Fiche de lecture : No pasaran, le jeu de Christian Lehmann

Fiche de lecture : No pasaran, le jeu de Christian Lehmann

18.00 / 20
Publié le 23 oct. 2013 - Donne ton avis

Christian Lehmann est à la base un médecin généraliste, il avait pour habitude dans son enfance de se réfugier dans des livre. Il devient par la suite un écrivain pour la jeune génération.Il écrit des romans assez noirs et dramatiques dont no pasaran, le jeu publié en 1996.


Vous trouverez donc un résumé du livre no pasarn, le jeu avec une analyse des différents thèmes abordés mais aussi des divers personnages menant l'histoire.


C'est un médecin engagé, No pasaran, le jeu est son premier roman noir, où il dépeint la jeunesse actuel à travers des personnages très sombres aux histoires respectives particulières.


Photo de profil de Superdoc
Fiche rédigée par
Superdoc
209 téléchargements

Ce document est-il utile ?

18 / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

Les personnages principaux dans : No pasaran, le jeu


Les personnages principaux sont formés par le trio de copains composé d’Andreas, d’Éric et de Thierry. Autour de ces trois adolescents gravitent Elena, une jeune et jolie serbe de leur âge, ainsi que Gilles, le frère aîné d’Éric.


Andreas


Andreas est un adolescent en colère. Crâne rasé, blouson de cuir et insignes divers font de lui le meneur de la bande, celui que tout le lycée craint, mais aussi le cancre de la classe. Sa rébellion s’explique notamment par la violence de son père à son encontre. Ce dernier, homme puissant localement, est un homme raciste qui frappe son fils lorsque qu’il estime qu’il dépasse les bornes. Amateur de jeux vidéo, Andreas affectionne particulièrement les mondes virtuels extrêmement violents et gores dans lesquels il se considère comme un expert.


Éric


Éric est un jeune garçon qui va mûrir au cours du roman. Il suit beaucoup Andreas au début du récit, car il semble le craindre. Puis il va définitivement s’émanciper de lui lorsqu’il réalisera qu’Andreas est violent, dangereux et raciste. Il essaie tant bien que mal de cacher son attirance envers Elena, une fille de sa classe. Il a un grand frère Gilles - militaire de retour de mission - et une mère visiblement malade constamment allongée devant la télévision. Le père est absent.


Thierry


Thierry est un jeune homme intelligent et sérieux : il possède le profil du premier de classe. Il reste tout de même apprécié, notamment en raison de ses facilités dans de nombreux domaines, dont un qui ne laisse pas indifférents Andreas et Éric : l’informatique. Il trouve toujours une solution pour réparer les ordinateurs ou les améliorer avec du matériel à moindre coût. Comme Éric et Andreas, il adore les jeux vidéo.


Elena


Elena est une jeune fille d’origine yougoslave étant arrivée en France depuis peu. Elle fréquente la classe d’Andreas, Thierry et Éric. La guerre se déroulant dans son pays a fait d’elle une femme bien avant la fin de son adolescence. Elle a notamment eu une liaison cachée avec un ami de son père, qui l’a laissée tomber de peur qu’elle soit enceinte. Son père a décidé de l’envoyer chez sa soeur en France pour la protéger de ses escapades et de la guerre.


Gilles


Gilles, l’aîné d’Éric, est un jeune soldat de retour de mission en Bosnie qui a perdu ses illusions. Très affecté par la guerre à laquelle il a assisté, il veille sur son frère. Il va le guider lorsque ce dernier se posera des questions essentielles.


La mère d’Éric et de Gilles


Il s’agit d’une femme qui est apparemment malade et qui vit dans son lit en regardant la télévision. Elle semble complètement étrangère à ce qu’il se passe autour d’elle et reçoit la visite régulière d’un médecin qui l’encourage à sortir de chez elle, en vain.


Le résumé de l'histoire


Andreas, Éric et Thierry profitent d’une inattention de leurs professeurs pour se balader seuls lors d’une sortie scolaire en Angleterre. Ils parviennent à trouver le magasin de jeux vidéo qu’ils recherchaient. Ils finissent par acheter quelques jeux et lorsque le vendeur, un octogénaire au comportement étrange, remarque un insigne avec un condor sur le blouson d’Andreas, il leur offre un jeu nommé L’Expérience ultime.


À leur retour, Andreas joue avec frénésie à Doom la nuit, puis se débrouille pour créer une explosion dans un placard en classe afin de repousser un contrôle de mathématiques. Son père le punit en le frappant, ce qui est habituel chez lui. Ce notable local ne veut pas que son fils entache son parcours. Andreas lui dit qu’il ne comprend pas, car son père passe son temps à critiquer et agresser les professeurs et les étrangers et que, lui, n’a rien fait de plus.


Parallèlement à ces événements, Éric commence à essayer de jouer à l’Expérience ultime, mais l’ordinateur se bloque. Il décide de demander l’aide de Thierry. Les trois garçons se retrouvent ainsi chez lui pour vérifier si le jeu contient des virus. Finalement, il fonctionne et les trois compères sont subjugués par la présentation. Ils ne saisissent pas comment cette animation peut s’insérer dans une simple disquette.


Thierry se met alors à commencer à jouer seul à l’Expérience ultime et il découvre que le jeu possède des pouvoirs surnaturels. Il se retrouve « dans » le jeu, au beau milieu d’une guerre. Le traumatisme est tel que lorsqu’il revient dans sa « vraie vie» il fait un malaise en classe, puis est transporté à l’hôpital. Éric et Elena vont prendre de ses nouvelles et Thierry arrive à glisser à l’oreille d’Éric qu’il ne doit surtout pas jouer à l’Expérience ultime et empêcher Andreas de continuer à le faire.


Éric et Elena se rendent ensuite chez Thierry et sa mère les laisse seuls dans la maison. Éric ne parvient pas à se rapprocher d’elle. Elena semble s’en rendre compte et en être amusée. Elle regarde seule l’écran où est en route l’Ultime expérience et assiste à l’assassinat de civils par des soldats en Yougoslavie. Puis, elle constate avec effroi que son père est l’un d’entre eux. Elle s’enfuit.


Éric cède à la tentation et « entre » aussi dans le jeu, il se rend compte qu’Andreas est dans le côté adverse. Thierry est de nouveau dans une bataille inhérente au jeu, alors qu’il est endormi pour passer son scanner.


Éric dort très mal et Gilles, son frère, s’en aperçoit. Ils ont une conversation sur la guerre et Gilles lui fait part de son dégoût face à toute cette violence. Ils vont acheter ensemble un livre sur la guerre d’Espagne, car Éric demande des renseignements sur Guernica. En observant l'ouvrage, Éric reconnaît l’insigne d’Andreas, celui qui a amené le vieillard au magasin de jeux à donner l’Expérience ultime aux trois garçons : il s’agit d’un condor entourant la croix gammée.


Gilles lui explique que la légion Condor avait bombardé Guernica pour servir de répétition générale aux nazis, durant la guerre d’Espagne, avant d’attaquer les autres états européens. Lorsque Gilles apprend qu’Andreas l’a, il souligne qu’il ne la porte pas pour l’honneur ou la « frime », mais seulement parce qu’il est rempli de haine. Puis Gilles laisse Éric, car il doit se rendre à l’hôpital psychiatrique, les soldats revenant de mission devant y aller en raison de stress post-traumatique. En le quittant, il crie « No pasarán ! »


Éric rend visite à Thierry à l’hôpital et y retrouve Andreas. Ce dernier tente d’humilier Éric en évoquant le fait qu'il vient de massacrer ses troupes. Éric et Thierry tentent de raisonner Andreas de cesser tous ces combats qui sont réels. Andreas s’en moque. Il affirme la fierté de porter un insigne nazi et de tuer des populations entières, il défie Éric qui, contrairement à Thierry, a survécu dans le jeu. Andreas menace même de s’en prendre à Elena.


Éric et Thierry savent qu’ils doivent impérativement arrêter Andreas et même s’ils ont conscience qu’ils ne peuvent changer les résultats du jeu –les guerres ont déjà eu lieu – ils comprennent qu’Éric peut essayer d’y assassiner Andreas. Ce sera chose faite lors d’une scène épique se déroulant à Boadilla durant la guerre civile d’Espagne, où le soldat Esmond Romilly élimine un soldat allemand.


Andreas, de retour au monde réel, ne parle plus à Thierry et Éric. Il les espionne et constate que Gilles et Elena se sont rapprochés. En colère et fomentant sa vengeance, Andreas ne parvient plus à jouer à l’Expérience ultime jusqu’au jour où son écran se rallume. Il « entre » de nouveau dans le jeu. Lors d’une rafle, il demande à des personnes juives leurs papiers et les invective avec perversité. Jusqu’à ce que quelqu’un fasse de même avec lui et lui affirme qu’il est juif. Andreas se fait arrêter. Il monte dans un bus, horrifié par ce qui l’attend.


Les thèmes abordés


Le fantastique


Le fantastique fait irruption dans le récit à la 99e page quand Thierry « entre » dans le jeu. L’auteur fait comprendre que Thierry est immergé dans le jeu lorsqu’un personnage qui s’avère être le capitaine de Marigny s’adresse à lui en l’appelant « mon général ».


Le monde virtuel, les jeux vidéo et la télévision


Les jeux vidéo sont ici le centre d’intérêt réunissant Andreas, Éric et Thierry dans no pasaran, le jeu de Christian Lehmann. Le personnage de la mère d’Éric est constamment rivé à sa télévision. Des passages décrivent les nuits de jeu passées par Andreas, passé maître de ce monde virtuel et connaissant tous ses codes. L'entrée d’Éric et de Thierry dans le jeu leur fait comprendre que derrière leur divertissement, de vraies guerres se sont déroulées, et que les soldats y avaient leur âge.


Les guerres du XXe siècle


La guerre est l’un des thèmes centraux de No pasarán ! Au cours du jeu, les personnages sont notamment entraînés dans la guerre d’Espagne, la Première Guerre mondiale et celle de Yougoslavie. Le personnage de Gilles, soldat plein d’amertume, joue un rôle important auprès de son frère.


La violence, la haine et le nazisme


Le titre No pasarán ! était l'appel lancé par les Espagnols pour tenter de faire front aux nationalistes durant la guerre d’Espagne. Ce cri est devenu le symbole de la lutte antifasciste. Gilles crie ceci à l’intention de son frère en entrant dans l’hôpital psychiatrique.


Le personnage d’Andreas et celui de son père sont guidés par l’agressivité, la haine, la violence et le besoin de dominer. Andreas est fasciné par le nazisme, il a le crâne rasé et porte un insigne nazi, tandis que son père va détruire les voitures des habitants qu’il considère comme étrangers la nuit.



9 commentaires


lucky06
lucky06
Posté le 23 nov. 2016

merci!!!!!!!

riendutout190
riendutout190
Posté le 17 mai 2016

Résumé Du Livre: Pendant leur voyage à Londres, les trois garçons Andreas, Thierry et Eric ont réussi à échapper à l’attention de leurs professeurs durant quelques heures. Les garçons perdus en plein centre de Londres se mettent à la recherche d’un magasin de jeux vidéo qu'ils connaissent pour avoir vu une publicité alléchante. Après avoir erré pendant quelque temps dans les rues, ils parviennent enfin à trouver le magasin, qui leur offre les jeux vidéo les plus récents, sophistiqués et les plus perfectionnés. Mais le vendeur, un vieillard, pris par une folie subite arrache un des insignes épinglés sur la veste d’Andréas. Les garçons, choqués par ce comportement, se précipitent vers la porte de sortie juste après que le vieillard a confié une boîte de jeu poussiéreuse contenant quelques disquettes à Thierry. De retour au dortoir les garçons sont soupçonnés par les professeurs mais pendant une très courte durée puisqu’ils savent répondre à une interrogation surprise contenant des questions sur les différents sites visités par les autres élèves. Le lendemain les élèves quittent la capitale et rentrent chez eux. Les trois garçons sont impatients d’essayer leurs nouveaux jeux vidéo. De retour à Paris, les garçons rentrent chez eux, retrouvent leurs familles respectives et se mettent au travail car un contrôle de mathématiques les attend le jour suivant. Mais celui-ci va être évité par intervention subite, contraire au règlement de la part d’Andreas. La salle de classe va être évacué et les garçons seront dispenseés de cours, ce qui leur laissera le temps d’expérimenter leurs nouveaux jeux, achetés à Londres. Mais lorsque Éric va expérimenter le jeu contenu sur la disquette, il va être confronté à un problème, car l’ordinateur va se bloquer. Pris de panique il va demander de l’aide à Thierry qui, lui va rapidement régler le problème. Il n’aura pas besoin d’affronter son frère pour lui avouer que son ordinateur est bousillé. Les premières impressions du jeu sont qu’il est très sophistiqué et d’un graphisme incroyable. Pour les garçons le fait, que ce jeu soit contenu sur une vieille disquette, demeure un mystère. Thierry s’évanouit pendant le cours de maths. Le médecin diagnostique une crise d’épilepsie. Thierry supplie Eric de communiquer à Andreas qu’il doit absolument arrêter le jeu. La mère de Thierry les invite à rentrer chez elle. Comme par hasard, l’attention d’Elena est attirée par l’ordinateur de Thierry. En y regardent de plus près, elle est transportée en Serbie ou son père, faisant partie d’un trio infernal, assassine femmes en enfants devant ses yeux. Puis Eric s’assied devant l’écran. Il entre en contact avec son adversaire, Andreas mais il ne comprend pas comment ils sont reliés. Le soir Gilles voit sur les coudes et les avant-bras de son frère des blessures encore sanguinolentes et croit reconnaître les symptômes d’une intoxication. Le lendemain Andreas sonne. Gilles lui raconte ce qu’il a vu en Bosnie et qu’il y a ramassé des morts. A l’hôpitalThierry rêve de son expérience ultime avec le jeu et il n’arrive pas à se débarrasser de cette pensée horrible. Gilles voyant que son frère s’intéresse et ignore à la fois quasiment tout de Guernica, lui recommande un livre à ce sujet en espérant qu’il le lira et qu’il aura une autre vision de la guerre que celle que le jeu lui donne. Éric parle aussi de l’insigne que Andréas portait sur son blouson à son frère, qui porte un jugement très négatif sur Andréas. Plus tard Éric accompagnera son frère à l’hôpital psychiatrique, qui lui a été recommandé par l’armée pour vaincre ses traumatismes et cauchemars. Les trois garçons : Andreas , Éric et Thierry se retrouvent face à face dans la chambre d’hôpital de Thierry. L’atmosphère est tendue et la conversation va très vite dégénérer en dispute. Éric et Thierry conseillant à Andréas d’arrêter de jouer, que cela ne fait que lui nuire, mais Andréas ne veut pas suivre leur conseil, il ne veut pas s’avouer vaincu et les menace de s’en prendre à Elena s’ils ne reprenaient pas le jeu. Rentré à la maison, Éric aura la visite d’Elena, qui l'informera sur ce qu’elle a vu la veille et elle s’excusera de s’être enfui sans rien dire. Les deux s’embrassent et Éric lui conseille de prendre garde d’Andréa. Par la suite il reçoit un coup de fil d’Andréas, qui le menace à nouveau. Renonçant au chantage d’Andréas, Eric joue avec lui à l’Expérience Ultime. Une fois de plus,il savait qu'il suffit de tuer Andréas et de finir avec ce terrible jeu. Il réussit à achever sa tâche et Andréas est fou de rage. Tentant de prendre sa revanche, il essaye de rentrer de nouveau dans le jeu. Au début il n’y arrive pas, mais par après, il y entre et se projette dans la 2e Guerre Mondiale. Il prend le rôle d’un policier de la SS et fait attention à ce que tous les juifs mettent leur étoile. C’est alors qu’on lui demande ses papiers à lui et on détermine que lui aussi est un juif. Par la suite, il est déporté vers un avenir incertain. Sortira-il du jeu ou est-il prisonnier ? Mais pendant que lui il souffre, ses deux copains Thierry et Eric ont oublié le jeu et sont maintenat les amis inséparables d’Elena et de Gilles, qui forment un couple. Malgré sa peine, Eric accepte sa défaite et se réjouit pour son frère. Quel message le livre veut-il nous délivrer? Le livre nous donne un aperçu général sur le fonctionnement des jeux informatiques. Pour ceux qui ne connaissent rien à l’informatique, les explications détaillées sont difficiles à comprendre, mais après avoir lu quelques dizaines de pages, on s’y habitue. Le livre aborde des thèmes différents tels que la jeunesse d’aujourd’hui, et l’emprise que peuvent avoir les jeux vidéo sur leur vie quotidienne, et remontre que cette emprise peut aller jusqu’au fanatisme. Nous sommes informés sur des faits historiques importants, tels que les deux grandes guerres mondiales, Guernica, et les événements dans l’Est de l’Europe, en ex-Yougoslavie. Mais il nous indique aussi que certaines mentalités n’ont pas changé, que le fanatisme et le racisme existent toujours et qu’ils font encore des victimes. C’est dangereux de s’intégrer trop dans les jeux d’ordinateur, car on ne peut plus distinguer la réalité du jeu. On se perd facilement dans le monde imaginaire ce qu'a des conséquences pour la vie quotidienne. Parfois on n'arrive plus à s'occuper sans jouer.

riendutout190
riendutout190
Posté le 17 mai 2016

je voulais l'imprimer mais on ne vois pas la phrase entière et c'est assez dérangant et donc je voudrai que l'auteur de ce document y remedi merci d'avance

Yamartine
Yamartine
Posté le 8 mars 2016

Super travail, bon complet qui a donné des pistes pour ma fiche de lecture. Mille mercis! 

Nehmy-92
Nehmy-92
Posté le 27 janv. 2016

Merci

spamdu23
spamdu23
Posté le 8 oct. 2015

Le document contient des fautes inacceptable, comme si un chat avez marcher sur le clavier

malik2000008
malik2000008
Posté le 16 août 2015

merci

tomberr_83
tomberr_83
Posté le 10 mai 2015

Résumé Du Livre: Pendant leur voyage à Londres, les trois garçons Andreas, Thierry et Eric ont réussi à échapper à l’attention de leurs professeurs durant quelques heures. Les garçons perdus en plein centre de Londres se mettent à la recherche d’un magasin de jeux vidéo qu'ils connaissent pour avoir vu une publicité alléchante. Après avoir erré pendant quelque temps dans les rues, ils parviennent enfin à trouver le magasin, qui leur offre les jeux vidéo les plus récents, sophistiqués et les plus perfectionnés. Mais le vendeur, un vieillard, pris par une folie subite arrache un des insignes épinglés sur la veste d’Andréas. Les garçons, choqués par ce comportement, se précipitent vers la porte de sortie juste après que le vieillard a confié une boîte de jeu poussiéreuse contenant quelques disquettes à Thierry. De retour au dortoir les garçons sont soupçonnés par les professeurs mais pendant une très courte durée puisqu’ils savent répondre à une interrogation surprise contenant des questions sur les différents sites visités par les autres élèves. Le lendemain les élèves quittent la capitale et rentrent chez eux. Les trois garçons sont impatients d’essayer leurs nouveaux jeux vidéo. De retour à Paris, les garçons rentrent chez eux, retrouvent leurs familles respectives et se mettent au travail car un contrôle de mathématiques les attend le jour suivant. Mais celui-ci va être évité par intervention subite, contraire au règlement de la part d’Andreas. La salle de classe va être évacué et les garçons seront dispenseés de cours, ce qui leur laissera le temps d’expérimenter leurs nouveaux jeux, achetés à Londres. Mais lorsque Éric va expérimenter le jeu contenu sur la disquette, il va être confronté à un problème, car l’ordinateur va se bloquer. Pris de panique il va demander de l’aide à Thierry qui, lui va rapidement régler le problème. Il n’aura pas besoin d’affronter son frère pour lui avouer que son ordinateur est bousillé. Les premières impressions du jeu sont qu’il est très sophistiqué et d’un graphisme incroyable. Pour les garçons le fait, que ce jeu soit contenu sur une vieille disquette, demeure un mystère. Thierry s’évanouit pendant le cours de maths. Le médecin diagnostique une crise d’épilepsie. Thierry supplie Eric de communiquer à Andreas qu’il doit absolument arrêter le jeu. La mère de Thierry les invite à rentrer chez elle. Comme par hasard, l’attention d’Elena est attirée par l’ordinateur de Thierry. En y regardent de plus près, elle est transportée en Serbie ou son père, faisant partie d’un trio infernal, assassine femmes en enfants devant ses yeux. Puis Eric s’assied devant l’écran. Il entre en contact avec son adversaire, Andreas mais il ne comprend pas comment ils sont reliés. Le soir Gilles voit sur les coudes et les avant-bras de son frère des blessures encore sanguinolentes et croit reconnaître les symptômes d’une intoxication. Le lendemain Andreas sonne. Gilles lui raconte ce qu’il a vu en Bosnie et qu’il y a ramassé des morts. A l’hôpitalThierry rêve de son expérience ultime avec le jeu et il n’arrive pas à se débarrasser de cette pensée horrible. Gilles voyant que son frère s’intéresse et ignore à la fois quasiment tout de Guernica, lui recommande un livre à ce sujet en espérant qu’il le lira et qu’il aura une autre vision de la guerre que celle que le jeu lui donne. Éric parle aussi de l’insigne que Andréas portait sur son blouson à son frère, qui porte un jugement très négatif sur Andréas. Plus tard Éric accompagnera son frère à l’hôpital psychiatrique, qui lui a été recommandé par l’armée pour vaincre ses traumatismes et cauchemars. Les trois garçons : Andreas , Éric et Thierry se retrouvent face à face dans la chambre d’hôpital de Thierry. L’atmosphère est tendue et la conversation va très vite dégénérer en dispute. Éric et Thierry conseillant à Andréas d’arrêter de jouer, que cela ne fait que lui nuire, mais Andréas ne veut pas suivre leur conseil, il ne veut pas s’avouer vaincu et les menace de s’en prendre à Elena s’ils ne reprenaient pas le jeu. Rentré à la maison, Éric aura la visite d’Elena, qui l'informera sur ce qu’elle a vu la veille et elle s’excusera de s’être enfui sans rien dire. Les deux s’embrassent et Éric lui conseille de prendre garde d’Andréa. Par la suite il reçoit un coup de fil d’Andréas, qui le menace à nouveau. Renonçant au chantage d’Andréas, Eric joue avec lui à l’Expérience Ultime. Une fois de plus,il savait qu'il suffit de tuer Andréas et de finir avec ce terrible jeu. Il réussit à achever sa tâche et Andréas est fou de rage. Tentant de prendre sa revanche, il essaye de rentrer de nouveau dans le jeu. Au début il n’y arrive pas, mais par après, il y entre et se projette dans la 2e Guerre Mondiale. Il prend le rôle d’un policier de la SS et fait attention à ce que tous les juifs mettent leur étoile. C’est alors qu’on lui demande ses papiers à lui et on détermine que lui aussi est un juif. Par la suite, il est déporté vers un avenir incertain. Sortira-il du jeu ou est-il prisonnier ? Mais pendant que lui il souffre, ses deux copains Thierry et Eric ont oublié le jeu et sont maintenat les amis inséparables d’Elena et de Gilles, qui forment un couple. Malgré sa peine, Eric accepte sa défaite et se réjouit pour son frère. Quel message le livre veut-il nous délivrer? Le livre nous donne un aperçu général sur le fonctionnement des jeux informatiques. Pour ceux qui ne connaissent rien à l’informatique, les explications détaillées sont difficiles à comprendre, mais après avoir lu quelques dizaines de pages, on s’y habitue. Le livre aborde des thèmes différents tels que la jeunesse d’aujourd’hui, et l’emprise que peuvent avoir les jeux vidéo sur leur vie quotidienne, et remontre que cette emprise peut aller jusqu’au fanatisme. Nous sommes informés sur des faits historiques importants, tels que les deux grandes guerres mondiales, Guernica, et les événements dans l’Est de l’Europe, en ex-Yougoslavie. Mais il nous indique aussi que certaines mentalités n’ont pas changé, que le fanatisme et le racisme existent toujours et qu’ils font encore des victimes. C’est dangereux de s’intégrer trop dans les jeux d’ordinateur, car on ne peut plus distinguer la réalité du jeu. On se perd facilement dans le monde imaginaire ce qu'a des conséquences pour la vie quotidienne. Parfois on n'arrive plus à s'occuper sans jouer.

Kreeper
Kreeper
Posté le 23 oct. 2013

je ne connaissais pas ce livre, je m'y suis intéressée par pur hasard, et je suis ravie de l'avoir découvert ! je prends cette fiche de lecture pour voir les informations que je n'aurais peut être pas compris. Merci doc étudiant

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte