Cinna - Pierre Corneille

Cinna - Pierre Corneille

Publié le 19 mai 2016 - Donne ton avis

Cinna est une pièce de théâtre, écrite sous forme de vers par Pierre Corneille. La première représentation a eu lieu en 1641 et le texte a été publié en 1642. Cinna est une tragédie. Toutefois, elle s’est révélée novatrice en raison de la fin heureuse rencontrée par ses personnages. Ce dénouement a entraîné un succès considérable. Même si le récit se déroule dans l’Empire romain durant l’Antiquité, il résonne fortement avec l’actualité dont il est contemporain. À cette époque, en France, les complots contre le Cardinal de Richelieu se multiplient et un fort climat d’insécurité règne, avec notamment les jacqueries de Normandie (des révoltes paysannes liées principalement au poids des impôts).

Téléchargez cette fiche de lecture gratuitement ainsi que tous les autres cours de français.
Photo de profil de digiSchool documents
Fiche rédigée par
digiSchool documents
17 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

Partie 1 : Les personnages principaux

  • Octave-Cesar Auguste
  • Auguste est l’Empereur de Rome. Après avoir usé de violence pour atteindre et conserver le pouvoir, le tyran s’interroge longuement sur sa condition et la manière dont il doit agir en réponse à la conspiration dont il aurait pu être victime.

  • Livie
  • Livie est l’impératrice. Elle suggère à Auguste d’opter pour le pardon. Son conseil est principalement motivé par des raisons politiques. Elle pense, à raison, que cette attitude apportera la renommée à son mari et lui permettra de conserver sereinement le pouvoir.

  • Cinna
  • Cinna est un jeune homme ardent, doué et écouté par ses pairs. Il est le fils d’une fille de Pompée et le chef de la conjuration contre Auguste. Amoureux d’Émilie, il est prêt à tuer l’Empereur pour pouvoir l’épouser.

  • Maxime
  • Maxime, l’autre chef de la conjuration, est un républicain sincère, mais son amour pour Émilie le conduira à des actes décevants.

  • Emilie
  • Émilie est amoureuse de Cinna et accepte de l’épouser, à la condition qu’il tue Auguste. L’Empereur a fait exécuter son père et Émilie croit devoir le venger. Pour elle, l’honneur l’emporte sur toute autre considération.

  • Fluvie
  • Fulvie est la confidente d’Émilie. Elle cherche à modérer le jugement de son amie.

  • Euphorbe
  • Euphorbe est l’affranchi de Maxime. Il agira de son propre chef pour son maître.


    Partie 2 : Le résumé

    Émilie se confie à Fluvie. L’Empereur a fait tuer le père d’Émilie et elle désire le venger en faisant assassiner Auguste. Auguste traite la jeune femme comme sa fille, mais celle-ci n’en a cure. Cinna est amoureux d’Émilie et elle lui fait promettre de tuer Auguste pour accepter de l’épouser. Cinna est déterminé à accomplir ce meurtre, par amour pour elle. La décision de d’Émilie n’est pas venue simplement. La jeune femme n’est pas uniquement aveuglée par la haine et sait à quel point elle met en danger Cinna en agissant de la sorte. Elle a des remords et hésite. Toutefois, son sens de l’honneur l’incite à aller au bout de sa démarche. Cinna confie à Émilie son succès lors de la réunion des conjurés où il a pris la parole. Tous les éléments sont en place pour mettre en oeuvre l’assassinat d’Auguste. Quelque temps plus tard, Cinna croit que ce secret est découvert par l’Empereur. Refusant de revenir en arrière, il accepte de mourir bravement et d’avouer le dessein qu’il avait entrepris de commettre. Émilie affirme qu’elle décédera à ses côtés en clamant cette vérité....


    Partie 3 : Le thème abordé

  • Le pardon
  • Pendant longtemps, les questionnements du couple d’amants formés par Cinna et Émilie ont accaparé l’attention des amateurs de la pièce. Corneille l’avait même sous-titrée La Clémence d’Auguste, mention qu’il fera retirer par la suite au vu de ces considérations. Pourtant, Cinna est bien l’histoire d’un pardon, celui d’un Empereur à l’égard de ceux qui ont voulu le tuer. Cet acte grandiose de mansuétude amène la paix et permet à la cité de mettre fin au cycle sans fin de la violence. Le dénouement heureux de cette tragédie, qui défrayait de la sorte la chronique, a beaucoup plu au public et aux critiques de l’époque.

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte