Méthodologie : dissertation au concours Sciences Po

Méthodologie : dissertation au concours Sciences Po

Publié le 13 mai 2016 - Donne ton avis

Pour réussir l’épreuve d’histoire au concours d’entrée de Sciences Po, il faut écrire une copie différente des autres : cela passe par un style d’écriture fluide et agréable à lire, des exemples ingénieux mais également une argumentation irréprochable. Il faut nourrir sa copie de références artistiques, que cela soit des références picturales, cinématographiques, musicales, …

Retrouvez cette méthodologie complète et gratuite pour vous préparer au mieux.
Photo de profil de digiSchool documents
Fiche rédigée par
digiSchool documents
41 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Méthodologie > Outils d'analyse

Partie 1 : Quelques conseils généraux

Pour réussir l’épreuve d’histoire au concours d’entrée de Sciences Po, il faut écrire une copie différente des autres : cela passe par un style d’écriture fluide et agréable à lire, des exemples ingénieux mais également une argumentation irréprochable. Il faut nourrir sa copie de références artistiques, que cela soit des références picturales, cinématographiques, musicales, …


Partie 2 : Présentation

Pour le concours de Sciences Po Paris, la dissertation est un des deux exercices obligatoires (le deuxième étant le commentaire de document). Deux sujets sont au choix, à partir d’un programme établi, qui correspond au programme de Première. L’écrit d’histoire dure 4 heures, mais il faut se laisser une heure pour faire le commentaire : la dissertation devra donc être fait en 3 heures.
Pour le concours commun, la dissertation est le seul exercice à faire : un seul sujet est proposé, à faire en 3 heures.
Le jury du concours note plusieurs éléments : le raisonnement (poser une question pertinente et y répondre), les connaissances des candidats (précises et utilisées à bon escient) et leur expression (la syntaxe et l’orthographe).


Partie 3 : Le brouillon

  • Lecture et analyse du sujet
  • Si vous avez un choix entre plusieurs sujets de dissertation (ce qui ne se produira pas pour le concours commun, mais pour Sciences Po Paris), choisissez vite et bien un sujet sur une thématique que vous maîtrisez. L’important est de se faire plaisir en écrivant une dissertation : et c’est possible ! Il ne faut pas perdre un temps précieux à choisir un sujet, puis revenir sur son choix ensuite.

  • Brainstorming
  • Une fois que tous les mots sont bien analysés ainsi que leurs liens, que les dates de début et de fin ainsi que les limites spatiales sont établies, il s’agit maintenant de noter toutes les idées qui peuvent permettre de répondre au sujet, comme elles viennent : cela peut être des événements, des dates, des acteurs, des lieux, … Tous ces éléments serviront d’exemples dans vos devoirs.
    Le brainstorming sert également à commencer à réfléchir à l’argumentation, et des concepts doivent apparaître, c’est-à-dire des mots clés : un devoir sur l’expérience combattante pendant la Première Guerre mondiale ne peut pas faire l’impasse sur la notion de guerre totale par exemple.

  • Problématique
  • Vient ensuite la partie la plus délicate : la formulation de la problématique. Une problématique est une question, et une seule, qui nous informe de la thèse suivie par le candidat pendant son devoir. Ce n’est donc pas une simple copie des mots du sujet sous forme de question, c’est une interprétation du sujet.

  • Plan
  • Une dissertation doit être structurée, c’est-à-dire que le développement doit être construit avec plusieurs parties, composées de plusieurs sous-parties. L’idéal est bien sûr d’avoir une dissertation en 3 parties, et pour chacune des parties, 3 sous-parties. Si ce n’est pas possible, il faut éviter de ne formuler que 2 sous-parties à chaque fois, ainsi que de varier le nombre des sous-parties : cela déséquilibrera le développement. Pour établir un plan, il faut relire les mots notés lors du brainstorming, et les relier ensemble afin de faire plusieurs thèmes. Il est très utile de posséder plusieurs surligneurs afin de faciliter le travail : il faut surligner les idées similaires de la même couleur, ce qui fait ainsi apparaître des sous-parties.

  • Introduction
  • L’introduction doit impérativement être rédigée au brouillon, après avoir travaillé le plan. Il est impératif d’y passer du temps, puisque c’est la première chose que va lire le correcteur.

    L’introduction se compose de quatre éléments : Une phrase d'accroche, une définition des termes du sujet, la problématique, l'annonce du plan
  • Conclusion
  • La dernière étape du brouillon est la rédaction de la conclusion, qui vient juste après la rédaction de l’introduction. Elle ne doit pas être bâclée en quelques lignes : il est commun de dire que la conclusion doit représenter environ 2/3 de l’introduction : pour une introduction de 30 lignes, il faudra donc consacrer 20 lignes à la conclusion.


    Partie 4 : La rédaction

    Une fois le brouillon terminé, la rédaction au propre peut commencer. Dès le début de son écriture, vous devez choisir un temps du récit (présent, de préférence, car plus simple d’utilisation ou passé) et utiliser le même pour tout le devoir. Le futur est à proscrire obligatoirement : une dissertation d’histoire ne s’écrit jamais au futur, puisque les événements racontés se sont déjà produits.

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte