Le soir des Rois ou ce que vous voudrez - William Shakespeare

Le soir des Rois ou ce que vous voudrez - William Shakespeare

Publié le 31 mai 2016 - Donne ton avis

Le soir des rois est une pièce de William Shakespeare. Elle a été jouée pour la première fois en 1602. Le récit met en scène un quiproquo entre plusieurs personnages amoureux.

Retrouvez toutes les autres fiches de lecture dans les cours de français.
Photo de profil de digiSchool documents
Fiche rédigée par
digiSchool documents
18 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

Partie 1 : Les personnages principaux

  • Orsino
  • Orsino est le duc d’Illyrie. Il est amoureux de la comtesse Olivia.

  • La Comtesse Olivia
  • Olivia est en deuil. Elle vient de perdre son frère et son père. Très courtisée, elle n’a que faire des avances des hommes qui veulent la séduire, y compris le duc.

  • Viola/Cesario
  • Viola est la soeur jumelle de Sébastien. À la suite d’une tempête en mer, elle a perdu son frère. À la cour du roi, Viola se fait passer pour un homme, en l’occurrence Césario. Le roi l’envoie courtiser pour lui la comtesse, mais celle-ci s’éprend de Viola, déguisée en homme.

  • Sébastien
  • Sébastien est le frère jumeau de Viola. Lorsqu’il arrive à la cour du duc, tout le monde le confond avec Viola grimée en homme. La comtesse lui demande de l’épouser.

  • Sir Tobie Belch
  • Sir Tobie Belch est l’oncle d’Olivia. Ivrogne notoire, il est ami avec Sir André Aguecheek qu’il veut introduire auprès de sa nièce.

  • Sir André Aguecheek
  • Sir André Aguecheek succombe également à la beauté de la comtesse Olivia. Il aime boire aux côtés de l’oncle de celle-ci avec qui il est ami.

  • Malvolio
  • Malvolio est l’intendant d’Olivia. Il est également amoureux de la comtesse.

  • Maria
  • Maria est la suivante de la comtesse. Elle jouera un tour moqueur à Malvolio.


    Partie 2 : Le résumé de l'histoire

    Viola et Sébastien survivent à un naufrage. Chacun parvient à atteindre la terre, mais sur une côte différente. Ils espèrent tous deux que leur jumeau est vivant, mais n’en savent rien. Viola entend parler du deuil respectable de la comtesse Olivia. Elle voudrait essayer d’être au service d’une personne aussi digne d’intérêt qu’elle. Pour ce faire, elle se grime en homme.

    Ainsi, Viola devient Césario et entre au service du duc. Celui-ci, lui attribuant toute sa confiance, le sollicite pour aller chez la comtesse Olivia pour insister auprès d’elle. Le duc est amoureux d’Olivia et veut absolument la rencontrer. Viola, déguisée en Césario, se rend chez la comtesse. En raison de sa demande, la comtesse l’éconduit, mais une fois l’entretien s’achevant, Olivia réalise qu’elle n’est pas insensible à l’intelligence et au beau visage de Césario.

    Sur l’autre côte, Sébastien débarque avec Antonio, un ami récent. Les deux hommes se vouent un grand respect. Antonio indique à Sébastien qu’il restera discret sur l’île, car il y détient un passif qui pourrait lui faire s’attirer les foudres des forces de l’ordre. Ils se quittent en bons termes et Sébastien part à la cour du duc d’Orsino.

    À la demande d’Olivia, Malvolio apporte un anneau à Viola qu’elle a refusé de prendre. Olivia fait répéter à son intendant de faire passer le message qu’elle ne veut pas rencontrer le duc. Toutefois, par cette manoeuvre, Viola comprend que Césario ne laisse pas la comtesse indifférente. Elle est affligée, car, de surcroît, elle-même est tombée amoureuse du duc. Elle espère que le temps dénouera au mieux toutes ces intrigues.

    Les deux compères, sir Tobie Belch et sir André Aguecheek, chantent et rient, complètement ivres. Maria, la suivante, leur propose de s’amuser aux dépens de Malvolio. Elle imite l’écriture de la comtesse pour lui faire croire que celle-ci l’aime, car l’affection de Malvolio envers Olivia n’est un secret pour personne, hormis cette dernière. Elle rédige ainsi une lettre pleine de sous-entendus destinés à ridiculiser Malvolio en lui faisant adopter des comportements censés séduire la comtesse. Les deux hommes s’amusent beaucoup de cette suggestion.

    Viola explique au duc que sa visite chez Olivia s’est soldée par un échec. Leurs échanges sont lourds de sous-entendus en raison du double sens des paroles prononcées par Viola sous sa fausse identité. Le duc lui donne un bijou, elle doit l’offrir de sa part à Olivia et insister auprès de celle-ci. Le duc dit ne pouvoir accepter de recevoir un refus de la comtesse.

    Malvolio lit la lettre écrite par Maria et ne se doute pas de la supercherie. Il se ridiculise en suivant les conseils suggérés dans la missive. Maria, Sir Tobie Belch et sir André Aguecheek s’en amusent. Les deux derniers complotent contre Césario, ils imaginent l’idée d’un duel fictif pour qu’Olivia tombe amoureuse du « courageux » sir André Aguecheek. Seulement la réaction de Césario est tellement pacifique qu’ils ne savent comment faire pencher la balance en faveur de Sir André Aguecheek.

    Lorsque Césario se rend de nouveau chez la comtesse, celle-ci réaffirme qu’elle n’est pas indifférente à ses charmes. Viola repart chez le duc, ne sachant comment agir. Sébastien arrive à la cour du duc au beau milieu de cette situation confuse et tous les personnages pensent qu’il est Césario. Ainsi, il donne une bonne correction à ce pauvre sir André Aguecheek qui le provoquait. Il a l’impression que le monde entier est fou autour de lui, car tous ces inconnus prétendent le connaître. Il ne saisit pas vraiment les raisons profondes de l’empressement de la comtesse à l’épouser, mais celle-ci lui apparaît tellement charmante qu’il accepte de se marier avec elle.

    Viola finit par saisir que son frère est en vie et que tous le prennent pour Césario. Tous les personnages se retrouvent à la cour et comprennent enfin le sens de leur méprise. Olivia apprend le tour qui a été joué à Malvolio et dit à celui-ci qu’il a été bafoué par son entourage. L’intendant promet de se venger. Le duc encourage Olivia à apaiser la colère de Malvolio. Viola avoue au roi qu’elle est une femme et il est séduit. Il lui demande de devenir sa reine. Sébastien et Viola sont heureux de se pouvoir enfin se retrouver.


    Partie 2 : Le thème abordé

  • Le quiproquo
  • La fausse identité que prend Viola jouera bien des tours à tous les personnages. Quand Viola est déguisée en homme, son visage aux traits fins et sa sensibilité éblouissent la comtesse qui, par deuil, essaie pourtant de se détourner des hommes. Alors que Viola saisit qu’Olivia aime un homme qui n’existe pas, elle tombe amoureuse du duc d’Orsino, lui-même épris de la comtesse et la sommant – sans savoir qu’elle est une femme – d’aller convaincre Olivia de se marier avec lui. Finalement, comme l’aura souhaité Viola, le temps fera son oeuvre et les choses rentreront dans l’ordre, mais d’une manière inattendue. Olivia prend Sébastien pour Césario et l’épouse. Lorsque le duc voit Sébastien et Césario ensemble il comprend que la situation est anormale. Viola avoue sa véritable identité de femme et le roi, déjà séduit par l’intelligence de Césario, imagine à quel point Viola sera belle quand elle aura retrouvé ses vêtements de femme. Il oublie ainsi Olivia et demande à Viola d’être sa reine.

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte