisation en travaux publics....................................................................................................................... 63
2.5.6 Perspectives ................................................................................................................................. 64
2.5.6.1 Comparaisons européennes. ............................................................................................................................ 64
2.5.6.2 La part de l’exportation................................................................................................................................... 64
2.5.6.3 Des pistes de recherche et développement ...................................................................................................... 65
2.5.6.4 L’emploi et la professionnalisation de la filière .............................................................................................. 65
2.6 Les huiles usagées................................................................................................................................... 66
2.6.1 L’organisation de la filière.......................................................................................................... 66
2.6.2 Le gisement .................................................................................................................................. 66
2.6.3 Le traitement................................................................................................................................ 68
3 RECOMMANDATIONS .................................................................................................. 70
3.1 Attirer plus de déchets vers le recyclage................................................................................................. 70
3.2 Inciter à une plus grande utilisation de matière recyclée. ....................................................................... 75
3.3 Créer plus d’emplois en France............................................................................................................... 81
ANNEXES..................................................................................................................... 84
Annexe 1 : Lettre de mission........................................................................................................................... 85
Annexe 2 : Liste des personnes rencontrées (par ordre alphabétique d’organisme, puis de patronyme)......... 87
Annexe 3 : Bibliographie succincte................................................................................................................. 89
Annexe 4. Tableau des recommandations avec les problèmes sous-jacents et les objectifs à moyen terme. .. 91
Annexe 5. Glossaire des sigles et acronymes. ................................................................................................. 94


Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte