Symétrie et complémentarité dans la communication interpersonnelle

Symétrie et complémentarité dans la communication interpersonnelle

16.00 / 20
Publié le 28 mai 2009 - Donne ton avis

Découvrez ce cours de coaching et de communication interpersonnelle sur la symétrie et complémentarité dans la communication interpersonnelle. Un document exclusif de notre partenaire Frédéric Demarquet, coach professionnel.

 

Gregory Bateson, le fondateur de l'Ecole de Palo Alto a mis en évidence la notion de symétrie et de complémentarité dans les dyades intéractionnelles. On les retrouve à différents niveaux : personnes, relations sociales, culturelles, internationales...

 

Toutes les interactions dans une dyade peuvent se définir par un échange soit symétrique, soit complémentaire, selon qu'ils sont basés sur la similitude ou la différence.


Il n’est pas possible de ne pas définir sa relation à autrui et de ne pas se positionner. Vouloir ne pas le faire revient déjà à le faire et donc à prendre une position. De la même manière, il est inévitable d’être positionné par son interlocuteur.


La relation complémentaire se définit par une position haute et une position basse alors que la relation symétrique se définit par deux positions au même niveau.

 

Plan: Symétrie et complémentarité dans la communication interpersonnelle

 

  • Relation symétrique
  • Relation complémentaire
  • Les sept types de configuration interactionnelle
  • Photo de profil de Frederic-Demarquet
    Fiche rédigée par
    Frederic-Demarquet
    144 téléchargements

    Ce document est-il utile ?

    16 / 20

    Contenu de ce document de Commerce > Coaching

    Relation symétrique


    Dans une relation symétrique, chacun peut échanger sur le contenu des informations de l’interaction, chacun peut donner son opinion. Cela peut aboutir à une relation très créative avec un échange constant d’informations et la co-construction d’une relation et d’une réalisation intéressante.


    Une relation symétrique est satisfaisante lorsque chacun des deux partenaires se respectent mutuellement.


    Relation complémentaire


    Une relation complémentaire peut être harmonieuse si chacun accepte sa position et confirme la position de l’autre : un exemple extrême serait celui du chirurgien avec son patient endormi ou encore de la mère avec son bébé. Dans ce dernier cas il peut parfois être difficile de passer plus tard en relation symétrique !


    Il est cependant possible que cette relation complémentaire dégénère si l’un des partenaires se sent frustré dans sa position.


    Les sept types de configuration interactionnelle


    • La symétrie stable
    • La complémentarité stable
    • La compétition symétrique pour la position basse
    • La compétition symétrique pour la position basse
    • La compétition asymétrique pour la position haute et la symétrie
    • La compétition asymétrique pour la position basse et la symétrie
    • La fluidité et la combinaison des six positions interactionnelles ci-dessus

    5 commentaires


    hayfa123
    hayfa123
    Posté le 19 oct. 2015

    (y)

    leilati-1084530
    leilati-1084530
    Posté le 26 sept. 2010

    une vraie arnaque

    achakar
    achakar
    Posté le 18 sept. 2010

    c'est formidable merci beaucoup

    kiin
    kiin
    Posté le 15 mars 2010

    c genial

    kramsh
    kramsh
    Posté le 10 juin 2009

    C'est un article formidable. merci a l'auteur

    Il faut être inscrit pour télécharger un document

    Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

    Je m'inscrisOU

    J'ai déjà un compte

    Je me connecte