la science sociale

la science sociale

Publié le 19 mars 2011 - Donne ton avis

Le père de la sociologie moderne reste Auguste Comte (1798-1857), non seule-ment parce qu'il a forgé le terme de sociologie, mais encore parce qu'il est le premier à concevoir la possibilité et. la nécessité d'une science sociale constituant des faits sociaux spécifiques et irréductibles à d'autres phénomènes. En effet, si pour la con¬cep-tion, sinon pour la réalisation, Saint-Simon (1760-1825) avait annoncé une philo¬sophie positive et une politique positive avant Auguste Comte, la science sociale que Saint-Simon envisage reste tributaire soit de la physiologie, telle que la conçoit Cabanis, soit de l'économie politique, telle que la propose Jean-Baptiste Say. Seul Augus¬te Comte recherche les conditions de l'autonomie d'une science nouvelle politique et sociale.
Photo de profil de eliaszwin
Fiche rédigée par
eliaszwin
12 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Social > Sciences sociales

Plan :

INTRODUCTION: Auguste Comte et la science sociale i. Une épistémologie créatrice ii. Le dessein iii. Le détour encyclopédique iv. Méthode de la science sociale v. Statique et dynamique vi. La statique vii. Le langage viii. L’organisme social ix. La dynamique x. Les conséquences CHRONOLOGIE BIBLIOGRAPHIE ŒUVRES CHOISIES Les opuscules de philosophie sociale Le premier opuscule Séparation générale entre les opinions et les désirs (1819) Le deuxième opuscule Sommaire appréciation de l'ensemble du passé moderne (1820) Le troisième opuscule Plan des travaux scientifiques nécessaires pour réorganiser la société (1822) : exposé général Le quatrième opuscule Considérations philosophiques sur les sciences et les savants (1825) Le cinquième opuscule Considérations sur le pouvoir spirituel (1826) Le sixième opuscule Examen du traité de Broussais sur l'irritation (1828) Le « Cours de philosophie positive » Cours de philosophie positive Première leçon : exposition du but de ce cours, ou considérations générales sur la nature et l’importance de la philosophie positive Deuxième leçon : exposition du plan de ce cours, ou considérations générales sur la hiérarchie des sciences positives. Le « Discours sur l'esprit positif » Discours sur l'esprit positif Première partie; chapitre premier : loi de l'évolution intellectuelle de l'humanité ou loi des trois états i. État théologique ou fictif ii. État métaphysique ou abstrait iii. État positif ou réel 1º Principal caractère : la Loi ou Subordination constante de l’imagination à l’observation 2º Nature relative de l’esprit positif 3º Destination des lois positives. Prévision rationnelle. 4º Extension universelle du dogme fondamental de l’invariabilité des Lois naturelles. Le « Discours sur l'ensemble du positivisme » Discours sur l'ensemble du positivisme Préambule général § 62. Le communisme § 63. Le socialisme § 64. Théorie positive de la propriété § 65. Divergences entre le communisme et le positivisme Le « Système de politique positive » Système de politique positive Torne II; chapitre 2 : appréciation sociologique du problème humain ; d'où théorie positive de la propriété matérielle Tome II; chapitre 4 : Théorie positive du langage humain Le « Catéchisme positiviste » Catéchisme positiviste Ensemble du dogme Les dernières œuvres

3 commentaires


ayohab1
ayohab1
Posté le 20 févr. 2016

bon travail

 

ayohab1
ayohab1
Posté le 20 févr. 2016

bien dit

Ludovic33520+
Ludovic33520+
Posté le 9 déc. 2014

trés bien merci

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte