La croissance économique au xix siècle

La croissance économique au xix siècle

Publié le 26 avr. 2011 - Donne ton avis

Introduction: Des problématiques liées a la révolution industrielle: la RI c’est le passage d’une société a dominante agraire issu de la féodalité à une société industrielle et capitaliste qui c’est fait à la fin du : c’est la naissance du salaria, production de masse, investissement dans les machines, expansion vers les marchés nationaux et internationaux, révolution des transport. Ne pas confondre la révolution industrielle et les révolution industrielles qui sont les grandes vagues de progrès technique qui se sont succédé aux 18ème siècle avec la révolution technique: charbon, sidérurgie, vapeur, textile, chemin de fer pour la 1er révolution ( 18ème -19ème siècle), la 2ème est celle du pétrole, de l’automobile, de la chimie ( fin du 19ème aux années70) et enfin la 3ème en se moment celle des nouvelles technologie, les biotechnologie qui vont changé nos société. I) Economie et sociétés préindustrielles A) Des économies et sociétés agraires. 1) Une Europe rurale Au 18ème siècle 80% de ruraux, c’est une Europe rurale, c’est l’agriculture qui fourni les ¾ du produit national, le taux de autoconsommation est fort. Ce développe progressivement le domestic système : se sont des paysans qui vont recevoir de la matière première de marchand et ils vont les matière première en bien pour les marchand, c’est le travail à domicile. 2) Des rapports sociaux féodaux -Dans le métayage le loyer de la terre est proportionnelle a la récolte ce qui limite le gain tirer par le paysans. Dans le fermage le loyer est fixe donc si le paysans arrive a améliorer sa production c’est lui qui en profite. Ces terres forment se qu’’on appelle des communaux qui sont des terres collectives qui appartienne à un fermier. Les rapports féodaux les plus archaïque disparaissent. 3) technique de production et alimentation. -Technique de production ancestral dominent: l’assolement avec le repos triennale, le sol est divisé en 3 et on fait tourner les terrains en jachère.Elevage est extensif, il est peu productif’alimentation malgré l’apparition de la pomme de terre reste basé sur les céréales traditionnel, le prix du grain et le taux de mortalité sont fortement corrélé. -Crises frumentaire: Les cycle démographique suivaient les cycle agricoles et les cycles agricoles dépendent directement des aléas climatiques. ( étudié par Labrousse). La disette menace en permanence les organisme mal nourri. la fécondité n’est limité que par la pratique du mariage tardif. B) une absence de marchés 1) des rendements faibles Le surplus agricole c’est-à-dire la part de la récolte après que le paysans nourri sa famille est peu importante. Cette société est bloqué car si le paysans a de la peine a se nourrir lui-même il ne peut faute de surplus nourrir la ville et donc il n’y a pas de développement industrielle, il est du moins limité. 2) des régions isolé Il faut un mois pour acheminer un convoi de Lorient a Grenoble, les conditions sont difficiles. Les régions étaient isolées car il y a de forte réglementation il y a des douanes intérieures entre provinces et des droits de péages pour y entrer. 3) des marché inconnus Celui du travail: il exister pour les ouvriers du bâtiments, pour les domestiques, et la famille a été cadre de l’activité ( bourgeois). Celui de la terre est bloqué car la terre n’est pas conçut comme un capital mais comme une signe de position sociale. 4) révolution intellectuelle et religieuse a) révolution religieuse -On a une prégnance religieuse et notamment de l’Eglise catholique. L’Eglise catholique est forte car elle sacralise le pouvoir royale et encadre tous les mouvements de la vie, de la naissance ( baptême) à la mort en passant par le travail, les fêtes, le mariage. La paroisse est le lieu d’expression du village ou l’on discute du politique (doléance). L’Eglise éduque, hospitalise, et assistance. Le clergé a de nombreux privilège, il ne paye pas d’impôt mais en reçoit. Depuis le concile de 30 l’Eglise de Rome à ordonné la multiplication de mission d’évangélisation de ceux qui ne sont pas catholique. L’assistance à la messe est générale, 90% de la population communie à pâque et font baptisé leurs enfants les 2 jours qui suivent la naissance. Il y a une recherche permanente de miracle. -Eglise et enseignement: le rôle de l’enseignement catholique est très important, Jean Fourastié. Il y a de fortes inégalités en fonction du revenue social et géographique , il est coutume de distinguer en France du nord et de l’est instruite contre une France du sud analphabète ‘ligne saint Malo Genève) 37% signe leur acte de mariage en 1790 au lieu de faire une croix. Diffusion progressive d’une nouvelle de culture: développement de la lecture avec le développement de la presse. On discute de plus en plus, dans les salon, les académies, les cabaret, dans les cafés (Procope). b) révolution intellectuelle -Le contrôle de la vie culturelle est moins importante, le roi pouvait empêcher des écrit contre la religion et la royauté. Censure royale devient de moins en moins efficace car les élite intellectuel devienne majoritairement favorable à la liberté d’expression. Le mouvement des lumière est un mouvement intellectuelle qui caractérise le 18ème siècle, les lumière éclaire le monde, on passe de l’obscurantisme à quelque chose de rationnel, Condorcet ( raison, tolérance, humanité) . - C’est un mouvement de connaissance du monde en voyagent. Le siècle se veut cosmopolite, on s’intéresse au autre, on cherche à relativiser le monde. C’est un esprit scientifique, naissance de la science, croyance forte de la science et l’homme a comme seul guide de la raison qui est expérimentale. Cette dernière c’est Buffon, Voltaire, Lavoisier. -L’esprit des lumière se manifeste par la critique de la monarchie et par des actes despotique ayant pour but final la valorisation des liberté fondamental. La philosophie des lumière affirme que les hommes ont des droits naturel. Certain sont exilé, emprisonné, Voltaire s’exile pour avoir écrit les lettres anglaises. Montesquieu (séparation des lumière) Rousseau ( discours sur l’origine de l’inégalité parmi les hommes. Ces philosophe valorisent l’individualisme ( chez Smith), la séparation des pouvoir et l’égalité. Rousseau et le contrat social (1662): restreindre une partie de ces liberté pour entrer en société, il y a trois principaux droits: les droits individuel avec l’Habeas Corpus une personne ne peut pas être inculpé sans avoir été présenté devant un juge, des droits politique en 1689 le bill of right limitation du pouvoir du roi qui ne peut pas sans le consentement du parlement légiférer, et droit de propriété avec John Locke qui dit que la propriété le fondement de la liberté. II) Les mutations économiques et sociales au XIX ( 1780-1880) La RI est une rupture du système de production a deux niveau: qualitative et inégale -Qualitative pour 3 raison: la RI se sont de new moyens de production, la révolution de la machine, production mécanisé, c’est un new cadre de production, apparition de l’usine moderne, on concentre dans un même lieu des machines et des hommes passage du domestique système au factory système. C’est de new rapport sociaux. -Inégale et longue: la Ri est un processus dans la durée, sur 1 siècle avec des rythme différents, avec des degrés de développement différents selon les pays. On débat encore des causes de la RI. Landes insiste sur le fait que la RI est une révolution technologique, c’est le 1er facteur de la RI. Les recherches depuis 1870 on nuancé la théorie de Landes A) les mutations de l’agriculture 1) une révolution alimentaire Dans l’ancien régime démographique le taux de natalité et de mortalité sont élevés donc taux d’accroissement faible. Les crises agricoles sont récurrentes décrite par Moreau et Bossuet. L’espérance de vie est faible et la mortalité infantile est forte, un enfant sur deux a perdu au moins un de ces parents a 10 ans, la fécondité était très élevé, la quasi-totalité des femmes étaient marries a 20, elles étaient en état de grossesse permanente pour compenser la forte mortalité infantile Cette régulation change a parti du 18èe siècle, France dans les année 1720, c’est le phénomène de la transition démographique. Cette accroissement démographique c’est-elle accomplie avec des tensions alimentaires. En 1771 Toutin dans ces travaux montré que la ration alimentaire moyenne à augmenté, Morineau dit le contraire l’accroissement démographique c’est accomplis sous une forte tension alimentaire notamment en France et en Italie. La fin de cette tension est le résultat de la révolution agricole et du au progrès dans la conservation des aliments. Il ya N. Appert qui travaille sur la conservation du lait et des légumes, Winslow s’intéresse à la haute stérilisation a haute température, il invente la conserve, Pasteur, Carré = frigo. 2) L’amélioration des méthodes culturales Ladurie: fin de l’histoire immobile De nouveau assolement, fin de la jachère et mouvement des enclosure ( partage des communaux qui aboutie à la clôture des terres qui commence en Angleterre en 1801) , le propriétaire va multiplié des fermages et le fermiers va tout faire pour augmenter la productivité de son sol. Marc Bloch parle d’individualisme agraire. Mécanisation des produit agricole: l’amélioration des rendements agricole vient de la mécanisation permit par les progrès industrielle: la charrue en acier, le rouleau brise motte. L’acquisition de Ces innovations dépendent de la taille de l’exploitation et du niveau d’épargne donc la diffusion est inégale. Il faut attendre le milieu du 19ème siècle que soit étudié de manière scientifique la façon de travailler le sol, l’agronomie nait a cette époque avec les travaux de Lavoisier et de Liebig qui montre que les plantes ne nourrissent d’éléments minéraux. Arthur Young montre que le libéralisme est le meilleur remède. Il ne faut pas qu’il y est d’intervention de l’état è physiocrate. Pour lui il y a retard car la France n’est pas assez libérale (trop d’intervention de l’Etat). Voltaire: è voltaire dit qu’’il y a une folie de l’agronomie, mais les agriculteurs ne utilise car il y a une inertie des mentalité ils n’aiment pas changé les chose, et il y a des contraintes juridique. Voltaire dit que vers 1850 que la France accuse un retard et que ces innovations se heurté a l’inertie des mentalité.
Photo de profil de gathdreams
Fiche rédigée par
gathdreams
5 téléchargements

Ce document est-il utile ?

-- / 20

Contenu de ce document de Histoire géographie > Histoire

Plan :

I) Economie et sociétés préindustrielles II. Mutation éco et sociale III) L’impact de l’industrialisation sur l’économie et la société IV. Modèle de Croissance

Il faut être inscrit pour télécharger un document

Crée un compte gratuit pour télécharger ce document

Je m'inscrisOU

J'ai déjà un compte

Je me connecte