Les neoclassiques en macroeconomie

Les neoclassiques en macroeconomie

Publié le 6 janv. 2011 - Donne ton avis

La théorie économique néoclassique ordonne le fonctionnement de l’économie autour de trois grands ensembles à savoir les agents, les opérations et les marchés. Elle analyse et cherche à démontrer l’efficacité d’une organisation économique fondé sur la libre concurrence, l’initiative individuelle et les mécanismes des marchés. C’est un ensemble des courants de pensée qui est né de la révolution marginaliste dans les années 1870 et s’articulant autour d’utilitarisme des agents. Les quelques écoles qui forme le socle de la pensée néoclassique sont : l’école autrichienne (avec C. Menger comme pionnier), l’école Lausanne (dont L. Walras et V. Pareto sont les principaux représentants), l’école suédoise (qu’on retient Wicksell, Ohlin…), l’école anglaise (avec W.S Jevons à sa tête), l’école française (Dupuit, Cournot…) et l’école américaine (qui est plutôt monétariste avec I. Fisher). Chacune de ces écoles a apporté d’une manière ou d’une autre sa pierre à l’édification et l’étaiement de ce courant de pensée. Nous nous intéresserons plus ici sur celle de Lausanne du simple fait de sa contribution macroéconomique pour la théorie de l’équilibre général qu’elle a développé. Des multiples liens qui l’unissent à ses prédécesseurs ou controverses avec les autres courants de pensée, ce courant marque un tournant historique et continue à élucider les outils d’analyse économique dans leur complexité. C’est certes un prolongement de la pensée classique mais se distingue de celle-ci dans divers points. La rupture au niveau microéconomique entre ces deux courants de pensée débouche dans la méthodologie adoptée (théorie de la valeur travail, calcul à la marge jusqu’à la généralisation, analyse de la société et de l’activité économique…). La théorie néoclassique recouvre deux aspects dans son développement ;

Photo de profil de hbibachaimae
Fiche rédigée par
hbibachaimae
32 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Commerce > Economie

Plan :

Introduction

I. Le fondement théorique de l’analyse néoclassique

1. La formalisation des phénomènes économiques

2. Les hypothèses macroéconomiques

II. Fonctionnement du modèle néoclassique

1. Equilibre sur différents marchés

2. Equilibre général


III. Portée du modèle néoclassique et ses limites

1. Traitement du chômage et d’inflation

2. Les politiques économiques



Conclusion


Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte