Consommation de vin en france : l’arrivée des vins étrangers

Consommation de vin en france : l’arrivée des vins étrangers

18.00 / 20
Publié le 27 août 2010 - Donne ton avis

De nos jours, le vin est considéré comme un secteur bien particulier possédant ses propres codes et valeurs, pouvant susciter l’intérêt de nombreux pays et régions pour lesquelles il représente une ressource importante pour l’économie. Le thème et le terrain choisis sont l’attitude des consommateurs français vis-à-vis des vins étrangers. Afin de pouvoir réaliser la recherche commerciale la plus complète et pertinente possible, il est ici préférable de se concentrer sur les consommateurs de la région bordelaise.
Avant de commencer toutes recherches commerciales, il est important de définir précisément ce qui est sous-entendu par « l’attitude des consommateurs ». Par attitude, il faut comprendre les tendances ou prédispositions de l’individu à évaluer d’une certaine manière un objet et à réagir devant lui. Les attitudes générées au cours de l’existence des individus constituent un ensemble plus ou moins cohérent et unifié de croyances, de sentiments et de prédispositions à agir vis-à-vis des messages, objets ou personnes rencontrées dans la vie quotidienne. Afin de bien cerner le comportement des consommateurs, à savoir comment les individus choisissent, achètent, utilisent et abandonnent un bien ou service, il est important de connaître le terrain qui est choisi, c’est-à-dire son environnement et ses principales évolutions.
La France est le consommateur numéro 1 du vin dans le monde avec 61 538 pour 2006/07. Cependant la consommation a chuté de moitié depuis les années 60 passant de 100 litres par an et par habitants à 52.7 en 2006/07. Cette tendance tend à s’affaiblir prévoyant même pour 2010 les Américains et les Italiens devant la France pour les plus grands consommateurs de vins. La loi Evin de 1991 qui a limité la publicité et la promotion des alcools ainsi que les campagnes anti alcoolémie ont contribué à faire baisser la consommation en France.
Evolution de la consommation1994 à à 2007 en France





Ce qui caractérise principalement le marché du vin est le contexte concurrentiel qui s’intensifie sous l\'effet d\'une offre abondante, durcissement des législations pesant sur la consommation en volume et renforcement du pouvoir de négociation des distributeurs qui se regroupent.
Concernant les types de produits, il est difficile de pouvoir proposer une segmentation claire des vins français. La confédération paysanne cependant en distingue trois :
•Les Vins de table : pas d’indication d’origine, de cépage ni de millésime. Ce vin est par définition un vin d’assemblage. Ce niveau de production est confronté à la concurrence mondiale qui s’ouvre aux pratiques œnologiques internationales.
•Vins de territoire (vins de pays) : ils répondent aux exigences des Indications géographiques de provenance (IGP). Ils sont clairement liés à un territoire, tel que définit par la réglementation européenne Ils peuvent faire mention des cépages et des millésimes. Les règles œnologiques, moins exigeantes que pour les vins AOC, doivent pour autant rester dans le strict cadre de la définition du vin : une boisson uniquement issue de la fermentation du jus de raisin.
•Vins de terroir (AOC) : Ils répondent aux exigences de la règlementation européenne AOP. Ils sont clairement liés à un terroir et font l’objet de contraintes agronomiques et œnologiques fortes, encadrée par la loi et contrôlé de manière efficace. Pas de mention de cépage (en dehors des vins alsaciens), obligation de millésime (sauf champagne).
Un phénomène important sur ce marché du vin en France est le développement des vins étrangers. Il représente 2% des PDM et se répartissent de la manière suivante : L’Espagne représente 44 % de part de marché et c’est le principal fournisseur de la France, devant l’Italie, 19 %, et le Portugal 14 %, le point à noter étant le déclin accéléré de l’Italie passée en cinq ans de 66 % à 19 % de part de marché. Les vins du nouveau monde connaissent la plus forte croissance et représentent environ 14 % de part de marché, mais c’est sans comparaison avec les progressions fulgurantes qu’ils connaissent sur certains marchés européens. Quelle est l’attitude des consommateurs de la région bordelaise face aux vins étrangers ?

Photo de profil de tithio
Fiche rédigée par
tithio
76 téléchargements

Ce document est-il utile ?

18 / 20

Contenu de ce document de Commerce > Etude de marché

Plan :

SOMMAIRE

Introduction
I. Elaboration de la recherche
a) Choix des lieux d’étude
b) Les questionnaires
- élaboration des deux questionnaires
- administration
c) Dépouillement des réponses

II. Résultat de la recherche
d) au niveau des managers
e) au niveau des clients

Conclusion

Bibliographie

Annexes


2 commentaires


kfecreme
kfecreme
Posté le 27 août 2015

Belle analyse sectoriel. Le rendu est convaincant. A conseiller.

holaquetal
holaquetal
Posté le 10 nov. 2011

Bonjour a tous, j'ai trouver cette étude de marché très intéressante, bénéfique, instructive, passionnante pour tout ceux qui sont intéressés par le vin français et étrangers.
Je devais personnellement étudier le marche du vin français et cette étude ma énormément aidée a me recentrer sur les points essentiels aue je dois développer dans ma thèse.
Je la conseille donc a tous, et je remercie les auteurs de celle ci, car cela ma permit d'avancer énormément mon rapport et ma donner de nouvelles perspectives d'horizons.
Merci infiniment.

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte