Théories économie internationale néoclassiques

Théories économie internationale néoclassiques

17.00 / 20
Publié le 31 oct. 2011 - Donne ton avis

Plusieurs courants économiques se sont intéressés aux comportements des individus au sein d’une nation ; échange, Consommation, Production … Cette pluralité a pu enrichir les sciences économiques et a permit aux théoriciens de traiter, chacun d’un ongle différent, les aspects de l’économie et ainsi, ils réussissent à apporter un trait scientifique à l’étude des phénomènes économiques. Parmi ces théories, on trouve la théorie néoclassique qui fera l’objet de ce rapport. C’est au troisième tiers du XIX siècle que le courant néoclassique est né suite à la « révolution marginaliste » et aux écrits du Français Léon Walras (1840-1910), l’Anglais Stanley Jevons (1835 – 1882) et l’autrichien Carl Menger (1840 – 1921). Apparemment ces trois fondateurs du mouvement ne se sont jamais rencontrés et n’ont échangé aucun élément de leurs recherches respectives avant la publication de ces trois ouvrages, ils ont donné naissance à trois écoles distinctes : • L’école de LAUSANE avec Léon Walras ; • L’école de VIENNE avec Carl Menger ; • L’école de CAMBRIDGE avec William Jevons. Les travaux de Jevons, parallèlement à la découverte similaire faite par Carl Menger à Vienne, cette même année et par Léon Walras en Suisse en 1874, marqua l'ouverture d'une nouvelle ère de la pensée économique : l’ère des néoclassiques. Pour la petite histoire, le terme « néoclassique » est la création de l’économiste institutionnaliste américain Thorstein Veblen, qui qualifiait ainsi les marginalistes pour se moquer d’eux, les marginalistes ne faisant à ses yeux que reproduire les erreurs des classiques. Cette école a fondé une certaine conception de l’économie : la microéconomie, ainsi elle part d’une analyse microéconomique et agrège les comportements individuels à la différence des classiques. Néanmoins, elle renforce les conclusions libérales des penseurs classiques mais en remettant en cause les hypothèses de base de l’analyse économique. Qui sont donc plus exactement les fondateurs de ce courant ? Sur quoi repose-t-il ? Quel est l’apport de chacun des fondateurs ? Et enfin peut-on encore, aujourd’hui faire appel à cette théorie ?
Photo de profil de faty.m
Fiche rédigée par
faty.m
57 téléchargements

Ce document est-il utile ?

17 / 20

Contenu de ce document de Commerce > Economie

Plan :

I. Postulats du courant néoclassique o Carl Menger → révolution marginaliste o William Jevons → Nouvelle théorie de la valeur o Léon Walras → utilisation de l’outil mathématique et L’équilibre général. II. Critiques du courant néoclassique III. Place actuelle qu’occupe ce courant IV. Conclusion

7 commentaires


Ramanambololona
Ramanambololona
Posté le 23 nov. 2016

mankasitraka eehh

 

lekbalbrahim
lekbalbrahim
Posté le 4 févr. 2016

Intéressant

Charifii
Charifii
Posté le 7 déc. 2015

merci pour votre effort

Falbala
Falbala
Posté le 17 févr. 2015

Y a t'il des documents qui aient plus de détails ?

Falbala
Falbala
Posté le 17 févr. 2015

Document malheureusement beaucoup trop synthétique

ushercool
ushercool
Posté le 2 nov. 2011

Ce document sur les théories d'économie internationale néoclassiques est intéressant mais je le trouve relativement court.car il aurait été intéressant d'aller plus loin sur certains points .mais ça reste un document très intéressent !! et je le recommande fortement !

Sophie-D
Sophie-D
Posté le 2 nov. 2011

Ce document sur les théories d'économie internationale néoclassiques est intéressant mais je le trouve relativement court. Je pense que malgré la pertinence des informations, il aurait été intéressant d'aller plus loin sur certains points.

Mais je le recommande quand même =)

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte