L'organisation scientifique de travail

L'organisation scientifique de travail

10.00 / 20
Publié le 15 mars 2011 - Donne ton avis

Frédéric Winslow Taylor (1856-1915) , américain d’origine irlandaise, définit ses idées « clés » dans son ouvrage « Shop Management » paru en 1903. Elles portent essentiellement sur quatre points : - la « flânerie systématique » et le système différentiel de salaire institué pour la combattre - le chronométrage - la sélection de l’ouvrier - une maîtrise fonctionnelle chargée essentiellement de préparer le travail
Photo de profil de missdija90
Fiche rédigée par
missdija90
20 téléchargements

Ce document est-il utile ?

10 / 20

Contenu de ce document de Commerce > Management

Plan :

Sommaire I).Introduction : 2 II).L’émergence du taylorisme : 3 1) Le moyen âge : un début de spécialisation 3 2) les précurseurs : 3 3) la naissance du taylorisme : 4 III).Le taylorisme : 6 1) Qu’est ce que le taylorisme ? 6 2) Le Taylorisme : un ensemble de principes de gestion de production. 7 3) Le fordisme : une application du taylorisme 12 Bibliographie de Henry Ford 1863-1947 Industriel, visionnaire de l'industrie automobile 12 IV). L’analyse critique du taylorisme : 20 1) Avantages et inconvénients : 20 a) Les avantages du modèle : 20 b) Les inconvénients du modèle: 20 2) Le taylorisme : un modèle en crise 22 V). Les successeurs de Taylor : 24 1) Gantt et le travail en miettes 24 2) Les Gilbreth et l'étude des mouvements 24 3) Bedaux et le chronométrage 25 4) Maynard et les tables de temps 25 VI). Conclusion : 26 1) Post-taylorisme : 26 2) Néo-taylorisme : 27 VII). SOURCES 32 VIII.) LEXIQUE 33

4 commentaires


haidaramomo
haidaramomo
Posté le 24 avr. 2016

c'est un travail bien fait qui mérite beaucoup de commentaire

amina124
amina124
Posté le 23 févr. 2015

Vraiment excellent travail ! 

soumie^^
soumie^^
Posté le 7 janv. 2015

merci beaucoup pour votre travail c excellent 

Il théorise et systématise le mouvement irrésistible qui va du travail qualifié des ouvriers de métiers, de l’artisanat traditionnel au travail déqualifié de la
grande industrie ne nécessitant qu’un court apprentissage.
Le point de départ de Taylor est double: d’une part, il constate «la flânerie» des ouvriers, motivée à la fois par un penchant naturel à la paresse et
par la stratégie des directions profitant du progrès technique pour augmenter le rendement au lieu d’inciter, par la hausse des salaires, à
l’accroissement de la productivité. D’autre part, il remarque le rejet de l’ouvrier faisant preuve de zèle par ses confrères.

aziz06
aziz06
Posté le 19 déc. 2014

c bien j besoin de ce document merci

 

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte