Examen des politiques commerciales rapport du royaume du maroc

Examen des politiques commerciales rapport du royaume du maroc

Publié le 17 mars 2011 - Donne ton avis

I. INTRODUCTION 1. Depuis le dernier examen de politique commerciale en 2003, le Maroc a continué à un rythme régulier et évolutif, le renforcement des réformes économiques sociales et institutionnelles. 2. Les réformes engagées, consolidées par le renforcement du rôle de l'État de droit ainsi que par l'adoption d'une gestion macro-économique saine, procurent au Maroc une économie compétitive et ouverte capable de s'intégrer dans une économie mondiale en perpétuelle mutation. L'objectif ultime étant de stimuler la croissance du pays et d'améliorer le bien être de la population. 3. Convaincu du rôle de la politique commerciale en tant que composante essentielle de la politique économique, et de développement dans son ensemble, le Maroc s'est engagé depuis une vingtaine d'années dans un processus irréversible de libéralisation et d'ouverture sur le reste du monde notamment à travers:  la poursuite de la réduction de la protection tarifaire et l'élimination des mesures non tarifaires;  la simplification des procédures du commerce extérieur;  l'instauration d'un environnement propice au développement des affaires et des investissements;  l'élargissement ainsi que la diversification de ses relations commerciales et économiques par la conclusion d'Accords de libre-échange avec ses principaux partenaires tant au niveau bilatéral que régional; et  sa contribution à la consolidation du système commercial multilatéral. 4. Le Maroc a ainsi renoué avec une forte croissance économique dans un contexte mondial morose et a su préserver ses équilibres macro-économiques grâce au lancement de grands chantiers structurants et à la mise en place de nouvelles stratégies sectorielles destinées à reconfigurer et à diversifier son offre exportable en fonction de ses capacités compétitives et des nouvelles exigences du marché mondial. Ces stratégies volontaristes portent à la fois sur le développement des secteurs industriel, agricole, artisanal, touristique et des services aux entreprises et sur un renforcement transversal de la petite et moyenne entreprise marocaine. 5. Au niveau de ses équilibres fondamentaux, le Maroc est passé d'un déficit budgétaire structurel à un excédent. Un afflux important des investissements étrangers directs a été enregistré. De même, les recettes touristiques et les transferts des marocains résidents à l'étranger ont connu une évolution favorable. 6. Toutefois, le Maroc demeure préoccupé par la persistance du déficit de son commerce extérieur qui compromet ses efforts de développement. Le Maroc met en place des mesures visant à développer la production et le potentiel d'exportation des entreprises et plus particulièrement des PME et à favoriser les investissements étrangers.
Photo de profil de basmabou
Fiche rédigée par
basmabou
20 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Commerce > Logistique

Plan :

INTRODUCTION 5 II. REALISATIONS MACRO-ECONOMIQUES 6 1) CROISSANCE DE L'ÉCONOMIE NATIONALE: UN NIVEAU PLUS FORT ET MOINS DE DEPENDANCE VIS-Á-VIS DES ALEAS CLIMATIQUES 6 2) UNE FORTE ATTRACTIVITE DU MAROC POUR LES INVESTISSEMENTS DIRECTS ÉTRANGERS 6 3) UNE SITUATION BUDGETAIRE EN AMELIORATION CONTINUE 6 4) MAITRISE DE L'INFLATION 7 5) UNE AMELIORATION SIGNIFICATIVE DU MARCHE DU TRAVAIL ET DU POUVOIR D'ACHAT 7 6) UNE ÉCONOMIE DE PLUS EN PLUS OUVERTE SUR LE RESTE DU MONDE 7 i) Échanges de biens 7 ii) Échanges de services 7 iii) Transferts courants privés 8 III. OBJECTIFS ET INSTRUMENTS DE LA POLITIQUE COMMERCIALE 8 1) POLITIQUE TARIFAIRE 8 2) ÉLIMINATION DES RESTRICTIONS QUANTITATIVES 9 3) SIMPLIFICATION DES PROCEDURES DU COMMERCE EXTERIEUR 9 4) LA POLITIQUE COMMERCIALE EXTERIEURE 9 i) Le Maroc et le système commercial multilatéral 9 ii) Accords commerciaux bilatéraux et régionaux 11 IV. AMELIORATION DE L'ENVIRONNEMENT DES AFFAIRES 12 1) DANS LE DOMAINE JUDICIAIRE 12 2) DANS LE DOMAINE FINANCIER 13 3) AMELIORATION DE LA COMPETITIVITE DE L'ENTREPRISE 13 4) REFORME FISCALE 13 5) UN CADRE PLUS FAVORABLE A LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE 13 6) UN CONTEXTE PLUS PROPICE A LA CONCURRENCE 14 7) RENFORCEMENT DE LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS 14 8) MARCHES PUBLICS: UNE APPROCHE EN PHASE AVEC LES NOUVEAUX CHANGEMENTS 15 V. DES CHANTIERS STRUCTURANTS 15 1) BTP ET INFRASTRUCTURES 15 2) TELECOMMUNICATION ET NOUVELLES TECHNOLOGIES 15 3) TRANSPORT 16 Page 4) ÉNERGIE 16 5) SERVICES ADMINISTRATIFS: POLITIQUE DE PROXIMITE ET DE DECONCENTRATION 16 VI. DE NOUVELLES DYNAMIQUES SECTORIELLES 16 1) LE PLAN AZUR: UNE CROISSANCE SOUTENUE DU TOURISME 16 2) ÉMERGENCE: UN PLAN VOLONTAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT DES INDUSTRIES ET DES SERVICES 17 3) LE PLAN VERT: UN PROGRAMME AGRICOLE AMBITIEUX 17 4) LA VISION 2015: POUR LE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L'ARTISANAT 18 5) LE PROJET "RAWAJ 2020": POUR UNE MEILLEURE DISTRIBUTION DES BIENS ET SERVICES 18 6) UNE STRATEGIE CONCERTEE DE DEVELOPPEMENT ET DE PROMOTION DES EXPORTATIONS

2 commentaires


Manelle
Manelle
Posté le 26 août 2014

Rapport

Manelle
Manelle
Posté le 26 août 2014

Examen des politiques commerciales 

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte