Comptabilité analytique

Comptabilité analytique

18.00 / 20
Publié le 16 déc. 2013 - Donne ton avis

L’objectif de ce chapitre est d’introduire les notions fondamentales de la comptabilité analytique, en se plaçant dans l’optique full-costing : – la méthode des coûts complets se caractérise par l’affectation ou l’imputation de toutesles charges, directes etindirectes afi n de pouvoir évaluer les stocks et dégager un résultat analytique pour chaque produit ; – une charge directe concerne sans ambiguïté un produit bien déterminé (ou tout autre objet de coût, un marché par exemple pour une charge de distribution) ; – une charge indirecte, par opposition, est une charge commune à plu sieurs activités (charges administratives par exemple) ; – les charges par nature de la classe 6 de la comptabilité financière, minor-ées des charges non incorporable s et majorées des charges supplétives, sont incorporées au coût des produits ; – les charges non incorporables sont des charges exceptionnelles qu’il faut exclure des coûts pour que l’évolution dans le temps soit significative, alors que les charges supplétives sont des coûts d’opportunité correspon-dant à l’utilisation d’un facteur de production « gratuit », c’est-à-dire ne donnant pas lieu à la comptabilisation d’une charge en classe 6 (exemple de la rémunération des capitaux propres) ; – les charges directes sont affectées aux coûts sur la base de pièces compta-bles externes ou internes (bons de sortie matières par exemple) ;
Photo de profil de nitzch
Fiche rédigée par
nitzch
52 téléchargements

Ce document est-il utile ?

18 / 20

Contenu de ce document de Gestion > Finance

Plan :

L’objectif de ce chapitre est d’introduire les notions fondamentales de la comptabilité analytique, en se plaçant dans l’optique full-costing : – la méthode des coûts complets se caractérise par l’affectation ou l’imputation de toutesles charges, directes etindirectes afi n de pouvoir évaluer les stocks et dégager un résultat analytique pour chaque produit ; – une charge directe concerne sans ambiguïté un produit bien déterminé (ou tout autre objet de coût, un marché par exemple pour une charge de distribution) ; – une charge indirecte, par opposition, est une charge commune à plu sieurs activités (charges administratives par exemple) ; – les charges par nature de la classe 6 de la comptabilité financière, minor-ées des charges non incorporable s et majorées des charges supplétives, sont incorporées au coût des produits ; – les charges non incorporables sont des charges exceptionnelles qu’il faut exclure des coûts pour que l’évolution dans le temps soit significative, alors que les charges supplétives sont des coûts d’opportunité correspon-dant à l’utilisation d’un facteur de production « gratuit », c’est-à-dire ne donnant pas lieu à la comptabilisation d’une charge en classe 6 (exemple de la rémunération des capitaux propres) ; – les charges directes sont affectées aux coûts sur la base de pièces compta-bles externes ou internes (bons de sortie matières par exemple) ;

6 commentaires


jul64
jul64
Posté le 28 janv. 2016

Merci  !

hicham2504
hicham2504
Posté le 17 nov. 2015

merci

maya04
maya04
Posté le 8 nov. 2015

merci

kikim2012
kikim2012
Posté le 28 août 2015

bonjour 

tout ça e deux pages c'est peu

mais au moins une participation

abdelitou
abdelitou
Posté le 16 mai 2015

merciii bcp

abdelitou
abdelitou
Posté le 16 mai 2015

mercii 

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte