Le role des banques dans le financement du commerce international

Le role des banques dans le financement du commerce international

Introduction générale: A une époque où le commerce extérieur est l'un des impératifs vitaux pour la santé économique d'une nation, les acteurs de la scène internationale (exportateurs, importateurs, banques) se trouvent quotidiennement confrontés à des problèmes que créent les frontières parmi, ceux-ci il en est un qui constitue la charnière de toutes opérations internationales : (les transactions et échange monétaire avec les divers facteurs de réglementation) Les échanges économiques extérieurs d'un pays reflètent sa situation économique, ses forces et faiblesses, de même que sa place et son poids au sein de la communauté internationale, orienter le commerce extérieur dans le sens des intérêts nationaux ont toujours été l'un des objectifs prioritaires de toutes politiques dans une société moderne. Le rôle des banques, se trouve au carrefour des routes qui suit la monnaie, afin que celle-ci accomplisse au mieux, dans l'espace et temps voulu, sa double fonction d'instrument d'échanges et d'accumulation de stabilisation économique. Toutefois, les banques, grâce à leurs réseaux d'agences et de correspondants, sont en mesure de fournir à leurs clients toutes les précisions nécessaires sur les entreprises étrangères. De nos jours l'activité des entreprises et des banques est de plus en plus orientée vers des échanges internationaux, Vu le nouvel ordre économique mondial (la Mondialisation) En effet, le développement des échanges internationaux, a eu comme conséquence la mise en place d'une gamme de moyens de paiement, et mode de financement adéquat pour le développement et le renforcement de ce dernier, car ces moyens de transaction constituent les paramètres déterminants et indispensables à tout échange commercial. Pour cela, la mise en place des crédits extérieurs doit faire l'objet d'un calcul économique minutieux, pour le coût et le taux de rentabilité, et leurs remboursements doivent s'effectuer aux dates d'échéances contractuelles. En définitive, pour assurer la bonne foi et le règlement d'un bon déroulement d'un contrat commercial, d'une facture ou d'une transaction internationale, ceux-ci doivent être démunis des risques, C'est pourquoi des banques ont mis à la disposition de leurs clients différents techniques de financement qui reposent à leur tour de différents modes de transaction qu'on va démontrés dans notre étude, en répondant aux questions suivantes : · Quels sont les différents moyens de financement qui conviennent dans les opérations du commerce extérieur ? · Quelles sont les modalités et techniques de paiement utilisées dans le commerce international ? · Quels sont les différents risques envisagés et comment les couvrir ? Et enfin la question prédominante est de savoir quel est le rôle de la banque dans le financement des contrats internationaux ? Pour aborder ce sujet, nous avons jugé favorable de subdiviser notre étude en quatre (04) chapitres Ø Le premier chapitre traitera les différentes techniques de financement, dont nous évoquons principalement les différents crédits à court, moyen et long terme, il est subdivisé en trois sections : qui on était consacrées respectivement: A. Les techniques de financement à court terme B. Les techniques de financement à moyen et long terme C. Autres techniques de financement à moyen et long terme Ø Le second chapitre sera consacré aux différentes techniques de paiement utilisées dans le commerce international, dont on va parler : A. Système Swift B. les effets de commerce (lettre de change, billet à ordre) C. d'autres instruments de paiement (chèques, virements) Ø Le troisième chapitre analysera les risques inhérents aux opérations du commerce extérieur, et les garanties offertes par les banques, et il sera structuré comme suit : A. Les risques liés aux opérations du commerce extérieur B. Les garanties bancaires Ø le quatrième chapitre traitera les deux (02) cas pratique dont on entamera le « crédit acheteur » comme moyen de financement International, et « garantie de bonne exécution » comme exemple de garantie bancaire, et il est subdivisé comme suit : A. Historique de la B.E.A B. Présentation de la D.C.E et le déroulement d'un crédit acheteur C. Présentation de la D.R.I et le déroulement d'une garantie de bonne exécution Nous terminerons notre étude, en démontrant dans quelle mesure le rôle de la banque est important dans le financement des contrats internationaux. Introduction : En raison de la concurrence qui ne cesse de s'accroître dans le commerce international, les exportateurs sont contraints, pour décrocher des marchés, d'offrir des conditions attrayantes à leurs clients, tant sur la qualité des produits, le niveau des prix, les délais de livraison, ainsi que sur les délais de paiement et autres avantages commerciaux. Dans ce cadre, les conditions de paiement qui constituent un des facteurs déterminants pour la concrétisation du contrat de vente internationale, doivent, au préalable, faire l'objet d'un examen approfondi afin de dégager des solutions de financement adaptées. En effet, l'octroi de crédits ou de délais de paiement aux clients, par son impact sur la trésorerie des exportateurs, reste fortement dépendant des possibilités de financement. Afin de couvrir les besoins de financement, les importateurs font appel aux banques ou à des institutions financières spécialisées qui déterminent la technique de financement la plus appropriées, selon la nature du produit, le montant et les délais des crédits liés à la transaction. Quand il s'agit d'importation de biens de consommation ou de biens et services nécessaires au fonctionnement, les banques proposent des financements à court terme (n'excédant pas deux ans). Lorsqu'il s'agit d'importation de moyens de production ou de réalisation de grands projets, les techniques appropriées sont plutôt des financements à moyen terme (entre deux et sept ans) et à long terme (excédant sept ans).
13 / 20
26 téléchargements
1Ko

Contenu de ce document de Gestion > Finance

Plan :

Rechercher sur le site: Web Memoire Online Consulter les autres mémoires Publier un mémoire Une page au hasard -------------------------------------------------------------------------------- Le rôle des banques dans le financement des contrats internationaux cas de la B.E.A par AMEL DOUKH CIEFAC - TS en commerce international Traductions: Original: fr Source: précédent sommaire suivant Introduction générale: A une époque où le commerce extérieur est l'un des impératifs vitaux pour la santé économique d'une nation, les acteurs de la scène internationale (exportateurs, importateurs, banques) se trouvent quotidiennement confrontés à des problèmes que créent les frontières parmi, ceux-ci il en est un qui constitue la charnière de toutes opérations internationales : (les transactions et échange monétaire avec les divers facteurs de réglementation) Les échanges économiques extérieurs d'un pays reflètent sa situation économique, ses forces et faiblesses, de même que sa place et son poids au sein de la communauté internationale, orienter le commerce extérieur dans le sens des intérêts nationaux ont toujours été l'un des objectifs prioritaires de toutes politiques dans une société moderne. Le rôle des banques, se trouve au carrefour des routes qui suit la monnaie, afin que celle-ci accomplisse au mieux, dans l'espace et temps voulu, sa double fonction d'instrument d'échanges et d'accumulation de stabilisation économique. Toutefois, les banques, grâce à leurs réseaux d'agences et de correspondants, sont en mesure de fournir à leurs clients toutes les précisions nécessaires sur les entreprises étrangères. De nos jours l'activité des entreprises et des banques est de plus en plus orientée vers des échanges internationaux, Vu le nouvel ordre économique mondial (la Mondialisation) En effet, le développement des échanges internationaux, a eu comme conséquence la mise en place d'une gamme de moyens de paiement, et mode de financement adéquat pour le développement et le renforcement de ce dernier, car ces moyens de transaction constituent les paramètres déterminants et indispensables à tout échange commercial. Pour cela, la mise en place des crédits extérieurs doit faire l'objet d'un calcul économique minutieux, pour le coût et le taux de rentabilité, et leurs remboursements doivent s'effectuer aux dates d'échéances contractuelles. En définitive, pour assurer la bonne foi et le règlement d'un bon déroulement d'un contrat commercial, d'une facture ou d'une transaction internationale, ceux-ci doivent être démunis des risques, C'est pourquoi des banques ont mis à la disposition de leurs clients différents techniques de financement qui reposent à leur tour de différents modes de transaction qu'on va démontrés dans notre étude, en répondant aux questions suivantes : · Quels sont les différents moyens de financement qui conviennent dans les opérations du commerce extérieur ? · Quelles sont les modalités et techniques de paiement utilisées dans le commerce international ? · Quels sont les différents risques envisagés et comment les couvrir ? Et enfin la question prédominante est de savoir quel est le rôle de la banque dans le financement des contrats internationaux ? Pour aborder ce sujet, nous avons jugé favorable de subdiviser notre étude en quatre (04) chapitres Ø Le premier chapitre traitera les différentes techniques de financement, dont nous évoquons principalement les différents crédits à court, moyen et long terme, il est subdivisé en trois sections : qui on était consacrées respectivement: A. Les techniques de financement à court terme B. Les techniques de financement à moyen et long terme C. Autres techniques de financement à moyen et long terme Ø Le second chapitre sera consacré aux différentes techniques de paiement utilisées dans le commerce international, dont on va parler : A. Système Swift B. les effets de commerce (lettre de change, billet à ordre) C. d'autres instruments de paiement (chèques, virements) Ø Le troisième chapitre analysera les risques inhérents aux opérations du commerce extérieur, et les garanties offertes par les banques, et il sera structuré comme suit : A. Les risques liés aux opérations du commerce extérieur B. Les garanties bancaires Ø le quatrième chapitre traitera les deux (02) cas pratique dont on entamera le « crédit acheteur » comme moyen de financement International, et « garantie de bonne exécution » comme exemple de garantie bancaire, et il est subdivisé comme suit : A. Historique de la B.E.A B. Présentation de la D.C.E et le déroulement d'un crédit acheteur C. Présentation de la D.R.I et le déroulement d'une garantie de bonne exécution Nous terminerons notre étude, en démontrant dans quelle mesure le rôle de la banque est important dans le financement des contrats internationaux. Introduction : En raison de la concurrence qui ne cesse de s'accroître dans le commerce international, les exportateurs sont contraints, pour décrocher des marchés, d'offrir des conditions attrayantes à leurs clients, tant sur la qualité des produits, le niveau des prix, les délais de livraison, ainsi que sur les délais de paiement et autres avantages commerciaux. Dans ce cadre, les conditions de paiement qui constituent un des facteurs déterminants pour la concrétisation du contrat de vente internationale, doivent, au préalable, faire l'objet d'un examen approfondi afin de dégager des solutions de financement adaptées. En effet, l'octroi de crédits ou de délais de paiement aux clients, par son impact sur la trésorerie des exportateurs, reste fortement dépendant des possibilités de financement. Afin de couvrir les besoins de financement, les importateurs font appel aux banques ou à des institutions financières spécialisées qui déterminent la technique de financement la plus appropriées, selon la nature du produit, le montant et les délais des crédits liés à la transaction. Quand il s'agit d'importation de biens de consommation ou de biens et services nécessaires au fonctionnement, les banques proposent des financements à court terme (n'excédant pas deux ans). Lorsqu'il s'agit d'importation de moyens de production ou de réalisation de grands projets, les techniques appropriées sont plutôt des financements à moyen terme (entre deux et sept ans) et à long terme (excédant sept ans). Dans le souci de faciliter aux opérateurs le choix d'une technique de financement déterminée selon la nature du besoin, nous jugeons utile de définir le contexte d'utilisation de chaque technique à travers ce chapitre structuré comme suit : Section A : Les techniques de financement à court terme. Section B : Les techniques de financement à moyen et long terme. Section C : Autres techniques de financement à moyen et long terme. précédent sommaire suivant Rechercher sur le site: Web Memoire Online -------------------------------------------------------------------------------- © Memoire Online 2000-2010 - Pour tout problème de consultation ou si vous voulez publier un mémoire: webmaster@memoireonline.com

5 avis pour le document Le role des banques dans le financement du commerce international

lamlee
lamlee
il y a 3 ans
travail bien structuré!

khadhraoui
khadhraoui
il y a 3 ans
sujet intéressant et bien élaboré

khadhraoui
khadhraoui
il y a 3 ans
sujet intéressant et bien élaboré

khadhraoui
khadhraoui
il y a 3 ans
sujet intéressant et bien élaboré

khadhraoui
khadhraoui
il y a 3 ans
riche

Documents similaires

  • Aucun document trouvé.
  • Accéder directement au site