Analyse introduction l’entreprise est un agent créateur de richesse, quel que soit son domaine d’activité, elle est amenée à disposer de plusieurs méthodes de gestion, pour assurer son existence et atteindre ses objectifs. p

Analyse introduction l’entreprise est un agent créateur de richesse, quel que soit son domaine d’activité, elle est amenée à disposer de plusieurs méthodes de gestion, pour assurer son existence et atteindre ses objectifs. p

13.00 / 20
Publié le 27 mars 2011 - Donne ton avis

Introduction L’entreprise est un agent créateur de richesse, quel que soit son domaine d’activité, elle est amenée à disposer de plusieurs méthodes de gestion, pour assurer son existence et atteindre ses objectifs. Parmi ces méthodes, nous nous intéressons à l’analyse financière, qui repose sur un ensemble de techniques ayant pour but d’établir un diagnostique financier, d’apprécier et de suivre l’évolution de la situation financière. Cette dernière sera appréhendée à travers un examen des indicateurs de son équilibre financier ainsi que des différents ratios calculés. Cette analyse financière permettra de situer les points forts et les points faibles de l’entreprise. L’objet de travail est de tenter de faire un diagnostic de l’entreprise Bejaia Méditeranean Terminal (BMT).En fonction de la disponibilité de données on vérifiera si son équilibre financier est atteint. Dans le cadre de Ce diagnostic, nous nous efforcerons de répondre aux questions suivantes : 1- Est-ce que l’entreprise BMT à su préserver son équilibre financier ? 2-Est elle rentable ? 3-Est elle solvable ? 4-Dispose t-elle d’une capacité d’autofinancement ? Notre travail se base essentiellement sur un stage pratique d’une durée d’un moi effectué au niveau de l’entreprise Bejaia mediteranean terminal (BMT) Pour répondre a ces questions, nous avons essaye d’organiser notre travail selon le plan suivant : Dans un premier chapitre on s’intéressera à la présentation de l’organisme d’accueil. Le second chapitre consistera à donner de brèves définitions liées au thème avant de présenter la modalité du passage de l’information comptable à l’information financière qui sera illustrée par un exemple chiffré. Et en fin le dernier chapitre analysera les indicateurs de l’équilibre financier. CHAPITRE I Présentation de l’entreprise Bejaia Mediteranean Terminal (BMT). CHAPITRE I : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE BEJAIA MEDITERANEAN TERMINAL (BMT): L’objet de ce chapitre est de présenter l’entreprise Bejaia Méditeranean Terminal (BMT) .On s’intéressera à son évolution, sa situation géographique, son statut, ainsi que ses objectifs et missions. 1-Historique de l’entreprise (BMT) : A l’occasion de la foire internationale d’ALGER en juin 2003, l’entreprise portuaire de Bejaia (EPB) étant présente, a fait la rencontre pour la première fois d’un grand opérateur étranger > de Singapour, spécialisé dans les équipements portuaires. Les experts de Portek étant intéressent du Port de Bejaia, un effet positif de complémentarité prit entre les deux organisateurs (EPB, PORTEK), de ce fait est crée un partenariat Algéro-Singapourien. Ce partenariat permettra à l’entreprise Portuaire de Bejaia d’ouvrir un segment de ses activités qui consiste à la réalisation et la gestion d’un nouveau Terminal à Conteneur en s’associant avec présent dans plusieurs pays. Ce segment d’activité appelé BMT (Bejaia mediterranean Terminal), crée le 29 Mai 2004, cet investissement est destiné à mieux servir et à augmenter les capacités de stockage et de traitement du conteneur au sein du terminal à conteneur de Bejaia, sujet à un flux sans cesse croissant de son trafic. Le 26 Juin 2005 l’exploitation du terminal démarrera et son inauguration aura lieu le 2 Juillet 2005. 2-Le cadre juridique : BMT (Bejaia Mediterranean Terminal) est une société par actions (spa). Dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’accord EPB PORTEK les actionnaires apportent en compte courant des associés les fonds en numéraires à la création de BMT. -EPB Bejaia : 51%, elle se charge de la réalisation de l’infrastructure portuaire. -Portek : 49%, achat des équipements pour le traitement des conteneurs. 3-Raison sociale, statu juridique et capital social de BMT : BMT est érigé sous forme de SPA (société par actions), son capital social s’élève a 180 000 000 Da réparti a raison de 51% pour l’EPB et 49% pour PORTEC. INTERNATIOAL ENTREPRISE PORTUAIRE DE BEJAIA BEJAIA MEDITERANEAN TERMINAL 4-Situation géographique de BMT : Comme BMT (Bejaia Mediteranean Terminal) est une entreprise qui gère la gestion du terminal à conteneur, donc elle située dans le port de Bejaia précisément dans le quai N: 24. Le niveau de technologie mis en place et la qualité des infrastructures et les équipements performants font du port de Bejaia et de BMT, le premier terminal moderne d’Algérie. Bejaia Mediternean Terminal est localisée au nouveau quai, dans le bassin sud du port de Bejaia, ce dernier dessert un hinterland important et très vaste par des infrastructures routières relient l’ensemble des villes du pays, des voix ferroviaires et un aéroport international. Se situant au centre d’Algérie, sa position géographique est privilégiée, car elle bénéfice d’une baie des plus abritée en méditerranée, afin de servir la région centre et les hauts plateaux. 5-Les objectifs et mission de BMT : 1- Les objectifs de BMT :  Répondre aux exigences les sévères en matière de qualité dans le traitement des conteneurs.  Un gain de productivité.  Une réduction des coûts d’escale.  Une fiabilité des informations.  Un meilleur service.  Sauvegarder la marchandise des clients en toute sécurité.  Faire face à la concurrence nationale et internationale.  Propulser le terminal au stade international.  Garder des parts importantes du marché. 2-Les missions de BMT :  Traiter dans des meilleures conditions de délais, les coûts et de sécurité l’ensemble des navires porte conteneur et les conteneurs.  La manutention sur navire et aussi bien le chargement et le déchargement des conteneurs et leur entreposage dans les zones de stockage.  Les services d’acconage sur les airs spécialisés. Au terme de ce chapitre, nous avons donné une brève présentation de l’entreprise BMT qui fera l’objet de notre cas d’étude à savoir, l’analyse de son équilibre financier. CHAPITRE II L’analyse financière et les informations financières CHAPITRE II : ANALYSE FINANCIERE ET INFORMATIONS FINANCIERES Ce chapitre s’articule autour de deux sections. La première est relative à la présentation de quelques notions de l’analyse financière et la seconde portera sur la modalité du passage de l’information comptable à l’information financière et qui sera illustré par un exemple chiffré de données fournies par l’entreprise BMT. I-NOTIONS FONDAMENTALES DE L’ANALYSE FINANCIRE Avant d’aborder le volet relatif à notre cas pratique dans une deuxième section, il nous a semblé utile de rappeler quelques définitions relatives à l’analyse financière. 1- Définition de l’analyse financière : « L’analyse financière est une discipline relativement récente puisqu’elle s’est développée surtout au 20e siècle. Elle peut être définie comme un ensemble de méthodes permettant d’apprécier la situation financière passée et actuelle, d’aider à la prise de décisions de gestion cohérentes et d’évaluer l’entreprise » L’analyse financière repose sur l’exploitation de données relatives au fonctionnement et à la situation de l’entreprise à partir d’un certain nombre d’instruments et de procédures simples. Elle aboutit à un diagnostic. Sa mise en œuvre dépend donc principalement des conditions de collecte de données, de leurs traitements et surtout des objectifs visés. 2- L’analyse financière : objectifs et rôle L’analyse financière a pour objectif de rechercher l’équilibre financier de l’entreprise, et de mesurer la rentabilité financière a partir du bilan, des comptes de résultat et toutes les informations données par l’entreprise . L’analyse financière permet aux dirigeants d’effectuer le contrôle et de prendre des décisions nécessaires (décision d’investissement ou de financement). Elle intéresse aussi les partenaires financiers et économiques de l’entreprise, qui à leur tour décident d’engager leurs actions ou de s’abstenir : - Les banquiers sollicités pour l’octroi de crédit. Leurs préoccupations essentielles seront la garantie de la solvabilité de l’entreprise, sa rentabilité et sa situation de trésorerie. - Les actionnaires, Leur analyse sera portée sur la capacité de l’entreprise à générer des bénéfices. - Les fournisseurs peuvent apprécier le niveau et les délais de crédits. Les clients souhaitent que l’entreprise soit en mesure de respecter les contrats et les commandes qu’elle a acceptées. Le rôle de l’analyse financière vise essentiellement à : - Améliore la gestion de l’entreprise à partir d’un diagnostic précis. - Etudier les concurrents, clients ou fournisseurs, sur le plan de la gestion et de la solvabilité. - Déterminer la situation présente et les prévisions pour une situation future. - La prise de décision doit être conforme à l’état actuel de l’entreprise et tend à réaliser des objectifs protégés en temps voulu. - Avoir une étude de contrôle dans le but de vérifier si la gestion de l’entreprise est satisfaisante ou non. - Garder un équilibre financier entre les emplois et les ressources. - La recherche de nouvelles ressources pour assurer un financement continuel. II- LE PASSAGE DE L’INFORMATION COMPTABLE A L’INFORMATION FINANCIERE Le passage du bilan comptable au bilan financier nécessite des retraitements et des reclassements. Préalablement à tous calculs de ratios, il convient, à partir du bilan dressé en fin d’exercice, d’apporter des correctifs nécessaires à l’analyse financière, c'est-à-dire, d’effectuer le passage du bilan comptable à un bilan financier, de présenter le bilan de grandes masses financières. 1- Le bilan, instrument d’analyse financière : Le bilan est à la base de toute analyse financière de l’entreprise, mais le bilan comptable doit être retraite pour obtenir les bilans financiers et fonctionnels. 1-1Définition : Le bilan fournit l’image de la situation financière de l’entreprise à une datte donnée en décrivant la composition de son patrimoine. Schéma n°1 : Le bilan, instrument d’analyse financière Source : M.DARBELET, L.IZARD, M. SCARRAMUZZA, FOUCHER, Paris, 3e éd, 2002, p174. 1-2 La structure de l’actif: Elle comporte l’ensemble des biens matériels et immatériels nécessaires à l’exploitation de l’entreprise, chacun de ces éléments constitue un poste du bilan, et classe par ordre de liquidité croissante, c’est adire plus on descend plus les valeurs peuvent être rapidement transformées en argent liquide. On distingue trois (03) catégories : 1-2-1- Les investissements (classe 02) : Ils comprennent l’ensemble des biens durables, qui sont destinés à rester sous la même forme dans l’entreprise, pendant plusieurs années tel que les constructions, les terrains….etc. 1-2-2- Les stocks (classe 03) : Il s’agit des biens acquis ou crées par l’entreprise et qui sont destinés à être vendus ou a être consommés pour les besoins de la production ou l’exploitation (marchandise, matière et fourniture …etc.) 1-2-3-Les créances (classe 04) : Elles comprennent les droits acquis par l’entreprise à la suite de ses relations avec les tiers tel que : les clients, la caisse. 1-3 La structure du passif : Elle représente l’origine des biens de l’entreprise et elle les classe par ordre d’exigibilité croissante. C'est-à-dire plus on descend plus les capitaux doivent être remboursés rapidement, On distingue : 1-3-1- Les capitaux propres (classe 01) : Ce sont des capitaux qui appartient a l’entreprise, exemple : le capital social, les provisions pour perte et charge et les réserves…etc. 1-3-2-Le passif exigible (classe 05) : C’est l’ensemble des obligations contractées par l’entreprise par suite de ses relations avec les tiers (dettes de stocks, emprunt…). 2- Les reclassements du bilan : Les reclassements sont des ajustements préalables qui ont pour objet de corriger les insuffisances des documents comptables transmis, de façon à assurer l’homogénéité de l’analyse financière. 2-1 Les reclassements de l’actif du bilan : L’actif du bilan financier est classé selon l’ordre croissant de liquidité. 2-1-1-Les valeurs immobilisées (VI) : Les immobilisations sont des biens durables et importants dans le patrimoine de l’entreprise, elles se présentent comme suit : - Les immobilisations incorporelles : qui comprennent les frais d’établissement, frais de recherche et développement…etc. - Les immobilisations corporelles : elles comprennent les investissements industriels de l’entreprise, elle indique sa capacité de production qui sont : les terrains, les constructions, les installations techniques, matériel et outillage…etc. - Les immobilisations financières : qui comprennent les titres de participation que l’entreprise détient de façon durable, c’est pour cela qu’ils sont considérés comme des valeurs immobilisées. On obtient la formule suivante : VI=la somme de la classe2 + stock outil +CLMT (créance a long et moyen terme) 2-1-2- Les valeurs d’exploitation: Il s’agit de l’ensemble des stocks appartenant a l’entreprise et qui entrent dans le cycle de la production tels que : les matières et fournitures, produits et travaux en cours, produit finis…etc. On obtient : VE=La somme de la classe (3)- Le stocks outil 2-1-3- Les valeurs réalisables : Il s’agit de toutes les valeurs, tel que les créances de stocks, avances pour compte, créances sur clients. On exclu les créances d’investissement qui ne peuvent pas se transformer en liquidité au moins d’un an. On obtient : VR=La somme de la classe (4) - CLMT - Valeurs disponibles 2-1-4- Les valeurs disponibles : Elles comprennent tous les éléments du bilan immédiatement convertibles en monnaie et qui possèdent un degré de liquidité élevé qui sont : CCP, les comptes banque et caisse. VD= CCP + Banque + Caisse 2-2 Le reclassement du passif du bilan : Le passif du bilan financier est classé par ordre d’exigibilité croissante. 2-2-1- Les capitaux propres (C*P) : Ils comprennent les fonds qui sont de façon permanente, à la disposition de l’entreprise, ce sont des capitaux qui financent la plus grande partie des actifs immobilisés de l’entreprise, qui sont : le capital social, les réserves, subvention d’investissement reçue, résultat en instance d’affectation …etc. On a : C*P=La somme de la classe (1) + résultat de l'exercice 2-2-2- Les dettes à long et moyen terme (DMLT) : Il s’agit de toutes les dettes qui ont à la date d’arrêt du bilan, plus d’un an à courir avant leur date d’échéance. 2-2-3- Les dettes a court terme (DCT) : Ce sont des dettes payables à moins d’un an. DCT= La somme de la classe (5) - DLMT 2-3 Présentation du bilan des grandes masses : % MONTANT PASSIF % MONTANT -Valeur immobilisées 56.00 922355085.01 -Capitaux propres 18.98 312657999.72 -Valeurs d’exploitation 01.92 31618722.55 -Dettes à long et moyen terme 80.92 1332738908.69 -Valeurs réalisables 09.26 152512371.11 -Dettes à court terme 00.10 1723421.44 -Valeurs disponibles 32.82 540634151.18 TOTAL 100 1647120329.86 TOTAL 100 1647120329.86 2-4 Présentation du bilan financier : LIBELLE MONTANT LIBELLE MONTANT Actif fixe (AF) 922355085.01 Capitaux permanents (K*P) 1645396908.41 Actif circulant (AC) 724765244.84 Dettes à court terme (DCT) 1723421.44 TOTAL 1647120329.86 TOTAL 1647120329.86 Remarque : On a : Actif fixe = valeurs immobilisées (VI). Actif circulent = Valeurs d’exploitations (VI) + Valeurs réalisables (VR) + Valeurs disponibles (VD). Capitaux permanents (K*P) = Capitaux propres (C*P) + Dettes à long et moyen terme (DLMT). 2-5 La lecture du bilan financier 2007 : 2-5-1- Pour l’actif : a- L’actif immobilisés (valeur immobilisées) : Il regroupe :  Le droit de propriété industrielle d’une valeur de 14 960 902,04 DA.  Les bâtiments d’une valeur de 443 475,00 DA.  Les ouvrages d’infrastructure d’une valeur de 443 475,00 DA.  L’installation complexe d’une valeur de 19 672 052,18 DA.  Les matériaux et outillages d’une valeur de 395 088 315,86 DA.  Le matériel de transport d’une valeur de 44 209 065,44 DA.  Les équipements de bureau d’une valeur de 33 255 484,13 DA.  L’agencements et installations d’une valeur de 7 546 186,55 DA.  Les équipements sociaux d’une valeur de 824 283,82 DA.  Les investissements en cours d’une valeur de 96 821 568,40 DA. b- L’actif circulant : Il est divisé en b-1- Les valeurs exploitations : elle regroupent :  Les stocks d’une valeur de 31 618 722,55 DA. b-2- Les valeurs réalisables : elle regroupent :  Les créances d’investissement d’une valeur de 682 533,00 DA.  Les créances de stocks d’une valeur de 27 000,00 DA.  Les créances / associés d’une valeur de 44 667 496,76 DA.  Les avances pour comptes d’une valeur de 931 489,33 DA.  Les avances d’exploitation d’une valeur de 31 224 273,49 DA.  Les créances / clients d’une valeur de 67 788 106,31 DA.  Les régies et accréditifs d’une valeur de 7 191 472,22 DA. b-3- Les valeurs disponibles : elle sont représentées en :  Les disponibilités d’une valeur de 540 634 151,18 DA. 2-5-2- Pour le passif : il y a : A-les capitaux permanents : ils regroupent : A-1 Les fonds propres :  Les fonds sociaux d’une valeur de 108 000 000,00 DA.  Les réserves d’une valeur de 198 028 800,00 DA.  Subventions d’une valeur de 6 629 199,71 DA.  Résultat de l’exercice d’une valeur de 495 179,64 DA. A-2 Les dettes à long et moyen terme : elle regroupent :  Les dettes d’investissements d’une valeur de 14 568 232,56 DA. B- Les dettes à courts termes :  Fournisseurs d’une valeur de 1 228 241,80 DA.  Détentions pour compte d’une valeur de 17 466 090,43 DA.  Comptes courants des associes d’une valeur de 811 674 091,57 DA.  Dettes envers les sociétés apparentes d’une valeur de 67 499 616 072 DA.  Créditeurs de services d’une valeur de 3 150 161 031,00 DA.  Personnels d’une valeur de 4 227 062,55 DA.  Impôts d’exploitation dus d’une valeur de 110 979 747,00 DA.  Créditeurs de frais divers d’une valeur de 12 387,38 DA.  Organismes sociaux d’une valeur de 2 061 703,66 DA.  Acomptes & avances clients d’une valeur de 1 052,35 DA. CHAPITRE III L’analyse statique de l’entreprise BMT. CHAPITRE III : L’ANALYSE STATIQUE DE L’ENTREPRISE BMT Dans ce chapitre, nous proposons de présenter les principaux indicateurs de l’équilibre financier ainsi que l’analyse par la méthode des ratios. En fonction de la disponibilité de données nous nous sommes intéressés aux cas de l’entreprise BMT. I: LES INDICATEURS DE L’EQUILIBRE FINANCIER. L’analyse des indicateurs de l’équilibre financier permet de faire un premier jugement sur la liquidité et la solvabilité de l’entreprise. La liquidité représente l’aptitude de l’entreprise à faire face à ses engagements à court terme et la solvabilité mesure la capacité de l’entreprise à régler ses dettes à l’échéance. 1-Le fonds de roulement net (FRN) : > C’est la partie des capitaux permanents qui n’est pas utilisée pour le financement des valeurs immobilisées. Le fonds de roulement net est calculé par deux façons : 1-1- Par le haut du bilan : Valeurs immobilisées Capitaux permanents Fond de roulement net FRN=Les capitaux permanent (K*P) – Les valeurs immobilisées (VI) FRN = 1 645 396 908,41 - 922 355 085,01 FRN=723 041 823.40 DA 1-2- Par le bas du bilan : Actif circulant Dettes à court terme Fond de roulement net FRN = Actif circulant (AC) – Dettes à court termes (DCT) FRN = 724 765 244,64 – 1 723 421,44 = 723 041 823.20 FRN= 723 041 823.20 DA Parfois on peut parler d’autres types de fonds de roulement tel que : * Le fonds de roulement propre (FRP) : IL représente l’excédent des capitaux propres (C*P) sur les valeurs immobilisées (VI). On peut le calculer par la formule suivante : FRP = Capitaux propres (C*P) – Les valeurs immobilisées (VI). *Le fonds de roulement étranger (FRE) : IL peut être défini grâce à la formule suivante : FRE = Actif circulant (AC) – Fond de roulement propre (FRP). Le fonds de roulement propre et le fonds de roulement étranger sont souvent calculés pour apprécier l’autonomie financière ou la dépendance de l’entreprise. Donc : Fonds de roulement propre = 312 657 999,72 - 922 355 085,01 FRP = -609 697 085.29 DA Fonds de roulement étranger = 724 765 244,84 – (- 609 697 085,29) FRE = 1 334 462 330.13 DA 2- Le besoin au fonds de roulement (BFR) : Une fois que l’entreprise a acquis les immobilisations indispensables à son activité, elle va devoir financer les besoins liés à son cycle d’exploitation. Il existe en effet un décalage temporel entre, d’une part des dépenses engagées par l’entreprise et d’autre part, les recettes tirées de la vente des biens ou services produits par l’entreprise. L’entreprise à besoin des matières premières et d’autres biens intermédiaires qui sont consommés dans le temps selon la cadence de production de l’entreprise. Le besoin au fonds de roulement résulte donc des décalages temporels entre le décaissement des flux liés à l’activité de l’entreprise. Donc : BFR= (Valeurs d’exploitations + Valeurs réalisables)-(Dettes à court termes- Dettes financières) BFR = (31 618 722,55 + 152 512 371,11)-(1 723 421,44 – 0) BFR= 182 407 672.22 DA 3-La trésorerie (TR) : La trésorerie est un suivi des encaissements et des décaissements et ceux à travers des extraits de comptes banque (les recettes et les dépenses). La confrontation entre les emplois de trésorerie et les ressources de la trésorerie permit de caractériser la situation de la trésorerie. Donc : TR= Valeurs disponibles (VD) + Dettes financières-(DF). TR= 540 634 151,18 - 0 TR= 540 634 151.18 DA Ou : TR= fond de roulement net (FRN)- besoin en fond de roulement (BFR) TR= 723 041 823,40 - 182 407 672,22 TR= 540 634 151.18 DA 4-L’interprétation des résultats des indicateurs financiers : Après avoir fait les calculs nécessaires pour les indicateurs de l’équilibre financier, on peut interpréter les résultats obtenus ci-dessus comme suit : 4-1-Le fond de roulement est positif (FR >0) : L’entreprise BMT peut facilement financer la totalité de ses investissements par ses capitaux permanents. Ce qui fait que l’entreprise dispose d’une marge de sécurité. Le FRN est positif, ce qui laisse à dire que l’entreprise BMT est solvable. 4-2-Le fonds de roulement propre est négatif (FRP 0) : On constate que les valeurs d’exploitations et les valeurs réalisables sont largement supérieures aux dettes à courts termes. Ces dernières ne représentent que 0.94% du BFR qui est considéré comme une ressource pour financer le cycle d’exploitation. 4-4-La trésorerie est positive (TR >0) : Une trésorerie est positive ce qui implique que l’entreprise BMT présente une aisance financière puisque celle ci semble disposée d’une liquidité assez abondante qui vas lui permettre de rembourser ses dettes financières à court termes donc, elle peut prétendre a une autonomie financière. D’après les résultats obtenus grâce aux calculs des indicateurs financiers (FRN, BFR et la trésorerie), on déduit que l’entreprise BMT est en équilibre financier. II-LA METHODE DES RATIOS 1-Définition : Le ratio est le résultat entre deux grandeurs chiffrées qui exprime la situation de l’entreprise à un moment donné. Il est exprimé sous forme de quotient ou pourcentage, il peut être converti en mois, semaine, dinars. Les ratios sont utilisés pour des comparaisons temporelles, ils donnent des informations susceptibles d’informer l’analyse financière sur un des nombreux aspects de l’entreprise qu’il souhaite mettre en valeur : rentabilité indépendance financière…etc.. 2-Intérêt de l’analyse par les ratios : L’analyse financière par les ratios permet de percevoir plus facilement l’évolution dans le temps de la situation financière toute en permettant de la comparée a celles d’autres entreprises de même secteur d’activité et de même taille. L’objectif fondamental de la méthode des ratios consiste à mieux connaître l’entreprise et à évoluer précisément l’importance de ses qualités et de ses défauts. Il faut préciser que chaque type d’analyse financière utilise un certain nombre de ratios qui sont en effet destinés à rependre à des préoccupations et objectifs bien précis. 3- Les principaux ratios utilisés pour l’analyse financière : 3-1 Les ratios de structures (ratios de situations) : Ces ratios permettent à l’analyse de porter un jugement objectif sur la structure financière de l’entreprise. Il permet par ailleurs d’apprécier sa solvabilité. 3-1-1 Ratio de financement permanant (ratio de fonds de roulement) Ce ratio permet d’évaluer la part des capitaux permanents (KP) dans le financement de l’actif fixe (AF). En théorie, sa valeur devra être toujours supérieure à l’unité ≥1, ce qui voudra dire que l’entreprise peut financer la totalité de ses immobilisations toute en dégageant un fonds de roulement positif. R1=Capitaux permanant (KP) / Valeurs immobilisées (VI) ≥ 1 R1= 1 645 396 908,41 / 922 355 085,01 R1= 1.78 L’entreprise peut facilement financer ces immobilisations toute en dégageant un fond de roulement positif 3-1-2 Ratio de financement propre : Ce ratio complète le précédent dans l’appréciation du degré d’autonomie financière de l’entreprise, ce qui permet d’estimer la part de l’actif fixe financé par les capitaux propre. R2 =Capitaux propres (CP) / Actif fixe (VI) ≥ 1/2 R2 = 312 657 999,72 / 922 355 085,01 R2 = 0.33 L’actif fixe de l’entreprise est financé à raison de 1/3 par ces capitaux propres 3-1-3 Ratio de financement des investissements : Ce ratio permet d’apprécier l’aptitude de l’actif a ce transformé en liquidité, et donc, a pouvoir rembourser des dettes. R3 = Valeurs immobilisées (VI) / Total actif ≥ 1/2 R3 = 922 355 085,01 / 1 647 120 329,89 R3 = 0.56 3-1-4 Ratio de financement total : Ce ratio permet de savoir la part des capitaux internes par rapport au reste des ressources de l’entreprise. Il permet d’apporter une appréciation quand à l’exigibilité du passif. R4 = Capitaux propres (CP) / Total passif ≥ 1/3 R4 = 312 657 999,72 / 1 647 120 329,89 R4 = 0.19 Les capitaux propres de l’entreprise représentent moins de 20%, ce qui nous fait savoir que la majorité de ses ressources sont externes. 3-1-5 Ratio d’autonomie financière : Ce ratio mesure le degré d’indépendance de l’entreprise vis-à-vis de ces créanciers, plus il est élevé, plus l’entreprise est financièrement indépendant. R5 = Capitaux propres (CP) / Total dettes ≥ 1 R5 = 312 657 999,72 / 1 334 462 330,17 R5 =0.23 L’entreprise est financièrement dépendante de ses créanciers. 3-1-6 Ratio de liquidité générale : Ce ratio permet d’estimer la capacité de l’actif circulant (AC) à rembourser des dettes à court terme. R6 = Actif circulant (AC) / dettes à court terme ≥ 1 R6 = 724 765 244,84 / 1 723 421,44 R6 =420.53 L’entreprise peut largement rembourser ces dettes à courts termes 3-1-7 Ratio de liquidité réduite : Ce ratio mesure la solvabilité de l’entreprise à court terme compte tenu du délai moyen de transformation des créances en liquidité. R7 = (Valeurs réalisables + Valeurs disponibles)/ dettes à court terme= (entre 0.3&0.5) R7 = (152 512 371,11 + 540 634 151,18) / 1 723 421,44 R7 =402.19 L’entreprise peut facilement rembourser ses dettes à courts termes avec une liquidité réduite. 3-1-8 Ratio de liquidité immédiate : Ce ratio mesure la capacité de l’entreprise à rembourser immédiatement R8 = Valeurs disponibles / dettes à court terme = (entre 0.2&0.3) R8 = 540 634 151,18 / 1 723 421,44 R8 =313.69 La liquidité de l’entreprise laisse a désire puisqu’elle peut facilement faire face a ces dettes à courts termes. III- L’Autofinancement. 1-Définition : > 2-Le rôle de l’autofinancement : L’autofinancement est un moteur de la croissance de l’entreprise. Son ambiguïté demeure toute fois très grande, car il s’agit d’un moyen de financement mais il ne mesure pas directement un enrichissement pour l’entreprise. Il est un instrument financier au service de son autonomie et de son développement. 3-Le calcul de l’autofinancement : L’autofinancement = Bénéfice non distribué + Amortissements et provisions L’autofinancement = 378 148 026.16 + 44 639 337,97 L’autofinancement = 431 787 364.13 DA D’après les calculs, l’entreprise BMT a dégager une ressource importante qui s’élève a 378 148 026.16 DA, mais qui n’est pas suffisante pour le financement de ses investissements ce qui a engendre un fond de roulement négatif. IV- La capacité d’autofinancement. 1-Définition : > 2-Le calcul de la capacité d’autofinancement : CAF = Résultat net de l’exercice + Dotation aux amortissements et provisions CAF = 301 098 752.31 CAF = 301 098 752.31 DA D’après le calcul ci-dessus, on remarque que la capacité d’autofinancement est positive. Cela permet à l’entreprise de renouveler ses immobilisations, rémunérer ses actionnaires et autofinancer son développement. Conclusion Conclusion Tout au long de ce travail nous avons tenté d’analyser la situation financière de l’entreprise Bejaia Mediteranean Terminal ; nous avons également relevé les résultats suivants : - BMT est en pas en équilibre financier qui est du a l’augmentation de nouveaux investissements et à l’accroissement des besoins d’exploitation qui résulte de l’augmentation de l’activité. - L’entreprise n’arrive pas aujourd’hui à rembourser la totalité de ses dettes par ses fonds propres, ni au moins elle peut faire face a plus de 1/3 de toutes ses dettes. - Elle était en 2007 dans une situation de capacité à rembourser ses dettes à l’échéance prévue. Nous ne pouvons achever ce travail sans signaler la faiblesse de l’entreprise en matière de capitaux propres qui représentent un peut moins de 20%, alors qu’ils devraient représentés au moins 1/3. Malgré ça, on peut déduire que BMT, durant peut de temps a réaliser une rentabilité plus que satisfaisante lui permettant ainsi de nouveaux moyen de financements et à se développer. Le constat fait est relatif à une année donnée, mais il aurait été plus judicieux, si nous avons pu avoir plus de données pour pousser cette analyse. Nous espérons que cet essai permettra à d’autres d’aller dans ce sens. Annexes BILAN DE BMT AU 31/12/2006 COMPTE LIBELLE MONTANT BRUT AMORT/PROV MONTANT NET TOTAUX PARTIELS 20 FRAIS PRELIMINAIRES 510 858,15 340 538,04 170 320,11 Sous total 510 858,15 340 538,04 170 320,11 212 DROIT DE PROPRIETE INDUSTR 29 939 879,07 7 494 007,27 22 445 871,80 Sous total 29 939 879,07 7 494 007,27 22 445 871,80 241 OUVRAGE D'INFRASTRUCTURE 1 164 360,00 62 282,50 1 102 077,50 243 MATERIEL ET OUTIAGE 440 193 412,75 2 010 493,22 438 182 919,53 244 MATERIEL DE TRANSPORT 51 054 942,38 20 104 093,22 30 950 849,16 245 EQUIPEMENT DE BUREAU 16 497 469,18 3 575 602,75 12 921 866,43 247 AGENSSEMENT ET INSTALATION 6 264 512,41 866 106,41 5 398 406,00 Sous total 515 174 696,72 26 618 578,10 488 556 118,62 25 EQUIPEMENTS SOCIAUX 882 903,50 136 121,80 746 781,70 Sous total 882 903,50 136 121,80 746 781,70 28 INVESTISSEMENTS EN COURS 385 716 802,82 385 716 802,82 Sous total 385 716 802,82 385 716 802,82 2 INVESTISSEMENTS 932 225 149,27 34 589 245,21 897 635 904,06 897 635 904,06 3 STOCKS 16 407 246,82 16 407 246,82 3 STOCKS 16 407 246,82 16 407 246,82 16 407 246,82 42 CREANCES D'INVESTISSEMENT 36 552 291,40 36 552 291,40 43 CREANCES DE STOCKS 27 000,00 27 000,00 44 CREANCES / ASSOCIES & S,APPA 106 863 046,99 106 863 046,99 45 AVANCES POUR COMPTES 454 402,15 454 402,15 46 AVANCES D'EXPLOITATION 3 921 291,51 3 921 291,51 47 CREANCES / CLIENTS 48 833 107,72 6 313 582,26 42 519 525,46 485 COMPTES BANCAIRES 171 613 683,67 171 613 683,67 488 REGIES ET ACREDITIFS 3 034 324,02 3 034 324,02 4 CREANCES 371 281 147,45 6 313 582,26 364 967 565,19 364 967 565,19 TOTAL GENERAL 13 199 135 430,53 44 639 337,97 1 275 274 205,56 1 275 274 205,56 ACTIF Document BMT BILAN DE BMT AU 31/12/2006 PASSIF COMPTE LIBELLE MONTANT TOTAUX PARTIELS 10 FONDS SOCIAL 108 000 000,00 13 RESERVES 10 239 000,00 14 SUBVENTION 7 412 168,25 18 RESULTATS EN INSTANCE D'AFFECT 41 255,78 1 FONDS PROPRES 125 687 024,03 125 687 024,03 522 CREDITS D'INVESTISSEMENTS 11 168 103,37 524 FOURNISSEURS-RETENUES GARANTIE 6 474 808,93 530 FOURNISSEURS 576 566,98 54 DETENTION POUR COMPTE 150 704 426,43 555 COMPTES COURANTS DES ASSOCIES 518 177 487,24 558 DETTES ENVERS STES APPARENT 372 972 381,94 562 CREDITEURS DE SERVICES 2 119 915,74 563 PERSONNEL 1 245 179,73 564 IMPOT D'EXPLOITATION DUS 31 888 747,03 566 CREDITEURS DE FRAIS DIVERS 16 181,04 568 ORGANISMES SOCIAUX 1 535 459,05 570 ACOMPTES & AVANCES CLIENTS 92 800,14 5 DETTES 961 338 057,66 961 338 057,66 TOTAL PASSIF 1 087 025 081,69 88 RESULTAT DE L'EXERCICE 188 249 123,86 TOTAL GENERAL 1 275 274 205,55 Document BMT BILAN DE BMT AU 31/12/2007 ACTIF COMPTE LIBELLE MONTANT BRUT AMORT/PROV MONTANT NET TOTAUX PARTIELS 20 FRAIS PRELIMINAIRES 510858,15 510858,15 0 Sous total 510858,15 510858,15 0 212 DROIT DE PROPRIETE INDUSTR 29939879,07 14978977,03 14960902,04 Sous total 29939879,07 14978977,03 14960902,04 240 BATIMENTS 486000 42525 443475 241 OUVRAGE D'INFRASTRUCTURE 325827664,9 16293913,26 309533751,6 242 INSTALATIONS COMPLEXES 24590065,22 4918013,046 19672052,18 243 MATERIEL ET OUTIAGE 460133193,3 65044877,47 395088315,9 244 MATERIEL DE TRANSPORT 56346282,38 12137216,95 44209065,44 245 EQUIPEMENT DE BUREAU 42003773,79 8748289,662 33255484,13 247 AGENSSEMENT ET INSTALATION 9196304,91 1650118,356 7546186,554 Sous total 918583284,5 108834953,7 809748330,8 25 EQUIPEMENTS SOCIAUX 1091778,378 267494,562 824283,816 Sous total 1091778,378 267494,562 824283,816 28 INVESTISSEMENTS EN COURS 96821568,4 0 96821568,4 Sous total 96821568,4 0 96821568,4 2 INVESTISSEMENTS 1046947368 124592283,5 922355085 922355085 3 STOCKS 31618722,55 0 31618722,55 3 STOCKS 31618722,55 0 31618722,55 31618722,55 42 CREANCES D'INVESTISSEMENT 682533 0 682533 43 CREANCES DE STOCKS 27000 0 27000 44 CREANCES / ASSOCIES & S,APPA 44667496,76 0 44667496,76 45 AVANCES POUR COMPTES 931489,326 0 931489,326 46 AVANCES D'EXPLOITATION 31224273,49 0 31224273,49 47 CREANCES / CLIENTS 73226162,6 5438056,284 67788106,31 485 COMPTES BANCAIRES 540634151,2 0 540634151,2 488 REGIES ET ACREDITIFS 7191472,224 0 7191472,224 4 CREANCES 698584578,6 5438056,284 693146522,3 693146522,3 TOTAL GENERAL 1777150670 130030339,8 1647120330 1647120330 Document BMT BILAN DE BMT AU 31/12/2007 PASSIF COMPTE LIBELLE MONTANT TOTAUX PARTIELS 10 FONDS SOCIAL 108 000 000,00 130 RESERVES 9 933 600,00 131400 BENEFICE TAXE TAUX REDUIT N-1 9 720 000,00 131500 RESERVES REGLEMENTEES 178 375 200,00 14 SUBVENTION 6 629 199,71 18 RESULTATS EN INSTANCE D'AFFECT 495 179,64 1 FONDS PROPRES 313 153 179,00 313 153 179,00 522 CREDITS D'INVESTISSEMENTS 10 513 090,82 524 FOURNISSEURS-RETENUES GARANTIE 4 055 141,74 530 FOURNISSEURS 1 228 241,80 54 DETENTION POUR COMPTE 17 466 090,43 555 COMPTES COURANTS DES ASSOCIES 811 674 091,57 558 DETTES ENVERS STES APPARENT 67 499 616,72 562 CREDITEURS DE SERVICES 3 150 161,31 563 PERSONNEL 4 227 062,55 564 IMPOT D'EXPLOITATION DUS 11 097 747,00 566 CREDITEURS DE FRAIS DIVERS 12 387,38 568 ORGANISMES SOCIAUX 2 061 703,66 570 ACOMPTES & AVANCES CLIENTS 1 052,35 5 DETTES 1 032 868 398,18 1 032 868 398,18 TOTAL PASSIF 1 346 021 577,54 88 RESULTAT DE L'EXERCICE 301 098 752,31 TOTAL GENERAL 1647120330 Document BMT Bibliographie Référence Bibliographie CONSO P, HEMCI F DUNOD, Paris, 9e édition 1999. DUNOD, Paris, 9e édition 1999. DARBELET M, IZARD L, SCARRAMUZZA M, PEYRARD JVUIBER, Paris, 6e édition 1996. PEYRARD J, >, VUIBERT, Paris, 6e éd, 1996, page PEYRARD J, >, VUIBERT, Paris, 6e éd, 1996, page 51. PEYRARD J, >, VUIBERT, Paris, 6e éd, 1996, page 49. AZZOUG H, >, le cas de la société Algérienne de costume. ALCOST de Bejaia, Mémoire de fin d’étude licence de l’université de Bejaia, promotion 2001/2002.
Photo de profil de faoir
Fiche rédigée par
faoir
24 téléchargements

Ce document est-il utile ?

13 / 20

Contenu de ce document de Gestion > Contrôle de gestion

Plan :

CHAPITRE I : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE BEJAIA MEDITERANEAN TERMINAL (BMT): 1-Historique de l’entreprise (BMT) : 2-Le cadre juridique 3-Raison sociale, statu juridique et capital social de BMT : 4-Situation géographique de BMT 5-Les objectifs et mission de BMT : CHAPITRE II : ANALYSE FINANCIERE ET INFORMATIONS FINANCIERES I-NOTIONS FONDAMENTALES DE L’ANALYSE FINANCIRE 1- Définition de l’analyse financière 2- L’analyse financière : objectifs et rôle II- LE PASSAGE DE L’INFORMATION COMPTABLE A L’INFORMATION FINANCIERE 1- Le bilan, instrument d’analyse financière 1-1Définition : 1-2 La structure de l’actif 1-2-1- Les investissements (classe 02) : 1-2-2- Les stocks (classe 03) 1-2-3-Les créances (classe 04 1-3 La structure du passif 1-3-1- Les capitaux propres (classe 01) : 1-3-2-Le passif exigible (classe 05) : 2- Les reclassements du bilan : 2-1 Les reclassements de l’actif du bilan : 2-1-1-Les valeurs immobilisées (VI) :

6 commentaires


bib biba
bib biba
Posté le 10 sept. 2015

moi meme je fais un stage de fin d'étude et il m'aide beaucoup 

 

bib biba
bib biba
Posté le 10 sept. 2015

merci pour le doc :)

samia-samo
samia-samo
Posté le 17 janv. 2015

C'est intéressant 

logistic10
logistic10
Posté le 18 avr. 2011

interressant, j'en ai besoin des trucs à propos les indicateurs de performance d'une escale et comment optmiser le temps de passage au port.c'est pour mon rapport de stage.

logistic10
logistic10
Posté le 18 avr. 2011

interressant, j'en ai besoin des trucs à propos les indicateurs de performance d'une escale et comment optmiser le temps de passage au port.c'est pour mon rapport de stage.

logistic10
logistic10
Posté le 18 avr. 2011

interressant, j'en ai besoin des trucs à propos les indicateurs de performance d'une escale et comment optmiser le temps de passage au port.c'est pour mon rapport de stage.

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte