Le dernier jour d'un condamné - Victor Hugo

Le dernier jour d'un condamné - Victor Hugo

Publié le 27 mai 2016 - Donne ton avis

Le Dernier Jour d’un condamné est un roman de Victor Hugo se déroulant en France, à l’époque où il a été écrit.

Retrouvez toutes les fiches de lecture du site dans l'ongletfrançais.
Photo de profil de digiSchool documents
Fiche rédigée par
digiSchool documents
82 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

Partie 1 : Les particularités

  • Un roman luttant contre la peine de mort
  • Victor Hugo, ne comprenant pas que la peine de mort puisse exister, décide d’écrire un récit pour combattre ce jugement qu’il estime dépourvu d’humanité. Malgré les critiques reçues, il persiste à maintenir la forme particulière de son roman – un contexte inexpliqué, un personnage inconnu – pour faire conserver à son texte la force et la justesse de son propos. Le roman se constitue d’une sorte de journal quotidien contant les états d’âme du condamné à mort.

  • Une situation inexpliquée
  • Hugo choisit de ne pas dévoiler les raisons qui ont amené le narrateur à la peine de mort. Celui-ci conte ses journées alors qu’il est détenu et qu’il attend la sentence finale. Le lecteur apprend seulement que le condamné a commis un crime et que du sang a été versé. Victor Hugo a d’abord publié son roman sans nom d’auteur, laissant le lecteur décider s’il s’agissait d’une fiction ou non. Puis il a ensuite écrit plusieurs préfaces explicitant son but et sa volonté de conserver le roman en l’état.

  • Le narrateur
  • Le narrateur reste un inconnu. Son crime n’est pas précisé et les seules indications données au lecteur sont celles relatives à son ressenti. Le narrateur a une petite fille qu’il aime et qui ne se souvient plus de lui. La mère a disparu de sa vie et elle a expliqué à leur fille que leur père était déjà mort. Le narrateur est lettré, ne semble pas particulièrement agressif ou désorienté, hormis le fait que l’attente insupportable de la mort l’angoisse profondément.


    Partie 2 : Le résumé de l'histoire

    Le narrateur a été condamné à mort. Face à la lourdeur de sa peine et au fait qu’il lui soit inconcevable d’attendre d’être tué, il rêve d'une grâce qui n’adviendra pas. Il fait successivement part de ses espoirs, de ses rêves, de ses déceptions, de son désespoir, de sa peur et détaille les différentes étapes le menant à l’échafaud.

    Depuis cinq semaines, il a appris qu’il était condamné à mort et essaie de vivre avec cette insoutenable pensée. Il est captif à Bicêtre et n’a plus qu’une seule obsession : la mort qui l’attend.

    Il songe à son procès où, fièrement, il avait annoncé à son avocat préférer la mort qu’une peine de travaux forcés à perpétuité. Une fois la sentence tombée, il est demeuré exsangue, prostré, emporté par le poids de la décision.

    Le narrateur relate son arrivée sinistre à Bicêtre. Les hommes qu’il est amené à croiser ne réalisent pas vraiment ce que peut représenter son désarroi. Il est seul. Il compte les jours, espérant toujours et encore. Il rédige son testament et évoque les femmes de sa vie. Sa mère, sa femme et sa fille. Sa femme est partie. Il s’inquiète uniquement pour sa fille, pensant que sa mère et sa femme ne survivront pas longtemps après son décès. Il plaint sa pauvre petite « Marie », âgée de trois ans et dont la vie sera forcément tachée par le crime et la sentence de son père.

    La nuit, il ne parvient pas vraiment à dormir. Il fait passer le temps en cherchant les dessins et inscriptions apparaissant sur les murs de sa cellule. Il lit les noms d’anciens exécutés dont la réputation lui glace le sang. Il réalise avec effroi qu’il suit leur trace.

    Les forçats sont ferrés à la prison avant leur départ à Toulon. L’événement crée une sorte d’agitation malsaine. Tout le monde veut regarder la « fête ». Le narrateur veut y assister, conscient de son envie malsaine et inappropriée, mais il cherche à fuir sa propre situation autant qu’il le peut. Il est conduit dans une cellule avec une fenêtre lui permettant d'observer à la scène. Il s’oublie complètement en voyant ce spectacle, mais il est surpris d’entendre les personnes hurler dans la cour « le condamné ! le condamné !» en le montrant du doigt et en pointant la fenêtre d’où il est visible. Les personnes scandent cela avec une sorte de frénésie et de joie complètement déplacées. Le narrateur imagine les forçats s’approcher de lui pour l’emmener et s’évanouit.

    À la suite de ce malaise, il est amené à l’infirmerie. Alors qu’il en sort, il regrette de ne pas y être resté plus longtemps pour tenter de s’échapper. Quand il s’y trouvait, il a entendu la voix chantante d’une jeune fille d’une quinzaine d’années. Les paroles de sa complainte l’ont bouleversé. Il rêve de s’évader. Il essaie d’ailleurs de le faire en abusant de la bêtise d’un geôlier, mais en vain.

    Le temps passe et la peur du narrateur augmente. Il craint que chaque journée qui commence ne soit sa dernière.

    Un prêtre lui rend visite. Il est suivi par le directeur de la prison et un huissier de la Cour royale de Paris. Il lui lit le message du procureur général indiquant que l’arrêt sera exécuté ce jour en place de Grève. Le narrateur se retrouve seul, terrifié. Il est transféré à la Conciergerie...


    Partie 2 : Le thème abordé

  • La peine de mort
  • Le Dernier Jour d’un condamné est un récit fictif dont la rédaction à la première personne du singulier laisse entendre les pensées d’un condamné à mort. Le choix de Victor Hugo de ne rien préciser du personnage et de son crime permet au lecteur de s’identifier pleinement au calvaire vécu par celui-ci. Être condamné à mort signifie pour ce personnage l’insoutenable conscience qu’il mourra dans les jours à venir et le cruel et vain espoir qu’une grâce empêche ce qui lui semble impossible : la confirmation qu’un jugement ait décidé de sa mort pour le punir de son crime.

    3 commentaires


    nada68
    nada68
    Posté le 29 nov. 2016

    j'ai bien aimé la fiche. merci beaucoup.

    iidrissi
    iidrissi
    Posté le 7 nov. 2016

    Fiche très intéressante .Merci beaucoup

    Boucly15
    Boucly15
    Posté le 16 juin 2016

    Fiche très utile, merci beaucoup ! :D

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte