Introduction à l’étude de la société

Au Liban, société urbaine et société montagnarde ont eu depuis la plus haute antiquité et jusqu’au début de ce siècle des trajectoires différentes. C’est de leur rencontre effective, à la fin de la Première Guerre mondiale, que l’on peut retracer les premiers germes locaux du grand embrasement qui déchire le Liban à partir de 1975. Mais la montagne et la ville ont fait au Liban un mauvais mariage. La montagne y est pauvre, semi-aride, en particulier la montagne chrétienne et druze. Lorsqu’elle est riche en eaux comme dans la Békaa, le Akkar ou le Sud-Liban, montagne des paysans chiites ou sunnites, ces derniers sont dirigés par des féodaux de leurs communautés, hommes durs et insensibles à l’évolution des mœurs. La pauvreté entraîne le mysticisme. La solitude de ces montagnes pelées appelle le mythe, l’hérésie, le repliement.

10 téléchargements

Noter ce document

-- / 20

Contenu de ce document de Histoire géographie > Histoire

Plan :

Une sociologie historique ignorée
Les ambiguïtés du discours sur l’identité libanaise
Histoire du Liban ou histoire des communautés religieuses
Histoire du Mont-Liban, ou histoire du Grand-Liban, ou histoire des grandes familles

10 téléchargements

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte