Pfc en fiscalité marocaine

Pfc en fiscalité marocaine

Publié le 14 avr. 2011 - Donne ton avis

... Par conséquent, les possibilités d’éviter l’impôt se sont multipliées, chose qui met en péril la trésorerie de l’Etat, qui pourrait disposer de plus de recettes en l’absence des pratiques d’évasion et de fraude fiscales, qui s’opposent principalement au bon fonctionnement de l’économie du pays, car l’Etat se trouve en manque de ressources financières pour financer ses investissements, et au bien être des citoyens et des bénéficiaires des services publics (entreprises, investisseurs, etc.) qui manifestent un mécontentement (vis-à-vis la iniquité de l’imposition fiscales) et de frustration (à cause de la qualité insatisfaisante des infrastructures et des services publics). Par ailleurs, l’administration fiscale est le premier responsable de lutte contre ces pratiques frauduleuses, sauf qu’elle est connue pour sa rigidité et sa lenteur de réaction, qui se limite à essayer de corriger les dégâts de ces pratiques au lieu de les anticiper, grâce à un système fiscal efficace, parfaitement homogène et précis.
Photo de profil de badrben
Fiche rédigée par
badrben
10 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Droit > Fiscal

Plan :

Dossier I : Incitation fiscales à la création d’entreprise au Maroc Dossier II : Les incitations fiscales en matière d’introduction en bourse Dossier III : Les Paradis Fiscaux Dossier IV : La lute anti-évasion fiscale au Maroc Dossier V : Optimisation fiscale

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte