La France du front populaire

La France du front populaire

Publié le 2 févr. 2010 - Donne ton avis

Une forte exigence de renouvellement doctrinal et humain s’impose dès la fin des années 20 à l’écart ou dans l’opposition aux partis classiques, avec la «  Jeune droite » ( Brasillach, Thierry Maulnier), les « Jeunes équipes » et les «  Jeunes-turcs » du Parti radical ( Pierre Cot, Pierre Mendès France), enfin les « néo-socialistes » en 1930-1933 avec marcel Déat, Adrien Maquet. Tous prônent un renforcement du pouvoir exécutif et une forme de dirigisme économique passant par la planification ( revue Plans ou Le Plan du 9 juillet 1934 ) et reconnaissant les compétences et le désintéressement des technocrates par opposition aux politiciens ( le Redressement français de l’industriel Ernest Mercier).

Photo de profil de lauman17
Fiche rédigée par
lauman17
11 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Histoire géographie > Histoire

Plan :

I. Le front populaire est l’expression d’une réaction de défense républicaine et développe un esprit nouveau.

II. L’échec de l’expérience Blum ( 1936-1937)

III. la fin du Front populaire ( 1937-1939).


1 commentaire


lalou73
lalou73
Posté le 22 oct. 2014

Merci beaucoup.

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte