Système d'information logistique

Système d'information logistique

Publié le 14 janv. 2011 - Donne ton avis

Le transport a considérablement évolué ces vingt dernières années. Parmi les multiples facteurs explicatifs de cette évolution, le développement de la logistique dans les sociétés industrielles et commerciales, couplé aux mouvements de déréglementation et de dérégulation du secteur des transports, est probablement l’un des plus significatifs. Le transport, secteur d’activité à part entière, est en effet l’une des nombreuses opérations qui constituent les chaînes logistiques organisées par les sociétés qui expédient, transfèrent et reçoivent des produits. Le choix des modes de transport, l’organisation et les rythmes des échanges résultent donc pour elles d’une conception globale de la circulation physique. En fait, on ne peut séparer le transport de la logistique, ni la « traction » (ou le transport proprement dit) des opérations « connexes » (manutention, stockage...). D’une part, l’offre de transport (notamment au travers des facteurs : prix, disponibilité, vitesse, fiabilité, flexibilité, contraintes d’exploitation) incite à construire certains dispositifs logistiques et a notamment un impact sur le nombre de sites industriels et logistiques, leur lieu d’implantation, le niveau des stocks ou les fréquences des réassorts. D’autre part, les pratiques et principes de la logistique suggèrent au transport, voire exigent de lui, des évolutions pour mieux répondre à la « demande » des entreprises et de leurs clients.
Pour étudier les relations entre système d’information logistique, il nous semble important de présenter les principales tendances en matière de logistique, en particulier dans le domaine des systèmes d’information. Car si la logistique, entendue comme « technologie » (car combinant techniques, savoirs et pratiques organisationnelles) de « pilotage des flux », s’intéresse principalement aux flux physiques (c’est-à-dire les flux de marchandises : des matières premières et emballages aux déchets, en passant par les en-cours, les produits finis, les pièces détachées, les produits de PLV – publicité sur le lieu de vente – ainsi que les produits à recycler), c’est grâce aux flux d’information qu’elle parvient à « piloter » les flux physiques. Le système d’information et de communication (noté par la suite SIC) devient donc l’élément central du dispositif logistique. Les chaînes logistiques étant par nature multi-acteurs et multi-sites, le SIC a pour principale mission d’assurer la cohérence de ces ensembles complexes d’opérations que les entreprises cherchent à synchroniser. Il intervient à tous les stades du processus décisionnel : la prévision et la planification d’activité, le déclenchement de la circulation, le suivi et le pilotage des mouvements, le contrôle et l’évaluation des opérations et de l’organisation.
L’évolution des technologies de l’information et de la communication (notées aussi TIC) a profondément fait évoluer les systèmes d’information, en particulier dans le domaine logistique. L’informatique, les réseaux de télécommunication, les systèmes gestionnaires de bases de données (SGBD), les systèmes d’identification des unités logistiques, les systèmes de lecture optique, l’échange de données informatisé (EDI), Internet sont autant de technologies qui permettent d’accélérer et de fiabiliser les processus d’échanges de documents et d’ information, d’augmenter la réactivité et la qualité des organisations, donc de tendre les flux et d’augmenter la vitesse globale de circulation physique, tout en maîtrisant les coûts. Cet accroissement de la vitesse globale de circulation ainsi que des exigences en matière de qualité des prestations (respect des délais, de l’intégrité des marchandises, des réglementations en vigueur et de l’environnement) se traduit par de nouvelles attentes vis-à-vis du transport en tant qu’opération logistique, mais aussi vis-à-vis des transporteurs, opérateurs du transport et partenaires des sociétés industrielles et commerciales.
Car les TIC, en permettant un suivi « à distance » des opérations, ont aussi contribué à accélérer le mouvement d’externalisation (sous-traitance) des activités logistiques, notamment du transport qui est l’activité la plus anciennement sous-traitée par les entreprises industrielles et commerciales. Celles-ci ajoutent donc aux exigences techniques (la bonne réalisation des opérations) des exigences informationnelles. Les prestataires logistiques et les transporteurs, qui développent des SIC internes, se trouvent désormais en prise directe avec le système d’information logistique de leurs donneurs d’ordre, ce qui n’est pas sans leur poser certains problèmes. Pour ces acteurs cruciaux des chaînes logistiques – ce sont eux qui « réalisent » la circulation – , les choix en matière de TIC, de même qu’en matière de conception de SIC, deviennent stratégiques. Nous porterons donc un regard plus approfondi sur les modules du SIC qui, selon nous, sont porteurs des principaux enjeux pour les acteurs du transport qui souhaitent s’insérer dans ces chaînes logistiques.

Photo de profil de hisshiss
Fiche rédigée par
hisshiss
180 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Commerce > Logistique

Plan :

Introduction 3
Partie I: le Système d\'Information (SI) 5
I. Définition des concepts 5
1. Les données 5
2. L’information 5
3. Le logiciel 5
4. Le système 5
5. Le système d’information 5
II. La typologie des systèmes d’information 6
1. Les systèmes supports d’opérations 7
2. Les systèmes supports de gestion 8
III. Les nouvelles tendances des SI 10
1. L’échange de données informatisé ou EDI 10
2. Enterprise Resource Planning ou ERP 15
3. L’internet 23
4. L’intranet 24
5. Le e-commerce 24
IV. Les apports d’un système d’information 25
1. Le gain du temps 25
2. La compression de l’espace 25
3. L’expansion de l’information stockée 25
4. Le coût d’accès au SI 26
5. La facilité d’utilisation 26
Partie II: Le système d\'information et la logistique……………………………………………………………………………26
I. Qu’est ce que la logistique ? 26
1. Les caractéristiques de la logistique 26
2. A quoi sert le service logistique dans une entreprise ? 27
3. Les principales activités logistiques : 29
II. Place de SI dans la logistique 29
III. LES APPLICATIONS DES SYSTEMES D’INFORMATION LOGISTIQUE 31
1. SCE (Supply Chain Execution) - LES (Logistic Execution System) 31
2. EAI (Enterprise Application Integration) 32
3. ERP (Enterprise Resource Planning) 32
4. SCP (Supply Chain Planning) 33
5. APS (Advanced Planning and Scheduling) 33
6. SCEM (Supply Chain Event Management) 34
7. Le GPS : système de positionnement global 34
8. TMS (application pour la gestion du service Transport) 36
9. LES (application pour la gestion des flux de marchandises) 37
10. WMS (application pour la gestion des magasins) 38
11. YMS (application pour la gestion des quais et des parcs) 38
12. PCAO (application pour la gestion des prélèvements – Magasin) 39
13. GMAO (application pour la gestion de la fonction maintenance) 39
14. MRO (application pour la gestion des stocks) 39
15. MES (application pour la gestion de la fonction production) 40
16. MRP (application pour le calcul des besoins) 41
17. ERM (application pour la gestion des ressources humaines – GRH / HRM) 41
18. ETL (application de type middleware pour les EAI) 42
19. BPMS (application pour la gestion des processus dans l’entreprise) 42
20. EFMS (application pour la gestion électronique des documents) 43
21. EIS (application d’aide à la décision) 43
Conclusion 44
BIBLIOGRAPHIE 45
WEBOGRAPHIE 45


5 commentaires


nkpierre
nkpierre
Posté le 15 févr. 2016

Document très intéressante et utile

BARLY
BARLY
Posté le 9 juil. 2015

top!

touli
touli
Posté le 22 avr. 2015

i like it

hamidou1
hamidou1
Posté le 23 févr. 2015

très bon document apportant des explication précieuse.

 

merci

BARLY
BARLY
Posté le 9 juil. 2015

evidement

 

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte