Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas

Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas

Publié le 7 mars 2011 - Donne ton avis

Dans la sphère économique, un acte, une habitude, une institution, une loi n'engendrent pas seulement un effet, mais une série d'effets. De ces effets, le premier seul est immédiat; il se manifeste simultanément avec sa cause, on le voit. Les autres ne se déroulent que successivement, on ne les voit pas ; heureux si on les prévoit. Entre un mauvais et un bon Économiste, voici toute la différence : l'un s'en tient à l'effet visible ; l'autre tient compte et de l'effet qu'on voit et de ceux qu'il faut prévoir. Mais cette différence est énorme, car il arrive presque toujours que, lorsque la conséquence immédiate est favorable, les conséquences ultérieures sont funestes, et vice versa. - D'où il suit que le mauvais Économiste poursuit un petit bien actuel qui sera suivi d'un grand mal à venir, tandis que le vrai économiste poursuit un grand bien à venir, au risque d'une petit mal actuel.
Photo de profil de nrlinda
Fiche rédigée par
nrlinda
5 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Documents types > Divers

Plan :

Note de l'éditeur Introduction I. La vitre cassée II. Le licenciement III. L'impôt IV. Théâtres, Beaux-Arts V. Travaux publics VI. Les Intermédiaires VII. Restriction VIII. Les Machines IX. Crédit X. L'Algérie XI. Épargne et Luxe XII. Droit au Travail, Droit au Profit

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte