Lecture analytique "l'illusion comique" acte 4 scène 7 16.00 / 20

Pierre Corneille (1606-1684) est avant tout considéré comme un poète dramatique du Classicisme. Auteur comique baroque à ses débuts de carrière, il s’inscrit dans un genre qui lui est propre : la Tragi-comédie. L’Illusion Comique qu’il fait publier en 1635 appartient d’ailleurs à ce genre qui traduit l’association de la tragédie où la fatalité pèse sur les personnages à une fin heureuse et un bon dénouement de l’intrigue, ce qui bouleverse les esprits des plus classiques de son époque.
Après avoir demandé son aide à un mystérieux enchanteur pour retrouver son fils Clindor qui a fuit son autorité ; Pridament se retrouve spectateur des aventures de Clindor ou plutôt celles de son spectre grâce aux charmes d’Alcanadre le vieil enchanteur. (......)
En quoi, dans le monologue de Clindor, l’amour qu’il éprouve envers Isabelle le sauve t-il d’une mort certaine et omniprésente dans ses pensées ?
Nous étudierons en premier lieu l’évolution de la psychologie du condamné face à la mort pour ensuite voir que l’amour qu’il éprouve est une arme contre ses peurs.

99 téléchargements

Noter ce document

16 / 20

Contenu de ce document de Français > Analytique

Plan :

I- Un condamné face à la mort
1)Le souvenir: un allié
2)La justice prend parti de la Mort contre un innocent

99 téléchargements

3 commentaires


marinehebert50
marinehebert50
Posté le 28 mars 2015

Merci :)

bigchanel93
bigchanel93
Posté le 16 oct. 2014

Oh merci sa me sauve la vie, j'en avais vraiment besoin :)

kabylie25
kabylie25
Posté le 20 févr. 2011

Assez bien merci.

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte