Position de la femme dans le code de la famile 16.00 / 20

C’est en 1958 que le Code du statut personnel (CSP) voit le jour : il est marqué par une conception très hiérarchique des rôles, où la femme est un être soumis à l’autorité de l’époux, celui-ci se devant de l’entretenir. Pendant longtemps, il fut très difficile. Plusieurs tentatives de réformes (1961, 1968, 1982) ont échoué. Ce n’est qu’en 1993 que cette « sacralité » de la loi allait être levée. La réforme apparaissait mineure. Elle n’introduisait aucun changement important : il était question d’information des deux épouses en cas de décision de polygamie, la garde de l’enfant passait chez le père en seconde position. Une disposition aberrante de levée de tutelle pour les filles orphelines de père était introduite, instaurant une discrimination entre les femmes : des filles de moins de 18 ans, orphelines, n’avaient pas de tuteur, quand d’autre dépassants la quarantaine restaient sous la tutelle du père. Pourtant, cette réformette a été capitale car soudain l’opinion publique voyait qu’on pouvait toucher au texte. Le gouvernement d’alternance arrivé au pouvoir en 1998 met la question sociale et le statut de la femme dans ses chantiers prioritaires.

28 téléchargements

Noter ce document

16 / 20

Contenu de ce document de Droit > Contrats types

Plan :

La femme dans le code de la famille
Introduction

Partie I : La femme avant la Moudawana
1) La participation de la femme marocaine dans la société
2) L’influence de cette situation au sein de la société
Partie II : La femme après la Moudawana
1) Généralité du nouveau code de la famille marocain
2) Les acquis sociaux de la femme grâce à l’évolution du nouveau code de la famille
3) Les difficultés de l’application de la nouvelle loi après 2004

CONCLUSION

28 téléchargements

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte