Mondialisation: comment c'est arrivé et faut-il l'accepter? - Explication philosophique évolutionniste

Mondialisation: comment c'est arrivé et faut-il l'accepter? - Explication philosophique évolutionniste

13.00 / 20
Publié le 3 mars 2009 - Donne ton avis

Texte de philosophie écrit par Daniel Martin. Ce document cite Descartes, Nietzsche, Kant et Rousseau. Il saura intéresser toute personne voudrant comprendre la mondialisation sans être économistes. Les économistes trouveront, quant à eux, de solides notions et du contenu sérieux sur ce sujet.


Extrait:

Incompris, le monde paraît à beaucoup de gens hostile (ce qu'on ne comprend pas effraie), et nombreux sont ceux qui désespèrent d'y vivre heureux. Je constate aujourd'hui, chez certains, un amalgame entre la science - considérée comme d'autant plus porteuse de menaces qu'elle progresse sans se soucier d'éthique - et la mondialisation libérale, considérée comme un phénomène qui ignore l'homme pour cause de concurrence, productivité et profit ; l'amalgame vient de l'analogie entre science et mondialisation sur le plan du respect de l'homme. Car à part la recherche fondamentale, la science appliquée comme la mondialisation évoluent en fonction du seul intérêt financier escompté, en se moquant des rêves de bonheur de [...]

 

Photo de profil de Daniel Martin
Fiche rédigée par
Daniel Martin
70 téléchargements

Ce document est-il utile ?

13 / 20

5 commentaires


Athanase roland
Athanase roland
Posté le 28 nov. 2015

bien dit

Athanase roland
Athanase roland
Posté le 28 nov. 2015

bravo

Dergile
Dergile
Posté le 18 juin 2015

Bien

Dergile
Dergile
Posté le 18 juin 2015

Bien

matrixien
matrixien
Posté le 4 mai 2009

bof thème bâclé, limite démagogue, en utilisant les philosophes muets, je crois qu'on doit sentir les dégâts de la mondialisation sur nos quotidiens pour mieux l'appréhender, l'OMC qui détériore les commerces africains par le dumping vers les pays pauvres, ex du coton, donc, la mondialisation a deux aspects, du a la population, du libre échange grâce aux systèmes d'informations, ainsi elle est en quelques sorte naturelle, mais elle est aussi accentuée, orientée par les créations d'institutions, ou de normes. De là la légitimer la mondialisation par Darwin, c'est méconnaitre Darwin, je crois plus crédible aurait été spencer dans une certaine forme de darwinisme social. La mondialisation a ces défauts, mais offre aussi des possibilités d'être qu'on ignore encore.

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte