Résumé-La bête humaine- Emile Zola

Résumé-La bête humaine- Emile Zola

20.00 / 20
Publié le 7 févr. 2014 - Donne ton avis

Fils de Gervaise Macquart et d’Auguste Lantier, Lantier est employé sur une ligne ferroviaire. Il est passionné par son travail et tente de s’y vouer totalement, car il craint en lui les pulsions meurtrières qui l’agitent. Elles seraient dues au lourd héritage alcoolique de sa famille. 2. Roubaud Roubaud est également un employé des chemins de fer. Il est le protégé du président de la compagnie : Grandmorin. Roubaud est un personnage qui va complètement se transformer au cours du roman : il va évoluer de mari aimant et employé modèle à un homme assassin, alcoolique et maltraitant sa femme.
Photo de profil de Superdoc
Fiche rédigée par
Superdoc
64 téléchargements

Ce document est-il utile ?

20 / 20

Contenu de ce document de Français > Fiche lecture

Résumé


La Bête humaine figure comme le XVIIe tome d’une série de livres écrits par Zola sur la famille des Rougon-Macquart.


Les personnages principaux


Jacques Lantier


Fils de Gervaise Macquart et d’Auguste Lantier, Lantier est employé sur une ligne ferroviaire. Il est passionné par son travail et tente de s’y vouer totalement, car il craint en lui les pulsions meurtrières qui l’agitent. Elles seraient dues au lourd héritage alcoolique de sa famille.


2. Roubaud


Roubaud est également un employé des chemins de fer. Il est le protégé du président de la compagnie : Grandmorin. Roubaud est un personnage qui va complètement se transformer au cours du roman : il va évoluer de mari aimant et employé modèle à un homme assassin, alcoolique et maltraitant sa femme.


3. Séverine Roubaud


Séverine est la femme de Roubaud. Elle a été abusée jeune fille par Grandmorin. Elle deviendra ensuite la maîtresse de Lantier.


4. Grandmorin


Président de la compagnie des chemins de fer, Grandmorin est un homme puissant et protecteur envers Roubaud, mais il est également un prédateur sexuel qui a couché avec des mineures.


5. Flore


Flore est la cousine de Lantier. Elle est un personnage possédant la force d’un homme, mais aussi les hésitations d’une jeune femme. Elle est amoureuse de Lantier, qui la désire, mais va la fuir pour éviter de céder à ses pulsions meurtrières.


II. Le résumé de l'histoire


Roubaud apprend que sa femme, Séverine, a couché avec Grandmorin étant jeune. Ce dernier n’est autre que le président de la compagnie qui aide beaucoup Roubaud dans sa carrière. À la suite de cette nouvelle, il se transforme et devient violent. Il frappe d’abord Séverine, puis complote avec elle d’assassiner Grandmorin. Roubaud le tuera dans un train, ce qu’apercevra Lantier.


Lantier, lui, s’occupe de mécanique ferroviaire. Il s’investit tellement dans son travail qu’il a surnommé sa locomotive Lison. Il porte même une forme d’affection à cette machine. Il fait halte de temps à autre à la Croix-de-Maufras, l’un des arrêts de la ligne où se trouve sa tante Phasie. Dans ce foyer, l’ambiance est exécrable. Le mari de Phasie, Misard, cherche à l’empoisonner pour récupérer une somme d’argent qu’elle cache. Il finira par l’assassiner, mais ne retrouvera jamais l’argent.


Leur fille, Flore, possède de façon paradoxale un côté brutal et des aspirations de jeune femme. Elle est amoureuse de Lantier. Quand celui-ci réalise l’ampleur de son attirance pour elle, il s’échappe. En raison de parents alcooliques, il ressent de violentes pulsions meurtrières lorsqu’une femme lui plaît. Il fuit Flore pour la protéger de sa propre folie.


La mort de Grandmorin doit être élucidée. Le juge Denizet en a la charge. Il est un magistrat lâche qui considère que les classes sociales sont plus importantes que la véracité des faits et il est très influencé par ce genre de convictions. Une personne est soupçonnée, il s’agit de Cabuche, un homme bourru, forestier et donc de condition inférieure : il représente le coupable idéal. Lantier sait que les Roubaud ont assassiné Grandmorin, mais il est séduit par Séverine et refuse de la citer. L’épouse de Roubaud jette toutes ses cartes pour éviter la sanction. Elle tente aussi d’infléchir l’opinion du juge et des responsables de la compagnie.


Le couple Roubaud est complètement anéanti depuis la mort de Grandmorin. Roubaud se met à boire, à jouer, à être violent avec sa femme. De son côté, Séverine entame une liaison avec Lantier pour le récompenser de ne pas l’avoir accusée. Avec elle, Lantier parvient d’abord à maîtriser ses pulsions..


Flore, se doutant de la relation entre Lantier et Séverine, devient terriblement jalouse. À tel point qu’elle fomente un attentat pour mettre fin à leurs jours. L’accident survient et les épargne. En revanche, il coûte la vie à de nombreuses autres personnes. Dévastée par ce drame, Flore élabore et met soigneusement en oeuvre son suicide sur une ligne de train à proximité de chez elle.


La relation entre Lantier et Séverine prend une tournure passionnée, ils veulent se rendre en Amérique pour prendre un nouveau départ. Avant cela, Séverine aimerait que Lantier tue Roubaud : elle lui en veut pour son comportement abject depuis l’histoire de Grandmorin.


Elle va s’employer à convaincre Lantier, mais lorsqu’elle évoque ce projet il redevient très perturbé par ses pulsions. Séverine pressent un danger, elle ne sait pas lequel, elle en informe son amant qui essaie de la rassurer. Lantier sait que le danger est réel et qu’il vient de lui. Après une longue et belle nuit d’amour, l’heure de leur complot a sonné. Ils attendent Roubaud pour mettre fin à ses jours. Séverine a imaginé qu’elle serait déshabillée pour qu’il ne se doute de rien. L’évocation du meurtre à venir, la nudité de Séverine éveillant le désir incontrôlable de son compagnon et la proximité du couteau prévu pour Roubaud aboutissent au coup de folie de Lantier : il la tue sauvagement.


Il se met à respirer comme une bête et prend la fuite. Quelques instants plus tard, Cabuche arrive sur les lieux et tombe sur le cadavre ensanglanté de Séverine. Dévasté par la terreur de cette vision et la tristesse de cet amour perdu, il porte la dépouille de Séverine et la dépose sur le lit. Il est couvert de sang et c’est à ce moment qu’entrent dans la pièce Roubaud et Misard. Il figure encore comme le coupable idéal de ce crime.


Après cela, Lantier se fâche violemment avec son conducteur. Ils se battent sur le train dont la vitesse s’emballe. Ils tombent tous les deux et décèdent, brutalement écrasés. Le train continue sa course folle avec de nombreux soldats à son bord. La machine avance telle une bête sauvage détruisant tout sur son passage.


III. Le thème abordé


La folie des hommes


Ce roman contient de nombreux méfaits et crimes pouvant être commis par les hommes. Zola montre l’humanité dans toute sa noirceur. Dans la Bête humaine, des meurtres, des assassinats, des complots, des viols, des adultères, de la violence et des manipulations apparaissent au fil du récit. L’ouvrage est tellement noir que la critique a souvent dénoncé une surenchère dans les drames. Le personnage de Jacques Lantier sait qu’il a hérité des maux de sa famille. L’alcoolisme de ses parents a engendré chez lui des pulsions meurtrières, un besoin de domination totale – jusqu’à la mort — envers les femmes qu’il désire et qui s’offrent à lui. Cependant, il a conscience de son état et procède à des manoeuvres diverses pour échapper à l’inéluctable.


Il tente de se concentrer sur son travail et il fuit quand il sent qu’il peut posséder, et donc tuer, Flore. Il essaie de se contrôler, mais la folie le dominera totalement lors du meurtre de Séverine. Il se transformera en une véritable bête.


3 commentaires


amel930313
amel930313
Posté le 28 nov. 2015

merci

amel930313
amel930313
Posté le 28 nov. 2015

sa ma bcp servi

grokto
grokto
Posté le 7 févr. 2014

Merci pour cette fiche de lecture !franchement c'est de la qualité !

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte