Etude critique de document histoire - Concours Sciences po

Etude critique de document histoire - Concours Sciences po

Publié le 13 mai 2016 - Donne ton avis

L’étude critique de document est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique : elle met en effet le candidat face à une situation de recherche historique. Cet exercice demande d’expliquer le document, à l’aide de vos connaissances et en interprétant la manière dont les informations sont présentées, en mettant en évidence les termes, les personnages et les événements évoqués. Il s’agit également de critiquer le document : grâce à vos connaissances, il s’agit de vérifier si le document est conforme à la réalité, s’il la déforme ou s’il comporte des lacunes ou des erreurs. Il faut utiliser la critique interne (s’interroger sur la logique du document, sa pertinence et son intérêt historique) ainsi que la critique externe (confronter ce que le document montre ou énonce avec ce que vous savez).
Photo de profil de digiSchool documents
Fiche rédigée par
digiSchool documents
17 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Méthodologie > Outils d'analyse

Partie 1 : Quelques conseils généraux

L’étude critique de document est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique : elle met en effet le candidat face à une situation de recherche historique. Cet exercice demande d’expliquer le document, à l’aide de vos connaissances et en interprétant la manière dont les informations sont présentées, en mettant en évidence les termes, les personnages et les événements évoqués. Il s’agit également de critiquer le document : grâce à vos connaissances, il s’agit de vérifier si le document est conforme à la réalité, s’il la déforme ou s’il comporte des lacunes ou des erreurs. Il faut utiliser la critique interne (s’interroger sur la logique du document, sa pertinence et son intérêt historique) ainsi que la critique externe (confronter ce que le document montre ou énonce avec ce que vous savez).


Partie 2 : Présentation

Pour le concours de Sciences Po Paris, l’étude critique de document est un des deux exercices obligatoires (le deuxième étant la dissertation). Un seul sujet est proposé, à partir d’un programme établi, qui correspond au programme de Première.
Pour le concours commun, il n’y a pas d’étude critique de document : seule une composition est proposée, à faire en 4 heures.
Le but de cet exercice est de rendre le document plus clair au lecteur : cela demande donc d’avoir des connaissances. Le jury du concours note plusieurs éléments : la capacité à analyser et comprendre le document, les connaissances des candidats (précises et utilisées à bon escient) et leur expression (la syntaxe et l’orthographe).


Partie 3 : Le brouillon

  • Lecture et analyse du sujet
  • Les premières minutes doivent être consacrées à la lecture du document et à la compréhension de la consigne. Il faut également numéroter les lignes, pour pouvoir les noter lors du développement afin que le correcteur puisse vérifier les citations.
    La première étape de l’analyse demande de présenter de façon précise le document :
    il s’agit de définir : la nature, l'auteur, la date, le contexte, la situation dans l'espace, la source, le thème, le destinataire, le ton et l'objectivité.

  • Lecture analytique du texte
  • La lecture analytique met en évidence les passages fondamentaux qui permettront de répondre à la question : il est tout à fait possible de les surligner. Il faut ensuite les expliquer

  • Plan
  • L’étude critique de document doit être structurée, c’est-à-dire que le développement doit être construit avec plusieurs parties. Pour établir un plan, il faut relire les interprétations faites lors de la lecture analytique du texte. Il est très utile de posséder plusieurs surligneurs afin de faciliter le travail : il faut surligner dans le tableau les idées similaires de la même couleur, ce qui fait ainsi apparaître des parties. Une partie doit avoir une idée principale qui doit servir à répondre à la consigne, et les événements surlignés doivent permettre d’y répondre. Il s’agit donc de surligner de la même couleur les éléments de brainstorming qui ont un rapport entre eux, et qui servent un même argument. Chaque partie doit avoir un argument maître, résumé en une phrase : cette phrase sera le titre de la partie. La formulation des titres doit être précise : à la lecture, il faut savoir de quoi on va parler avec précision. Les parties doivent se succéder naturellement.

  • Introduction
  • Les rapports de jury stipulent qu’une introduction formelle n’est pas attendue, toutefois l’introduction sert à rappeler les éléments de présentation du document. Il est tout à fait possible de commencer son devoir par une phrase d’accroche : elle doit servir à accrocher le lecteur, c’est-à-dire à lui donner envie de lire la suite. Pour se faire, il est possible d’écrire plusieurs phrases, bien sûr, en exploitant un événement, un film, une chanson, une citation, une œuvre d’art, etc. La phrase d’accroche doit impérativement avoir un lien avec le document. Les éléments de présentation du document doivent ensuite suivre dans votre devoir : vous devez être le plus précis possible. Enfin, il faut rappeler la consigne, mais il ne faut pas qu’elle arrive comme un cheveu sur la soupe après la présentation du document : il faut ainsi soigner la transition. Une annonce de plan peut être un plus, mais n’est pas obligatoire.

  • Conclusion
  • La conclusion doit répondre en quelques lignes à la consigne donnée pour l’étude du document. Elle doit également rappeler l’intérêt du document, ses apports à la connaissance historique ainsi que l’impact que le document a produit à son époque. Attention à ne pas être tenté d’apporter son opinion personnelle. Le devoir peut se terminer par une ouverture : elle permet de développer un point se référant au sujet, en utilisant sa culture personnelle.


    Partie 4 : La rédaction

    Une fois le brouillon terminé, la rédaction au propre peut commencer. Dès le début de son écriture, vous devez choisir un temps du récit (présent, de préférence, car plus simple d’utilisation ou passé) et utiliser le même pour tout le devoir. Le futur est à proscrire obligatoirement : l’histoire ne s’écrit jamais au futur, puisque les événements racontés se sont déjà produits.

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte