Satisfaction au travail

Satisfaction au travail

Publié le 28 juin 2010 - Donne ton avis

Introduction

L’organisation peut être définie comme des unités sociales ou groupement humain délibérément construit et reconstruit pour atteindre des buts spécifiques.
La relation entre l’individu et l’organisation se décline en termes de motivation mais également en termes d’influence et de satisfaction. Nous examinerons le dernier aspect plus précisément la relation entre ce dernier et les variables organisationnelles.


I-Définition de la satisfaction au Travail

On peut définir la satisfaction au travail come un état sensible positif qui résulte de l’opinion personnelle d’un employé envers son travail ou pour le climat de travail. L’insatisfaction explique un intervalle entre les espoirs des salariés vis-à-vis du travail et ce que le travail procure. La satisfaction du travail accompagne une question, celle de savoir si la satisfaction est une variable générale ou s’il existe des satisfactions spécifiques.

La multi-dimensionnalité de la satisfaction a été établie par les recherches. Plusieurs travaux ont été menés et de là, ils en retiennent a priori quatre (4) dimensions : le travail lui-même ; l’appartenance au groupe ; le salaire et l’entreprise.


II-La relation entre la satisfaction et des variables organisationnelles


1°) Satisfaction et tâche

La satisfaction a été mise en relation avec les caractéristiques des tâches. On constate qu’elle s’accroit avec la variété des tâches : une forte spécialisation s’accompagne d’une faible satisfaction. L’autonomie dans l’exécution des tâches constitue également un facteur de satisfaction. Sachant que la satisfaction est une relation entre les attentes des salariés et ce qu’apporte le travail, elle ne peut résulter d’un effet mécanique des caractéristiques des tâches. Hackman et Lawler(1971) démontrent que la satisfaction générale comme les satisfactions spécifiques dépendent alors des besoins des individus.


2°) Satisfaction et rémunération

Les recherches se sont développées à partir de plusieurs modèles théoriques (modèle multiplicatif de Vroom, modèle de différence de Locke…). On évoquera celles réalisées à partir du modèle de l’équité d’Adams. Ce modèle qui vise à prédire la motivation a été également utilisé pour rendre compte de la satisfaction. L’individu réagit en fonction du rapport qu’il établit entre sa contribution et sa rétribution dans le cadre d’une comparaison avec « d’autres » qui servent de référence. La perception d’une iniquité sera source d’insatisfaction vis-à-vis du salaire. Les résultats des études montrent que le modèle d’équité

Photo de profil de niper
Fiche rédigée par
niper
34 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Méthodologie > Outils d'analyse

Plan :

Plan


Introduction

I-Définition

II- La relation entre la satisfaction et des variables organisationnelles

1°) Satisfaction et tâche

2°) Satisfaction et rémunération

3°) Satisfaction et relations hiérarchiques

4°) Etude de synthèse récente (Clark, 1996)


Conclusion


1 commentaire


khmiri ahmed
khmiri ahmed
Posté le 30 avr. 2015

peut on partager un document sur la reconnaissance

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte