Le voyage d'hiver - Georges Perec

Le voyage d'hiver - Georges Perec

Publié le 1 juin 2016 - Donne ton avis

Le Voyage d’hiver est une nouvelle de Georges Pérec qui a été publiée en 1983 dans le numéro spécial du Magazine littéraire qui lui était consacré, un an après sa mort. Le récit se déroule à l’époque de la Seconde Guerre mondiale en France.

Retrouvez cette fiche de lecture ainsi que toutes les autres dans la partie cours de français.
Photo de profil de digiSchool documents
Fiche rédigée par
digiSchool documents
15 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

Partie 1 : Les personnages principaux

  • Vincent Degraël
  • Vincent Degraël est un jeune professeur de lettres qui séjourne chez un ami et y découvre un livre qui le hantera jusqu’à la fin de ses jours : Le Voyage d’hiver.

  • Denis Borrade
  • Denis Borrade est un collègue de Vincent Degraël. Il l’accueille pour un séjour chez ses parents dans une propriété du Havre.

  • Hugo Vernier
  • Hugo Vernier est l’auteur du Voyage d’hiver. Complètement inconnu, cet écrivain semble avoir rédigé dans son livre les plus grands passages de la poésie du siècle suivant.

    Partie 2 : Le résumé de l'histoire

    Vincent Degraël passe quelques jours à la campagne dans la propriété des parents de son collègue et ami Denis Borrade. Il cherche à se distraire et emprunte un livre dans leur bibliothèque. Il est complètement happé par la lecture de cet étrange ouvrage nommé Le Voyage d’hiver. Il le lit d’une seule traite et le finit durant la nuit.

    La première partie du roman, la plus courte, lui fait songer à une sorte de récit fantastique dans une atmosphère particulière, composée de brouillard, d’un lac, d’une maison vide et de personnes disparaissant mystérieusement. Cette partie contait le parcours d’un jeune homme semblant faire un voyage initiatique. Elle se termine par un dîner de celui-ci, seul dans la maison.

    La deuxième partie, bien plus conséquente, s’annonce comme le coeur même du livre et délivre une forme de confession. Elle comprend de longues envolées lyriques et Vincent Degraël peine à saisir pourquoi il éprouve un tel malaise en les découvrant. Au bout de quelque temps, il lui apparaît qu’il connaît clairement les phrases qu’il lit et qu’elles sont toutes issues d’oeuvres déjà célèbres. Des lignes de poètes tels que Nouveau, Corbière, Banville, Rimbaud, Mallarmé ou Lautréamont s’étalent au cours des pages du Voyage d’hiver.

    Ces emprunts n’ont pas échappé à Vincent qui prépare une thèse depuis quelques années sur l’évolution de la poésie française des Parnassiens aux Symbolistes. La profusion de points convergents est telle que le jeune professeur de lettres se met même à douter de son propre savoir.

    Pourtant, quand il vérifie la date de parution du livre, il s’aperçoit qu’elle se situe en 1864, soit bien des années avant l’existence des oeuvres des poètes du XIXe siècle. Vincent, surpris par cette découverte se demande si la date n’est pas erronée. Toutefois, il n’y croit guère et se met en tête de rendre l’hommage qu’il se doit à cet auteur inconnu qui a écrit des lignes devenues par la suite célèbres, visiblement plagiées par des grands noms de la poésie française.

    Il ne trouve rien pouvant l’aider dans la bibliothèque des parents de son ami Denis. Celui-ci lui indique que le livre a été acheté dans une vente aux enchères et n’en sait guère plus à son sujet. Vincent consacre le lendemain de sa lecture à rechercher les passages déjà connus avec Denis. Ils en repèrent environ trois cent cinquante répartis chez une trentaine d’auteurs.

    Pour enquêter sur sa découverte, Vincent souhaite se rendre à la Bibliothèque nationale. Il en est empêché, car il est mobilisé à Compiègne jusqu’en 1945 en raison de la guerre. Durant cette période, il parvient à vérifier au British Museum dans le Catalogue général de la librairie française et la Bibliographie de la France que Le Voyage d’hiver a bien été édité en 1864. Vincent valide enfin sa découverte, mais il lui reste à la prouver. Nommé professeur à Beauvais après la guerre, il consacre désormais tout son temps libre à effectuer des recherches sur Hugo Vernier et Le Voyage d’hiver. Hugo Vernier aurait visiblement été connu de son temps. Cependant, plus Vincent accumule des preuves de sa découverte, plus l’espoir de la rendre visible se dilue : il a perdu Le Voyage d’hiver et ne parvient pas à le retrouver. Il met en oeuvre de nombreuses démarches pour mettre la main sur un exemplaire, mais elles sont toutes condamnées à l’échec. Ainsi, pendant trente ans, Vincent travaille avec acharnement à dénicher des preuves de sa trouvaille, mais en vain. Il meurt dans un hôpital psychiatrique. Par la suite, quelques-uns de ses anciens élèves classent les nombreux documents relatifs à ce travail. Parmi ceux-ci apparaît un épais registre dont l’étiquette calligraphiée porte la mention « Le Voyage d’hiver ». Les huit premières pages retracent le récit des recherches de Vincent, tandis que les trois cent quatre-vingt-douze restantes sont blanches..


    Partie 2 : Le thème abordé

  • Autour d'un voyage d'hiver
  • Georges Pérec, l’un des plus célèbres membres de l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle), a inspiré ses confrères et consoeurs avec cette nouvelle extrêmement courte. Jacques Roubaud, Hervé Le Tellier, et de nombreux autres membres oulipiens ont inventé des suites à cette nouvelle, créant ainsi une sorte de roman collectif. Le thème cher à l’Oulipo qui consiste à se servir d’une contrainte pour l’écriture est donc respecté : les rédacteurs se basent sur la nouvelle initiale pour en imaginer les suites possibles. Plus récemment, en 2013, cet ouvrage a été la source d’inspiration d’une performance de Fanny de Chaillé au centre Pompidou à Paris. L’artiste a écrit à partir du Voyage d’hiver une histoire identique constituée de synonymes. Elle proposait la lecture de celle-ci avec la diffusion simultanée sur un écran des véritables lignes du Voyage d’hiver de Pére

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte