Le marché français du crédit à la consommation

Le marché français du crédit à la consommation

12.00 / 20
Publié le 4 mars 2010 - Donne ton avis

« La société de consommation a privilégié l’avoir au détriment de l’être ».
Jacques Delors désigne par cette citation l’état d’esprit d’une majorité d’individus dans les sociétés dites « modernes ».
Malgré les recherches sociologiques justifiant la nécessité de se forger une identité par la consommation de biens divers, ce désir de possession s’articule autour d’un seul facteur : l’argent.
Les ménages les plus aisés comme les ménages les plus pauvres veulent avoir accès à cette société de consommation. Mais, certains biens se révèlent coûteux et ne peuvent pas être payé en une seule fois : le crédit reste le seul recours possible.
La loi de 1986 sur la déréglementation financière va permettre de désencadrer le crédit, et le développement d’une forme particulière de crédit : le crédit à la consommation.
Il permet aux individus d’accéder à certains biens matériels onéreux (automobile, électroménager, etc.) soit en accordant une réserve d’argent c’est-à-dire des fonds disponibles, soit en permettant le paiement en plusieurs mensualités.
Cette forme de crédit permet aux deux parties de trouver chacun leur intérêt : le consommateur accède aux biens matériels et le prêteur s’engage à accorder les fonds en échange d’une rémunération représenté sous la forme du taux d’intérêt.

Photo de profil de hiei62
Fiche rédigée par
hiei62
82 téléchargements

Ce document est-il utile ?

12 / 20

Contenu de ce document de Commerce > Etude de marché

Plan :

Chapitre 1 : Les mécanismes de crédit

Chapitre 2 : Le marketing du crédit à la consommation

Chapitre 3 : Le surendettement


2 commentaires


machad
machad
Posté le 28 nov. 2010

pourri

abdou80
abdou80
Posté le 23 mars 2010

bonne étude remarque que plusieur personnes ont négligé

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte