Le developement durable

Le developement durable

Publié le 26 juil. 2010 - Donne ton avis

Ces dernières années le monde des affaires a découvert « le Développement durable »,cette découverte a été soulignée par de grands événements internationaux et nationaux de natures différentes. Au départ, c’était question de problèmes environnementaux, rapidement il s’est avéré qu’il est en relation directe avec l’environnement à la fois économique et social .

Le développement durable est devenu une préoccupation incontournable des entreprises, nationales ou internationales, grandes ou petites, publiques ou privées. Toutes ces entreprises sont concernées de plus en plus par la prise en compte de l’environnement par les attentes sociétales et environnementales. Autrement dit, le développement durable constitue pour l’entreprise un enjeu de première instance, deux dimensions lui confèrent cette qualité : celle économique où le développement durable assure le développement économique à long terme, l’autre vise à assurer la pérennité de l’entreprise toute en prenant en compte sa dimension sociétale et environnementale. En d’autres termes, elle englobe la responsabilité sociale de l’entreprise. (RSE)

Le développement durable peut être définit comme « un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs » (Rapport de Brundtland) « 1987 ». Autrement dit, c’est un mode de développement économique cherchant à concilier le progrès économique, social et la préservation de l’environnement, considérant ce dernier comme un patrimoine à transmettre aux générations futures.

La responsabilité sociale peut être définie comme « l’intégration volontaire par les entreprises des préoccupations sociales à leurs activités et à leurs relations, avec l’ensemble de leurs partenaires et collaborateurs » (Commission Européenne, 2002) c’est-à-dire que les entreprises doivent non seulement se soucier de leur rentabilité et de leur croissance mais également de leurs impacts sociaux et environnementaux. Les entreprises doivent pour cela, non seulement être plus attentives aux préoccupations de toutes leurs parties prenantes « stakeholdres » : (clients, salariés, actionnaires, fournisseurs et société civile » mais aussi rendre compte à ces parties prenantes de leurs activités. En outre, la responsabilité sociale rejoint la démarche et la tendance de développement durable et constitue de nos jours une composante fondamentale dans les stratégies des entreprises, ce qui illustre l’expression de Henry Ford « il n’y a pas de croissance économique possible à long terme sans progrès social pour la soutenir. Ni d’amélioration sociale sans moyens pour la financer ». « Source polycopier semestre 3 FSJES Agadir Prof. Jidour ».
Certes, les payés développés ont pris conscience depuis les années soixante dix. Cependant, au Maroc l’apparition de développement durable est très récente. Cette apparition est due essentiellement aux pressions des organismes tels transparancy, OCDE « organisation de coopération et de développement économiques », OIT « organisation international de travail » qui exigent de plus en plus un droit de regard critique sur le système de gouvernance marocain. Modestement la première réponse à ces pressions fut en 1997 avec la fameuse compagne d’assainissement et de lutte contre la corruption lancée par les pouvoirs publics. En effet les entreprises marocaines souffrent de la résistance de certaines valeurs traditionnelles (culture, culture autoritaire des relations patrons-employés…). Par conséquent, la performance économique est obtenue par la minimisation du coût social et environnemental de la production, perçu souvent en termes de contraintes.

Au fur et à mesure et depuis cette date le développement durable émerge au Maroc, comme une nouvelle discipline intégrée au sein de système économique marocain ainsi concrétiser très récemment par la journée de la terre qui a eu lieu à Rabat. Aujourd’hui, poussée par la loi le développement durable a de plus en plus de place afin de construire un modèle de croissance pérenne, qui se traduit en termes de performance globale, qui intègre à la fois la performance économique, sociale et sociétale. Cette dernière pose la question de la place de l’homme dans l’entreprise, quant à la performance sociétale, elle s’appui sur la contribution de l’entreprise au développement de son environnement sociétale et naturel.
Certainement, la performance globale veut prendre en compte les intérêts des autres parties prenantes en cherchant à satisfaire de manière plus équilibrée et plus équitable sans compromettre le développement de l’entreprise. Cependant le concept de la performance globale se distingue de celui de développement durable. Annoncé par le « centre des dirigeants des entreprises » (CJD, 2001 ‘éditions d’organisation’) » «la performance globale raisonne à partir de l’entreprise, de l’ensemble de ses acteurs de ses besoins de ses réalités ….. Elle résulte d’une négociation permanente entre les différents domaines, économiques, sociaux et environnementaux. Elle nécessite de transformer les contradictions en complémentarités et d’arbitrer entre des échelles de temps différents. Elle oblige à faire de choix et de prendre ses responsabilités », c’est une nouvelle dimension poussée par la loi et par la pression publique, dont les entreprises s’engagent différemment. L’engagement de ces entreprises dans cette posture consiste à conjuguer leurs performances et leurs responsabilités, certes, la performance financière ne suffit plus à apprécier la performance d’une entreprise. Dès lors, les entreprises doivent mesurer leur progrès à partir d’une performance plus globale incluant, en dehors de la dimension économique, des dimensions sociales et environnementales. À présent, la question au quelle ce travail de mémoire tente à répondre est : Comment le développement durable contribue à une performance globale de l’entreprise ?.Elle-même peut être déclinée d’une multitude de questions qui peut constituer les axes de cette recherche.

Photo de profil de FLORENTEAM
Fiche rédigée par
FLORENTEAM
66 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Gestion > Contrôle de gestion

Plan :

Sommaire
INRODUCTION GENERALE .....................................................................................Page 5
Partie I- LES FONDEMENTS THEORIQUES ET CONCEPTUELS
DE LA PERFORMANCE GLOBALE
Introduction de la première partie.................................................................................. ........9
Chapitre I- Les approches économico-financières de la performance Organisationnelle et leurs limites .......................................................................................................................... 10
Section 1- L’origine du terme et Évolution des approches de la performance
organisationnelle ....................................................................................................................10
Section 2- Les limites des approches économico-financières de la performance ..................18
Chapitre II- L’instrumentation de la performance globale: La quête de modèles intégrés..20
Section 1- Les approches dissociées de la performance globale:...........................................20
Section 2- Les approches intégrées de la performance globale..............................................27
Partie II : fondement théorique et conceptuel de développement durable et sa relation avec la performance de l’entreprise.
Introduction à la deuxième partie ...........................................................................................34
Chapitre I - définition de développement durable..................................................................35
Section1- histoire et origines ..................................................................................................35
Section-2 définition et limite ..................................................................................................40
Section-3 les dimensions de développement durable et ses limites.........................................42
Chapitre II- développement durable comme stimulant de la performance.............................45
Section 1- la performance organisationnelle sous l’éclairage du développement durable.......45
Conclusion de la deuxième partie ..........................................................................................70

Annexes :
ETUDE EMPIRIQUE DU CONCEPT DE LA PERFORMANCE GLOBALE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE
« Développement durable et performance global quel rapport ».
-Méthodologie .
-ETUDE DE CAS (un exemple de questionnaire).


1 commentaire


abou_ilyas
abou_ilyas
Posté le 20 avr. 2015

bien

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte