Le sourire de l'Ange - Joyce Carol Oates

Le sourire de l'Ange - Joyce Carol Oates

Publié le 31 mai 2016 - Donne ton avis

Le sourire de l’ange est un roman de Joyce Carol Oates, publié en 1989. Le récit se déroule à notre époque aux États-Unis, à Boston.

Retrouvez toutes les autres fiches de lecture dans les cours de français.
Photo de profil de digiSchool documents
Fiche rédigée par
digiSchool documents
8 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

Partie 1 : Les personnages principaux

  • Dorothea Deverell
  • Dorothea Deverell est une femme intelligente et discrète, âgée de trente-neuf ans et veuve depuis quatorze ans. Elle est amoureuse de Charles Carpenter dont elle est la maîtresse. Elle travaille à la Fondation Morris T. Brannon où elle est chargée de créer des événements culturels.

  • Colin Asch
  • Colin Asch, le neveu de Ginny Weidmann, est un jeune homme de vingt-sept ans ayant subi plusieurs traumatismes. Lorsqu’il avait douze ans, un accident a entraîné la voiture familiale dans une rivière. Colin a pu sortir du véhicule et a cherché à sauver ses parents qui y étaient emprisonnés, mais en vain. Puis il a grandi dans un centre où le directeur, pédophile, a été assassiné à coups de rasoir (le récit laisse entendre que le directeur lui aurait demandé de le tuer après des attouchements). Il a ensuite voyagé dans le monde entier et est devenu un beau jeune homme. Colin est brillant, charismatique, mais aussi habile manipulateur. Personne ne sait qu’il est un tueur psychopathe.

  • Ginny et martin Weidmann
  • Ginny, la tante de Colin Asch, et Martin Weidmann forment un couple bourgeois bostonien. Ils invitent régulièrement leurs amis pour des dîners dont ils maîtrisent impeccablement l’organisation.

  • Sébastien
  • Sébastien est le frère jumeau de Viola. Lorsqu’il arrive à la cour du duc, tout le monde le confond avec Viola grimée en homme. La comtesse lui demande de l’épouser.

  • Charles carpenter
  • Charles Carpenter est un avocat, membre du cercle amical des Weidmann et de Dorothea avec qui il entretient une liaison secrète. Il est un homme distingué et séduisant et peine à quitter sa femme Agnès, alcoolique et dépressive, pour Dorothea.


    Partie 2 : Le résumé de l'histoire

    Tout se déroule comme à l’accoutumée lors du dîner des Weidmann. Dorothea et Charles se regardent amoureusement avec la plus grande discrétion, Ginny et Martin lancent les discussions sur la politique, leur entourage, les arts… Un imprévu vient rompre le train-train de ces soirées bien huilées. Colin Asch, le neveu de Ginny, arrive à l’improviste. Il est décoiffé, semble ne pas avoir dormi depuis plusieurs jours et est gêné de constater que de nombreuses personnes sont présentes chez son oncle et sa tante. Ginny le presse de rester et d’aller se laver, ainsi que d’emprunter des vêtements de Martin pour les rejoindre. Colin fait grande impression à Dorothea. Ginny explique à ses convives, alors que Colin se douche, comment il a été traumatisé dans sa jeunesse. Il les rejoint et mange peu. Ginny croit qu’il est végétarien et la conversation embraye sur ce sujet. Agnès Carpenter se montre agressive avec le jeune homme qui semble au bord des larmes. La dispute se termine en raison de l’habileté de Ginny, mais Dorothea conserve en mémoire une rencontre troublante avec une personne à la grande sensibilité. Colin, lui, a été subjugué par Dorothea dès qu’il a posé les yeux sur elle. En fait, il n’est pas végétarien. Il a assassiné sans raison un inconnu qui l’était, et depuis il prétend l’être. Personne dans son entourage ne se doute du danger qu’il représente.

    Sa tante lui propose de l’aider temporairement en l’hébergeant. Colin se fond à merveille dans leur cercle. Il courtise avec succès Heather, une jolie brune employée dans une chaîne de télévision, et il s’y fait embaucher. Il changera par la suite plusieurs fois de travail et posera même comme mannequin.

    Il invite Dorothea à manger un midi avec lui. Dorothea accepte et passe un agréable moment au côté de ce jeune homme cultivé et respectueux. Colin manifeste une certaine excitation, il parle beaucoup, mais Dorothea n’y prête pas trop attention durant leurs échanges. Après coup, elle réalise qu’elle souffre d’une migraine et qu’elle manque d’énergie. En sortant du restaurant, ils croisent un membre du conseil d’administration influent de la Fondation, Martin Kraus. Ce dernier s’échine à faire du mal à Dorothea. Malgré ses fausses politesses envers elle, Colin n’est pas dupe des mauvaises intentions de Kraus à son égard.

    Quelque temps plus tard, Colin offre des vêtements à Dorothea. Celle-ci croit tout d’abord qu’il s’agit d’un cadeau de Charles, son amant, mais il n’en est rien. Colin lui fait comprendre de manière énigmatique que c’est lui qui a acheté ces habits pour elle. Lorsqu’elle se trouve avec le jeune homme, elle ressent un mélange de compassion, de fascination et de crainte.

    Lors d’une soirée chez les Weidmann, Colin épate la galerie. Élégant, charmeur et en pleine ascension professionnelle, il forme le couple parfait avec Heather. Dorothée sent que quelque chose cloche : cet homme sûr de lui n’a rien à voir avec le garçon timide du dîner précédent.

    Colin organise une soirée mondaine pour la promotion de Dorothea. Elle vient parée des vêtements qu’il lui a offerts. Il croit qu’elle lui fait un hommage secret alors qu’en fait elle n’avait plus rien à se mettre. Il se rend à son domicile après avoir versé des somnifères dans son verre à la fin de la soirée. Il l’observe toute la nuit durant son sommeil.


    Partie 2 : Le thème abordé

  • La psychose de Colin
  • La folie de Colin représente l’élément clé du récit de Joyce Carol Oates. Il a vécu deux affreux traumatismes durant l’enfance et l’adolescence qui ont certainement altéré sa personnalité. Elle semble d’ailleurs pouvoir se modifier et s’adapter en fonction des situations qui se présentent à lui. Il possède une conscience aiguisée de la psychologie des autres personnages et s’en sert pour les manipuler. Son esprit alterne entre le réel et l’imaginaire, et son trouble s’exprime notamment par son besoin d’entrer dans la « chambre bleue ». Un lieu qu’il s’invente et dans lequel il se sent bien : il s’y retrouve à chaque fois qu’il exécute un meurtre. Sa dangerosité est accentuée par le fait qu’il berne pratiquement tout son entourage. Seul Charles Carpenter s’aperçoit de son déséquilibre, bien qu’il n’imagine pas qu’il soit un tueur en série. Dorothea, elle, observe également que beaucoup de choses ne concordent pas. Elle semble percevoir le danger sous-jacent et connaître toute l’histoire avant l’heure, mais il lui faudra la constater lors de son kidnapping pour en être réellement consciente.

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte