La répression francaise durant la guerre d'algérie

La répression francaise durant la guerre d'algérie

Publié le 22 févr. 2011 - Donne ton avis

Dans la nuit du 30 Octobre au 1er Novembre 1954, une trentaine d'attentats éclatent simultanément sur le territoire algérien. C'est la première action du FLN encore inconnu, dont le nom dit clairement le projet indépendantiste. Le FLN mène donc des attentats et des soulèvements de musulmans qui attaquent les quartiers européens des villes. Un fossé de sang sépare désormais les deux communautés: les Européens se dressent en bloc contre les Musulmans et l'action du FLN, qui accroît ainsi son emprise sur la population. De son côté, le Gouverneur Jacques Soustelle considère désormais comme sa tâche prioritaire de rétablir la paix en luttant contre le FLN. La guerre passe donc au premier plan. Le Gouvernement de gauche qui arrive au pouvoir en 1956, sous la Présidence de Guy Mollet qui, président du conseil, donne la priorité à une victoire militaire sur le FLN. Le ministre- résidant en Algérie, Robert Lacoste, laisse l'armée conduire la guerre à sa guise. 400 000 hommes bouclent les frontières de l'Algérie, la soumettant à un quadrillage mêlant opérations militaires et action psychologique pour gagner la population (propagande, pressions, etc...). Ainsi nous pouvons nous demander comment s’est organisée la répression française.
Photo de profil de nissirine
Fiche rédigée par
nissirine
7 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Histoire géographie > Histoire

Plan :

I- La répression en Algérie et en France A- Le massacre de Sétif B- La bataille d’Alger C- La nuit noire : 17 octobre 1961 II- La répression criminelle A- La main rouge B- L'OAS

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte