La puissance de l'euro

La puissance de l'euro

Publié le 14 janv. 2011 - Donne ton avis

Le 23 janvier, alors que la FED (Réserve fédérale américaine) annonçait une baisse des taux directeurs, la BCE (banque centrale européenne) a déclaré qu’elle ne comptait pas baisser les siens (annexe0).
La BCE, présidée par Jean-Claude Trichet, a comme objectif principal la stabilité des prix, c\'est-à-dire que l‘inflation doit être proche de 2% à moyen terme. Elle surveille un certain nombre de facteurs comme la croissance économique et le prix du pétrole qui peuvent faire grimper les prix à court terme. Ensuite, elle surveille la quantité d’argent en circulation dans l’économie car ce facteur peut faire monter les prix à moyen et long terme.
Par ailleurs, cette institution européenne est autonome dans sa politique monétaire car elle prend ses décisions indépendamment de l’avis des Etats membres de la zone euro. Aujourd’hui, la décision de garder ses taux forts entraîne une polémique entre les différents dirigeants européens, non européens et les hommes politiques.
Ainsi, nous pouvons nous demander si La BCE doit maintenir un euro fort.
Nous verrons dans une première partie que c’est une politique monétaire judicieuse puis dans une seconde partie les arguments en défaveur de celle-ci.

Photo de profil de chliha
Fiche rédigée par
chliha
10 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Commerce > Economie

Plan :

Introduction 2


I) Oui car cela apporte des avantages … 3

A) Maîtrise de l’inflation 3

B) Bonne santé de l’économie 4


II) … mais il existe des inconvénients 5

A) Balance commerciale déficitaire 5

B) La consommation et l’investissement 6


Conclusion 7


Nos avis personnels : 8


Préparation à l’oral : 10


Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte