Graziella - Alphonse De Lamartine

Graziella - Alphonse De Lamartine

Publié le 24 mai 2016 - Donne ton avis

Graziella est un roman d’Alphonse de Lamartine. Il a été présenté pour la première fois en 1849 en tant qu’épisode des Confidences de Lamartine, textes apparaissant sous forme de feuilleton dans le journal La Presse. Le roman est par la suite publié seul en 1852. Les interprétations concernant la réalité autobiographique de Graziella divergent. Le récit a lieu durant la jeunesse du narrateur et se déroule en Italie, notamment dans la région napolitaine.

Retrouvez toutes les autres fiches de lecture dans la partie cours de français.
Photo de profil de digiSchool documents
Fiche rédigée par
digiSchool documents
8 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

Partie 1 : Les personnages principaux

  • Le narrateur - Lamartine
  • Le narrateur a une vingtaine d’années. Il est envoyé à dix-huit ans par ses parents chez une femme proche de la famille ayant des affaires en Toscane. Aimant le voyage, la lecture et la découverte, le jeune homme profite avec joie des richesses de ce nouveau pays. Il y restera plus longtemps que prévu et s’éprendra d’une jeune femme, Graziella.

  • Aymon de Virieu
  • Aymon est l’ami de Lamartine qui le rejoint dans ses pérégrinations en Italie. Il apprécie, comme son ami, la vie simple des paysans et pêcheurs locaux, les paysages admirables de l’Italie, ainsi que la lecture.

  • Le vieux pêcheur
  • Le vieux pêcheur sera celui qui acceptera de faire monter les deux jeunes hommes français, Alphonse et Aymon, dans sa barque avec son petit-fils pour aller pêcher. Italien et fervent catholique, il est le grand-père de Graziella.

  • Graziella
  • Graziella est la petite-fille du pêcheur. Jeune femme d’une quinzaine d’années, elle vit dans la pauvreté avec ses grands-parents et ses petits frères dont elle s’occupe, ses parents étant décédés. Belle Italienne aux longs cheveux noirs, Graziella est entière, sincère, sensible et très pieuse. Elle s’éprend de Lamartine.


    Partie 2 : Le résumé

    Lamartine part en Italie, sur la décision de ses parents. La personne qui l’accueille voit finalement ses affaires la faire partir d’Italie. Lamartine demande à ses parents de prolonger son séjour, ce qu’ils acceptent.
    En faisant la route de Florence à Rome, son enthousiasme fait la joie d’un nouveau camarade de voyage. Ce jeune homme qui accompagne un grand chanteur nommé David l’amène dans les coins les plus typiques d’Italie et est toujours ravi d’être à ses côtés. Lamartine voit cette belle amitié durer le temps de leurs trajets. Un jour, ils arrivent à Rome, après avoir admiré de superbes chemins dans la Toscane. Alors qu’il rentre dans un restaurant, Lamartine cherche son ami du regard, mais il ne le retrouve pas. Pourtant, ce dernier a rejoint à Rome ses proches. Lamartine s’exclame et fait rire l’assemblée en constatant que son "ami" est, en fait, une femme déguisée en homme. Celle-ci a repris ses vêtements. Elle voyageait cachée, afin d’éviter les commentaires des malotrus et pouvoir accompagner David sans qu’ils soient tous les deux jugés. Elle est son élève au chant et la différence d’âge entre eux aurait sûrement fait jaser. Elle dévoile à Lamartine que la prochaine fois qu’il trouvera un ami aussi présent, il devra réaliser qu’il est peut-être plus qu’un ami.
    Le jeune écrivain passe les semaines qui suivent à étudier Rome sous tous ses aspects. Il part ensuite pour Naples. Il y est rejoint par son grand ami Aymon de Virieu. Ils vivent au rythme des paysans et pêcheurs du pays. Ils lisent beaucoup, admirent les paysages et savourent leur situation. Lamartine établit un récit très imagé de l’Italie d’alors et de ses habitants de la classe populaire. Les deux complices rêvent tous deux d’embraquer avec un pêcheur de Naples et de vivre cette existence durant un certain temps. Ils comprennent à quel point ces pêcheurs peuvent être heureux avec ce quotidien centré sur l’essentiel.


    Partie 3 : Le thème abordé

  • L'italie populaire
  • Au-delà de l'amour tragique entre Graziella et Lamartine, l’histoire contée par l’écrivain donne à imaginer les splendeurs de l’Italie du début du 19e siècle. Le récit plonge le lecteur dans la classe populaire italienne d’alors, et particulièrement dans la vie des pêcheurs de Naples. Lamartine valorise avec beaucoup de respect les plaisirs de cette existence à la fois pauvre sur le plan matériel, mais riche pour le coeur d’un homme ayant besoin de soleil, de mer, de nature et de paysages somptueux.

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte