Sujet : obéir est-ce renoncer à sa liberté ?

Sujet : obéir est-ce renoncer à sa liberté ?

Publié le 22 mars 2011 - Donne ton avis

Quand on obéit à un parent, à un professeur ou à un patron, on a bien en effet l'impression de perdre sa liberté, puisqu'on ne fait pas ce qu'on veut, mais ce que veut l'autre. L'antagonisme entre l'obéissance et la liberté n'est pourtant qu'apparent. La loi, qui m'empêche d'agir selon mon bon plaisir, ne protège-t-elle pas certaines de mes libertés ? De même, si je suis les conseils du médecin, ce n'est pas par pure soumission, mais bien parce que ce que veut le médecin (ma guérison) est aussi ce que je veux. À quelles conditions puis-je donc obéir tout en restant libre ?
Photo de profil de chichilovekiss
Fiche rédigée par
chichilovekiss
260 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Français > Dissertation

Plan :

I. Constitution du problème : l'obéissance est un renoncement libre à la liberté. 1. Obéir supprime la liberté. 2. Obéir est un acte libre. 3. Obéir : renoncer librement à la liberté. II. L'aliénation de la liberté dans l'obéissance. 1. L'obéissance serait consentie par respect des autorités. a) Le respect des autorités. b) Critique de cette idée. 2. L'obéissance serait acceptée en échange de quelque bien. a) L'idée d'une soumission volontaire. b) Critique de cette idée. 3. Les raisons qui conduisent les hommes à aliéner leur liberté. a) Le rôle de l'idéologie véhiculée par le pouvoir. b) La paresse et la lâcheté. III. L'obéissance comme condition de la liberté. 1. L'obéissance n'est pas un renoncement à la liberté si l'ordre donné vise l'intérêt de celui qui obéit. a) Analyse d'un exemple simple : une équipe de football. b) Les leçons de cet exemple : bien commun et compétence. 2. L'obéissance, condition de la liberté. a) L'obéissance est nécessaire à la réalisation de mes buts personnels. b) Réhabilitation de la vertu d'obéissance et de la contrainte. c) L'obéissance libératrice. 3. L'obéissance qui respecte les règles de la démocratie n'est pas un renoncement à la liberté. a) L'idée de démocratie. b) La démocratie permet de concilier la vertu d'obéissance et l'affirmation de la liberté. c) Les limites de la démocratie. Conclusion

4 commentaires


lauraaaa76
lauraaaa76
Posté le 13 oct. 2015

Merci pour ce domcument qui m'a beaucoup aidée !

AMINE76
AMINE76
Posté le 2 mars 2015

pas mal

AMINE76
AMINE76
Posté le 2 mars 2015

bien rédiger

AMINE76
AMINE76
Posté le 2 mars 2015

LE SUJET ET TRES INTERESSANT

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte