La Responsabilité Sociale des Entreprises

La Responsabilité Sociale des Entreprises

20.00 / 20
Publié le 15 janv. 2014 - Donne ton avis

La RSE signifie la Responsabilité Sociale des Entreprises ou “Corporate Social Responsability” en anglais.

 

C’est un mode de gouvernance qui traduit la prise en compte par les entreprises de l’impact de leurs activités industrielles et commerciales sur l’environnement et sur les parties prenantes.
Photo de profil de Superdoc
Fiche rédigée par
Superdoc
55 téléchargements

Ce document est-il utile ?

20 / 20

Contenu de ce document de Commerce > Management

1) Fondements et dimensions de la RSE

 

1.1) Fondements de la RSE

 

La RSE signifie la Responsabilité Sociale des Entreprises ou “Corporate Social Responsability” en anglais. C’est un mode de gouvernance qui traduit la prise en compte par les entreprises de l’impact de leurs activités industrielles et commerciales sur l’environnement et sur les parties prenantes.

 

Si une telle préoccupation n’est pas nouvelle, elle a prit depuis les années 90 une importance particulière sous les effets conjugués de deux facteurs :

 

  • D’une part l'indignation légitime face à la multiplication des accidents industriels, des atteintes irréversibles à l’environnement et la surexploitation des ressources de la planète.
  •  

  • D’autre part, la levée de bouclier contre le développement d’un capitalisme financier prédateur et sans état d’âme.

 

Cette prise de conscience de la société civile est pilotée par les associations de consommateurs, des associations écologiques et des ONG qui font pression sur les multinationales pour introduire un peu d'éthique dans leurs affaires et faire primer le respect de l’environnement et les parties prenantes sur la maximisation des profits financiers.

 

1.2) Les dimensions de la RSE

 

Les préoccupations environnementales et sociales ne sont pas nouvelles. Elles ont immergé dans les débats américains au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale. Un ouvrage « Social responsibilities of the businessman » de H.Bowen évoque dès 1953 cette notion. Actuellement, la responsabilité sociale et sociétale intègre plusieurs dimensions qui s'entrecroisent et se complètent. il y a, à coté de la dimension économique, une dimension sociale ou sociétale, ainsi qu’une dimension environnementale ou écologique.

 

1.3) Le caractère libre et volontaire de la RSE

 

L'adhésion des entreprises à une démarche sociétale et citoyenne relèvent d’une démarche libre et volontariste.

 

Cette tendance à promouvoir la gestion optimale des ressources humaines, naturelles et financières relève d’une adhésion libre car pour l’heure il n’existe pas encore de cadre juridique très contraignant. En France, la loi relative aux nouvelles régulations économiques fait cependant obligation aux sociétés cotées d’inclure dans leur rapport annuel, les informations relatives aux impacts sociaux et environnementaux de leurs activités.

 

Mais les entreprises se rendent compte de la nécessité stratégique d’adopter la RSE comme levier de changement, d’innovation et de redynamisation.

 

Actuellement, 84% des grandes entreprises déclarent prendre des initiatives en matière de RSE et de développement durable, contre 47% de PME et 23% des petites entreprises. 88% des parties prenantes jugent que la RSE est importante, ils sont 78% à préférer travailler pour une entreprise responsable et 37% des salariés connaissent les programmes RSE de leur entreprise.

 

2) Mise en oeuvre et implications de la RSE

 

2.1) La RSE en pratique

 

Sur le terrain, les préoccupations sociétales se concrétisent par la mise en place de chartes sociétales et de odes de bonnes conduites vis a vis des parties prenantes. Tous les acteurs peuvent être concernés par une action qui relèvent de la RSE.

 

Ceux qui sont en relation directe ou indirecte avec l’entreprise, qu’il s’agisse de ses clients, fournisseurs, sous traitants, salariés, associations, collectivités territoriales, société civile, ou encore ONG. Le tableau suivant en donne quelques exemples.

 

Partie prenante

Action RSE

Salariés

L’instauration de meilleures relations et de meilleures conditions de travail

Partenaires sociaux

Le renforcement de la communication interne et le respect de la liberté d’expression individuelle et collective des salariés

Fournisseurs et sous-traitants

La loyauté des pratiques avec les fournisseurs, la transparence et la fidélité

Concurrents

Renforcement des relations de partenariat, respect de la concurrence et concurrence loyale

Clients

Mise en place de programmes d'assurance qualité, et mise en œuvre de nouvelles normes

Environnement

Mise en place de programmes de gestion des risques

ONG, pouvoir publics

Le renforcement de la communication externe, avec notamment des bilans sociaux et environnementaux

Associés ou actionnaires

Transparence et investissements socialement responsables

Environnement local

Actions en faveurs de l'insertion professionnelles et du développement local

Salariés

L’instauration de meilleures relations et de meilleures conditions de travail

Partenaires sociaux

Le renforcement de la communication interne et le respect de la liberté d’expression individuelle et collective des salariés

Fournisseurs et sous-traitants

La loyauté des pratiques avec les fournisseurs, la transparence et la fidélité

Concurrents

Renforcement des relations de partenariat, respect de la concurrence et concurrence loyale

Clients

Mise en place de programmes d'assurance qualité, et mise en œuvre de nouvelles normes

Environnement

Mise en place de programmes de gestion des risques

ONG, pouvoir publics

Le renforcement de la communication externe, avec notamment des bilans sociaux et environnementaux

Associés ou actionnaires

Transparence et investissements socialement responsables

Environnement local

Actions en faveurs de l'insertion professionnelles et du développement local

 

2.2) La certification de la RSE

 

De plus en plus d’entreprises cherchent à obtenir une reconnaissance publique de leurs efforts en matière de RSE. En effet un label responsabilité sociale constitue le garant éthique des bonnes pratiques sociales. Pour cela les entreprises sont obligées d’adopter certaines normes pour être en phase avec les attentes des consommateurs, et des pouvoirs publics tel que :

 

  • La norme ISO 26000 : publiée depuis le 1er novembre 2010. Elle permet aux entreprises de concrétiser leur responsabilité sociétale en définissant celle-ci comme étant une forme de comportement transparent et éthique.
  •  

  • SA 8000 : relative au conditions de travail, à l'interdiction du travail des enfants et du travail forcé.
  •  

  • La norme ISO 14001 : relative à la mesure de l'impact de l'activité de l’entreprise sur l'environnement, tel que la mesure des émissions de gaz à effet de serre, le degré des émissions dans l’air, le degré de contamination des sols, le degré d'exploitation et d’épuisement des matières premières et autres ressources naturelles.

 

2.3) l'évaluation de la RSE

 

La RSE peut faire l’objet d’une évaluation de la part des agences de notation. Cette évaluation mesure les performances sociales, sociétales et environnementales des entreprises et fournissent un indicateur tangible notamment aux gestionnaires des ISR (Investissements socialement responsables).

 

Quelques chiffres témoignent aujourd'hui de l’entrée massive de la RSE dans la pratique des entreprises. Dans le top des actions sociales se trouvent la prévention des risques professionnels, et la lutte contre les discriminations.

 

Dans le top des initiatives environnementales se trouvent le recyclage des déchets, les économies d'énergie et la réduction des gaz à effet de serre. 14% des entreprises utilisent les réseaux sociaux pour communiquer sur la RSE. les entreprises pratiquent la RSE car il y trouvent un intérêt dans la mesure ou désormais il y a une réelle convergence entre leurs stratégies financières et les préoccupations sociales et environnementales de la société.

 

La RSE est devenue un élément favorable à la redynamisation de l’entreprise puisqu’elle lui permet de stimuler la créativité et l’innovation. Elle permet d’en d’améliorer l’image et augmenter la notoriété de l’entreprise à l'extérieur, tout en constituant en interne un élément fédérateur de culture, de motivation et d’adhésion des parties prenantes.

22 commentaires


salomé15
salomé15
Posté le 18 juin 2016

winouuu

salomé15
salomé15
Posté le 18 juin 2016

witouuu

nalinlovia
nalinlovia
Posté le 13 mars 2016

bien expliqué

ayohab1
ayohab1
Posté le 20 févr. 2016

continue

ayohab1
ayohab1
Posté le 20 févr. 2016

bon travai

looubna-155176
looubna-155176
Posté le 17 févr. 2016

cc

looubna-155176
looubna-155176
Posté le 17 févr. 2016

cc

sitow2
sitow2
Posté le 23 janv. 2016

en

sitow2
sitow2
Posté le 23 janv. 2016

i

sitow2
sitow2
Posté le 23 janv. 2016

b

yyyyyyyyyyyyyyy
yyyyyyyyyyyyyyy
Posté le 13 déc. 2015

Génial.

harmaz
harmaz
Posté le 22 nov. 2015

bien

harmaz
harmaz
Posté le 22 nov. 2015

Birn

lamia_goucem
lamia_goucem
Posté le 12 août 2015

excellent 

lamia_goucem
lamia_goucem
Posté le 12 août 2015

je choisi la 1er formation

DOUCOKE
DOUCOKE
Posté le 6 août 2015

Bien rédigé!

DOUCOKE
DOUCOKE
Posté le 6 août 2015

Très bien!

salomé15
salomé15
Posté le 13 mars 2015

ok

salomé15
salomé15
Posté le 13 mars 2015

Vu

Ludovic33520+
Ludovic33520+
Posté le 9 déc. 2014

trés bien merci

medef
medef
Posté le 8 nov. 2014

excellent

artiez
artiez
Posté le 15 janv. 2014

Très bon document qui résume bien les principes de la RSE. On peut connaître ses tenants et ses aboutissants. Merci

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte