Saint Augustin : le cogito

Saint Augustin : le cogito

Publié le 12 mars 2016 - Donne ton avis

À travers ces quelques pages, saint Augustin tente de se pencher sur l’intériorité même de l’esprit, à travers non seulement la connaissance mais encore la conscience de soi. Le livre X constitue, en cette double fondation, la clef de voûte de l’édifice augustinien, dans la mesure où il explicite, à lui seul, la substantifique moelle du cogito[1], soit la clef pour entrer dans la philosophie augustinienne.



[1] Charles Boyer souligne le fondement de l’invention du cogito dans la philosophie augustinienne : «De plus, si parlant du cogito comme principe de la philosophie, on entendait non pas la seule constatation de l'existence propre, mais le fait de la pensée humaine en général, il faudrait dire alors qu'il est vraiment le principe de la philosophie augustinienne »  in L’idée de vérité dans la Philosophie de Saint Augustin, Paris Beauchesne, 1920, pp. 41

 

Photo de profil de Tranget
Fiche rédigée par
Tranget
4 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Français > Sujet d'invention

Introduction

1. De Trinitate, une oeuvre première

2. Le cogito augustien

1ère partie : De la connaissance de l'âme

I. De la connaissance implicite

II. De la connaissance de soi

2ème partie : De la connaissance de l'âme trine

III. De la conscience de soi

Conclusion : Le cogito trinitaire


Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte