Qualification de l’appareillage

Qualification de l’appareillage

18.00 / 20
Publié le 21 juin 2010 - Donne ton avis

Qualification de l’appareillage

I cadre réglementaire

BPF=bonne pratiques de fabrication et normes ISO9001 et 17025
Directives éditées /OMS pour les PVD pour garantir la qtité adaptée à leur emploi et requise /AMM

ISO=organisation internationale de normalisation (standardisation)
(~lois)

les équipements de labo doivent être :
-correctement entretenu
-étalonnés et vérifiés à intervalle de tps définis avec des méthodes appropriées
les résultats des tests doivent être documentés et les compte-rendus conservés

II définition

→validation d’une procédure d’analyse
qualification de l’équipement :processus formel qui fournit la preuve documentée qu’un appareil est approprié à l’usage auquel il est destiné et a des performances en accord avec spécification
-fournit l’assurance \" la méthode ut ou application
-nécesssaire de garantir la fiabilité des résultats d’analyse

III ≠tes étapes ds qualification

-Q de la conception ,du design
-Q à l’installation
-Q opérationnelle
-Q des performances

3.1 Q du design :

s’inscrit ds processus d’achat de l’équipement
-établit les besoins de l’utilisateur ,plages de travail
-traduit ses exigences en terme de spécification
-établit que l’équipement choisit est appropriée à l’usage prévu
-fixe ts les critères rentrant en ligne de compte pour sélectionner un équipement chez un fournisseur donné
-vérifie que le syst d’assurance qlité du constructeur qui a assuré le dvpt de l’appareil est bonne

3.2 Q de l’installation (QI)

conduite sur le site au moment de l’intervalle
-établit que l’équipement reçu est conforme à la commande et au bon de livraison
-installé correctement ds un environnement approprié à son bon fct°nt

3.3 Q opérationnelle (QO)

conduite immédiatement après l’installation
-tests formels réalisés avec étalons certifiés et traçable
-confirmation que l’équipement ,ds l’environnement de l’utilisateur fonctionne comme certifié
-permet de s’assurer que les ≠ nodules de l’équipement fonctionne avec les spécifications du constructeur

3.4 Q des performances (QP)

réalisée à intervalles réguliers après l’installation initiale auprès service de réparation ,délocalisation ou période prolongée de non utilisation

-test de la QO ou tests ≠ visant à démonter que l’équipement continue à fonctionner correctement ;spécification + larges que celles pour la QO
-permet de suivre les perf d’un appareil pdt sa durée de vie
-tests peuvent permettre aussi de :
•comparer ≠ appareils ds les même cdt°
•détecter le mauvais fonctionnement d’un module

tests :executés par un personnel qualifié
tests :le + simple possible ,composés stables ,facile à se procurer
tests :à intervalle det en fct° de l’usage ,du type d’appareillage

IV Exemples de tests de performances

Vérification =confirmation par examen établissant preuves que les exigences spécifiés sont satisfaites
Aboutit à un jugement de conforme ou non-conforme de l’appareil qui aboutit à une décision
Etalonnage établit vs valeurs d’un appareil et valeur donnée par un étalon
Aboutit à un résultat chiffré et peut conduire à l’introduction d’un facteur de correction

1/ vérification des pipettes automatiques

justesse (exactitude) et fidélité (répétabilité) du volume délivré :méthode gravimétriques (pesée de volume ,eau)

ex :pipette 200µl ,vol variable (gamme recommandée 50 à 200 µL )
50µL  : pipeter successivement 50µL et faire chaque fois une peser
100µL : pipeter successivement 10 vol →peser
200µL : 10 prélèvements succéssifs →peser

calculer à chaque niv la moyenne des masses pesées
à l’aide de la densité ,le tous en volume
noter la T° de mesure car densité dpd T°
calculer la fidélité
CV%
Comparer aux normes tolérées
Conclure : conforme ou non

2/ vérification des balances

Justesse :pesée de 5 poids étalons
Fidélité :6 pesées successives de 2 poids ≠
Comparer aux normes tolérées
Conclure :conforme ou non

3/ vérification des spectrophotomètres UV (PE)

exactitude en longueur d’onde :solution de perchlorate et Holmium (comparaison avec A(5cm ,1%) théorique)
Contrôle de la lumière parasite (provenant au détecteur et qui n’est pas dues à λ affichée)
Solution dichlorate de Kµ+
Pouvoir de résolution :mesure de l’appareil à l’aide d’un spectre d’un soluté à bandes fines
Contrôle du bruit (lignes de base ,de la dérive)
Comparaison aux normes trouvées
Conclure :conforme ou non

4/ Chromatographie en φ liquide

colonne réservée aux tests de qualification

•Pompe :
exactitude du débit (pompe /affiché)
pompe à gradient :exactitude du mélange Lprofil linéaire du gradient)

▪Injecteur :
exactitude du volume de la bouche →pesée
répétabilité des injections
linéarité du volume injecté (inj vol variable ex :bouche de 500µl ut avec vol 200 300 400 500
par exemple : injection de 200=1/2 400 ?)
effet mémoire :bouche garde en mémoire l’injection précédente

•Détecteur :
Exactitude en longueur d’onde
Bruit (Δ° de ligne de base)
Dérive
Linéarité de réponse (en fct° conc soluté et qtité injectée)

•Four (colonne)
exactitude de la T°
stabilité de la T°

Comparer aux normes tolérées
Conclure :conforme ou non

=qualification modulaire (/ module :four ,détecteur..)

on fait également une qualif globale

5/ Chromatographe en phase gazeuse

colonne réservée aux tests de qualif

▪Chambre d’inj
exactitude de la T°
répétabilité du syst d’injection
linéarité du volume injecté
effet mémoire

▪Four
exactitude de la T°
homogénéité de la T°
exactitude du gradient

•Détecteur
exactitude de la T°
linéarité de réponse (en fct° de la conc)
bruit
dérive

▪Gaz (débit ,P°)
exactitude du débit
stabilité du débit

Comparer aux normes tolérées
Conclure :conforme ou non


6/ pH mètre

linéarité de réponse E=f(pH) avec calcul de la pente (équation de Nernst ,59 mV unité pH)
comparer aux normes tolérées
Conclure :conforme ou non

Photo de profil de aminanet
Fiche rédigée par
aminanet
50 téléchargements

Ce document est-il utile ?

18 / 20

Contenu de ce document de Méthodologie > Outils d'analyse

Plan :

Qualification de l’appareillage

I cadre réglementaire

BPF=bonne pratiques de fabrication et normes ISO9001 et 17025
Directives éditées /OMS pour les PVD pour garantir la qtité adaptée à leur emploi et requise /AMM

ISO=organisation internationale de normalisation (standardisation)
(~lois)

les équipements de labo doivent être :
-correctement entretenu
-étalonnés et vérifiés à intervalle de tps définis avec des méthodes appropriées
les résultats des tests doivent être documentés et les compte-rendus conservés

II définition

→validation d’une procédure d’analyse
qualification de l’équipement :processus formel qui fournit la preuve documentée qu’un appareil est approprié à l’usage auquel il est destiné et a des performances en accord avec spécification
-fournit l’assurance \" la méthode ut ou application
-nécesssaire de garantir la fiabilité des résultats d’analyse

III ≠tes étapes ds qualification

-Q de la conception ,du design
-Q à l’installation
-Q opérationnelle
-Q des performances

3.1 Q du design :

s’inscrit ds processus d’achat de l’équipement
-établit les besoins de l’utilisateur ,plages de travail
-traduit ses exigences en terme de spécification
-établit que l’équipement choisit est appropriée à l’usage prévu
-fixe ts les critères rentrant en ligne de compte pour sélectionner un équipement chez un fournisseur donné
-vérifie que le syst d’assurance qlité du constructeur qui a assuré le dvpt de l’appareil est bonne

3.2 Q de l’installation (QI)

conduite sur le site au moment de l’intervalle
-établit que l’équipement reçu est conforme à la commande et au bon de livraison
-installé correctement ds un environnement approprié à son bon fct°nt

3.3 Q opérationnelle (QO)

conduite immédiatement après l’installation
-tests formels réalisés avec étalons certifiés et traçable
-confirmation que l’équipement ,ds l’environnement de l’utilisateur fonctionne comme certifié
-permet de s’assurer que les ≠ nodules de l’équipement fonctionne avec les spécifications du constructeur

3.4 Q des performances (QP)

réalisée à intervalles réguliers après l’installation initiale auprès service de réparation ,délocalisation ou période prolongée de non utilisation

-test de la QO ou tests ≠ visant à démonter que l’équipement continue à fonctionner correctement ;spécification + larges que celles pour la QO
-permet de suivre les perf d’un appareil pdt sa durée de vie
-tests peuvent permettre aussi de :
•comparer ≠ appareils ds les même cdt°
•détecter le mauvais fonctionnement d’un module

tests :executés par un personnel qualifié
tests :le + simple possible ,composés stables ,facile à se procurer
tests :à intervalle det en fct° de l’usage ,du type d’appareillage

IV Exemples de tests de performances

Vérification =confirmation par examen établissant preuves que les exigences spécifiés sont satisfaites
Aboutit à un jugement de conforme ou non-conforme de l’appareil qui aboutit à une décision
Etalonnage établit vs valeurs d’un appareil et valeur donnée par un étalon
Aboutit à un résultat chiffré et peut conduire à l’introduction d’un facteur de correction

1/ vérification des pipettes automatiques

justesse (exactitude) et fidélité (répétabilité) du volume délivré :méthode gravimétriques (pesée de volume ,eau)

ex :pipette 200µl ,vol variable (gamme recommandée 50 à 200 µL )
50µL  : pipeter successivement 50µL et faire chaque fois une peser
100µL : pipeter successivement 10 vol →peser
200µL : 10 prélèvements succéssifs →peser

calculer à chaque niv la moyenne des masses pesées
à l’aide de la densité ,le tous en volume
noter la T° de mesure car densité dpd T°
calculer la fidélité
CV%
Comparer aux normes tolérées
Conclure : conforme ou non

2/ vérification des balances

Justesse :pesée de 5 poids étalons
Fidélité :6 pesées successives de 2 poids ≠
Comparer aux normes tolérées
Conclure :conforme ou non

3/ vérification des spectrophotomètres UV (PE)

exactitude en longueur d’onde :solution de perchlorate et Holmium (comparaison avec A(5cm ,1%) théorique)
Contrôle de la lumière parasite (provenant au détecteur et qui n’est pas dues à λ affichée)
Solution dichlorate de Kµ+
Pouvoir de résolution :mesure de l’appareil à l’aide d’un spectre d’un soluté à bandes fines
Contrôle du bruit (lignes de base ,de la dérive)
Comparaison aux normes trouvées
Conclure :conforme ou non

4/ Chromatographie en φ liquide

colonne réservée aux tests de qualification

•Pompe :
exactitude du débit (pompe /affiché)
pompe à gradient :exactitude du mélange Lprofil linéaire du gradient)

▪Injecteur :
exactitude du volume de la bouche →pesée
répétabilité des injections
linéarité du volume injecté (inj vol variable ex :bouche de 500µl ut avec vol 200 300 400 500
par exemple : injection de 200=1/2 400 ?)
effet mémoire :bouche garde en mémoire l’injection précédente

•Détecteur :
Exactitude en longueur d’onde
Bruit (Δ° de ligne de base)
Dérive
Linéarité de réponse (en fct° conc soluté et qtité injectée)

•Four (colonne)
exactitude de la T°
stabilité de la T°

Comparer aux normes tolérées
Conclure :conforme ou non

=qualification modulaire (/ module :four ,détecteur..)

on fait également une qualif globale

5/ Chromatographe en phase gazeuse

colonne réservée aux tests de qualif

▪Chambre d’inj
exactitude de la T°
répétabilité du syst d’injection
linéarité du volume injecté
effet mémoire

▪Four
exactitude de la T°
homogénéité de la T°
exactitude du gradient

•Détecteur
exactitude de la T°
linéarité de réponse (en fct° de la conc)
bruit
dérive

▪Gaz (débit ,P°)
exactitude du débit
stabilité du débit

Comparer aux normes tolérées
Conclure :conforme ou non


6/ pH mètre

linéarité de réponse E=f(pH) avec calcul de la pente (équation de Nernst ,59 mV unité pH)
comparer aux normes tolérées
Conclure :conforme ou non


2 commentaires


kong001
kong001
Posté le 20 mai 2015

déjà vu

Atsuki
Atsuki
Posté le 30 juil. 2010

Dommage que cela ne soit pas plus détaillé

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte